«Nous n'allons pas applaudir tout ce que fera le système»    Prison ferme pour l'ancien patron de l'Office du hadj    FAF... la mascarade continue    Pagaille dans les bureaux de poste    En attendant l'hydrogène bon marché    Les «ratés» de l'ancienne feuille de route    La magie évanouie d'Anfield face au sorcier Zidane    Les travaux auront lieu jeudi soir au Sheraton    Le Ghanéen Kwame Opoku passe la visite médicale    Prochaine création d'un centre de vaccinologie    Le Cnapeste maintient la pression    Tadjine el kemmoun    Their Algeria décroche le prix spécial du jury    Démenti    Des journalistes reviennent en... autostop !    ils ont réussi à marcher    La marche de la communauté universitaire empêchée    Trois marchés de vente promotionnelle ouverts    L'espoir d'une reprise    Une coalition d'ONG plaide pour une "nouvelle approche"    L'Algérie œuvre à l'élimination totale des ADM    Pas de diffusion télé pour le feuilleton "Babor Ellouh"    Rassemblement sur le parvis Matoub-Lounès à Paris    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain    Tebboune nomme Ahmed Rachedi Conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    6 habitudes alimentaires pour lutter contre la fatigue chronique    Le CRA ouvre un restaurant «Rahma» à la Médiathèque: 400 repas quotidiennement pour les démunis    El Tarf: Le gaz de ville pour Oued Djenane    Ligue 2 - Groupe Centre: Six postulants au coude-à-coude    Primauté du sucre et de l'huile contrariée    Sétif: Un atelier clandestin de fabrication d'armes démantelé    112ème mardi de protestation: Les étudiants au rendez-vous au premier jour du Ramadhan    La vitamine DZ, seule source d'énergie locale !    Le complexe de l'automobile    Saidal fabriquera du Levothyrox    La dispute royale en Jordanie embarrasse l'Arabie saoudite    Un constat sans complaisance    Mortellement poignardée par son mari    Azra scintille à tigzirth    Flambée vertigineuse des prix des produits alimentaires    L'Iran met en garde Washington contre le «sabotage» et les «sanctions»    David Luiz sur le départ    Un ultimatum pour Cavani    Ramos positif au coronavirus    Une grave provocation    Alors, c'est In Salah ou Aïn Salah?    La librairie «Cheikh» renoue avec les ventes-dédicaces    L'amour à l'italienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Soudan : le mouvement de contestation rejette tout dialogue avec l'armée
Publié dans Algérie Presse Service le 06 - 06 - 2019

Le mouvement de contestation au Soudan a rejeté l'offre de dialogue du Conseil militaire de transition, alors que le pays est plongé dans l'instabilité et une sanglante répression qui aurait fait plus de 100 morts depuis lundi selon des sources médicales et 46 morts selon les autorités.
Le Conseil militaire de transition au pouvoir s'est dit mercredi ouvert aux négociations "sans restriction", après les avoir totalement rejetées la veille, dans un contexte de répression de la contestation populaire qui a fait des dizaines de morts depuis lundi.
"Nous ouvrons nos bras aux négociations sans restriction, sinon celle de l'intérêt national, pour fonder un pouvoir légitime qui reflète les aspirations des Soudanais", a déclaré mercredi le chef du Conseil militaire de transition, Abdel Fattah al-Burhan.
En réponse à cet appel, une alliance de l'opposition et des manifestants ont rejeté l'offre des généraux. "Nous n'acceptons pas l'invitation du Conseil militaire de transition", a déclaré un des dirigeants de l'Alliance des Forces de la liberté et du changement (ALC) -fer de lance du mouvement de contestation du pouvoir en place-.
Dans une déclaration relayée par l'agence de presse WAM, le ministère émirati des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a "espéré" que "la sagesse" et "la voix de la raison" prévaudront pour "garantir la sécurité et la stabilité du Soudan, épargner à son peuple le fléau du mal, préserver ses acquis et assurer son unité".
Abou Dhabi a "souligné l'importance de la reprise des pourparlers entre les différentes forces soudanaises pour réaliser les aspirations du peuple frère du Soudan".
L'Arabie saoudite avait publié une déclaration similaire mercredi, appelant à la "reprise du dialogue entre les différentes forces politiques" au Soudan et espérant voir ce pays "surmonter rapidement les difficultés qu'il traverse".
Le Soudan est secoué depuis décembre 2018 par un mouvement contestataire qui a entraîné la destitution du président Omar el-Béchir le 11 avril et la désignation d'un Conseil militaire de transition pour gérer les affaires du pays pour une durée déterminée, alors que des mouvements contestataires exigent le transfère du pouvoir aux civils.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.