Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'informel et la contrefaçon entravent l'instauration d'une concurrence saine
Publié dans Algérie Presse Service le 17 - 06 - 2019

Le marché informel, proposant souvent des produits contrefaits, constitue la principale entrave au développement de la compétitivité des entreprises nationales et à l'instauration d'une concurrence "saine" sur le marché algérien, ont estimé lundi à Alger des opérateurs économiques.
Le problème de normalisation, le manque d'organismes de contrôle et de la conformité, ainsi que la méconnaissance de toutes les règles de la concurrence par certaines entreprises, constituent aussi d'autres obstacles au développement des parts de marché des entreprises algériennes, ont confié à l'APS des représentants de l'Association des producteurs algériens de boissons (APAB) et du groupe Condor, en marge d'une journée d'étude sur le Programme de conformité aux règles de la concurrence.
Le président de l'APAB, Ali Hamani, a indiqué qu'il était difficile pour les firmes nationales de "faire la différence entre les pratiques commerciales et les pratiques anti-concurrentielles" en l'absence de tradition de concurrence sur le marché locale.
''Certains opérateurs ont affiché une inquiétude vis-à-vis de la mise en œuvre des règles de la concurrence dans l'exercice de leur activité, en étant concurrencés par le marché informel, pendant que d'autres possèdent déjà un programme de conformité basé sur un code de conduite et un comité d'éthique'', a-t-il expliqué.
De son côté, le représentant du groupe de Condor, Benzerouk Abdelwahab a soulevé le problème de la contrefaçon: "Nous sommes victime de la contrefaçon et on a une vingtaine d'affaires au niveau des tribunaux liées à cette pratique''.
Il a, en outre, souligné l'absence de la culture de la concurrence qui est un défi à relever impérativement par l'entreprise algérienne.
Pour M. Benzerouk "il faut se protéger contre la concurrence déloyale et non la concurrence loyale qui est encadrée par des dispositifs légaux''.
Pour sa part, le représentant du groupe Saidal, Youcef Ouakili a recommandé l'ancrage d'une concurrence saine et une meilleure régulation du marché, appelant à une lutte efficace contre le monopole.
Pour l'expert du Programme d'appui "P3A", Tarek Madarbux ''les règles de la concurrence sont faites pour être mise en application dans un contexte économique et juridique adéquat, et nécessitent l'adhésion de tous.
Dans ce sens, un autre expert du "P3A", un programme élaboré en coopération à l'Union européenne, Hamid Fourali a souligné que l'action ponctuelle de mise en œuvre de programme de conformité des règles de la concurrence vise à accompagner les opérateurs économiques pour atteindre les objectifs du Programme de conformité spécifique à commencer par le respect de ces règles de la concurrence.
Enfin, le président du Conseil de la concurrence, Amara Zitouni a mis en exergue dans son intervention l'importance d'une concurrence loyale aussi bien pour l'entreprise, le consommateur que l'économie nationale.
''La concurrence favorise la compétitivité des entreprises en les incitant à conquérir le marché en utilisé le principe commercial qualité/prix et en proposant et des services à la hauteur des attentes'', a-t-il ajouté.
Pour lui, la concurrence est un moyen efficace pour prévenir et lutter contre la corruption notamment en matière passation de marchés publics.
La conférence de restitution de l'action ponctuelle portant sur la "mise en œuvre du Programme de conformité aux règles de la concurrence" s'est déroulée en présence d'opérateurs économiques, d'associations professionnelle et d'experts nationaux et internationaux.
Organisée par le Conseil de la concurrence en collaboration avec le Programme d'Appui à la mise en œuvre de l'Accord d'Association Algérie-Union européenne (P3A), cette rencontre a constitué une occasion pour les experts algériens et étrangers de présenter les objectifs et les finalités du Programme de conformité aux règles de la concurrence, le programme de conformité général et sectoriel, ainsi que le guide pratique de leur mise en place.
Les modalités pratiques de l'élaboration et de la mise en œuvre du Programme de conformité aux règles de la concurrence par les entreprises seront aussi expliquées lors de ces travaux, d'une journée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.