La société civile, une force active sur laquelle s'adossera l'Algérie nouvelle    EUFA : Les trois nominés pour le titre d'entraineur de l'année    Accords économiques: L'Algérie prend en compte ses intérêts    Report de la 1re édition de la Foire nationale des produits de l'agriculture et de l'agroalimentaire    Des peines allant de 12 à 20 ans de prison ferme pour les frères Kouninef    Le directeur de la CNMA plaide pour la réforme de cette assurance    Des agriculteurs de la daïra de M'chédallah demandent le déblocage du périmètre d'irrigation    Un SUV électrique sur les tablettes    Savoir lire les indices d'un pneu    Un look plus agressif    La tribu de Oui-Oui !    Neghiz face à la presse    Levée progressive du gel sur les projets du secteur de la santé    Spectaculaire rebond de l'émigration clandestine    Pascades    Zones d'ombre: l'Etat déterminé à concrétiser les projets dans les meilleurs délais    Constantine: hommage poignant à l'historien et sociologue Abdelmadjid Merdaci    Avoir conscience des rêves qui fuient !    L'Odyssée de Hamdi Benani    JS saoura : Ferhi s'engage avec le club africain    USM Alger : Le gardien de but Guendouz signe    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'un individu usurpant d'identité    Les non-dits    La LFP lance l'opération    Guterres appelle à éviter une nouvelle guerre froide    La Palestine renonce à son droit d'exercice de la présidence    Le chef de la junte demande la levée des sanctions ouest-africaines    Les souscripteurs AADL protestent    "La France doit aider l'Algérie à nettoyer les sites des essais nucléaires"    STABLE ET DURABLE    Condoléances    La cour d'appel allège la peine de Fouzia Argoub    La fille des Aurès    Relecteur de "Vivant fils d'Eveillé"    Culture en bref...    Mise au point    Je n'ai pas voulu regarder le reportage de M6 sur le Hirak    Bovins et crocodiles    Algérie Poste: Un nouveau calendrier de versement des pensions de retraite    Equipe nationale: Belmadi annonce beaucoup de changements    Palestine occupée: Le soutien indéfectible de l'Algérie    Chlef: Mener les projets à bon port    PAIX ET SERENITE    Reportage sur le «Hirak»: M6 conteste les accusations portées contre elle    "La sanction pourrait aller jusqu' à la peine de mort"    La nouvelle Constitution répondra "aux revendications du Hirak"    La course ouverte par le ministère de l'Industrie    La mesure étendue aux transporteurs de voyageurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Appel à la redynamisation du planning familial
Publié dans Algérie Presse Service le 30 - 06 - 2019

La chef du service gynécologie-obstétrique à l'établissement hospitalo-universitaire (EHU), Mohamed Lamine Debaghine (ex-Maillot) de Bab El Oued, Pr. Fadila Medaci, a appelé, samedi à Alger,à redynamiser la politique du planning familial.
S'exprimant lors d'une journée d'étude sur les nouveaux contraceptifs, disponibles prochainement sur le marché national, Mme. Medaci a imputé le recul de la politique du planning familial, ayant prouvé son efficacité durant les années 80, à la décennie noire qu'a connue la société».
A cette occasion, la même intervenante a estimé nécessaire de «mettre les établissements de santé de proximité au service du citoyen notamment les structures destinées à la protection de la santé Mère-Enfant », affirmant, dans ce sens, qu'il ne faut pas limiter les jours consacrés à la vaccination ou à la consultation des femmes, afin de les encourager à adhérer au planning familial et à acquérir des contraceptifs.
Par ailleurs, la spécialiste a insisté sur le recours aux médias lourds (audiovisuels) pour la réalisation de spots publicitaires visant la sensibilisation des citoyens à l'importance des contraceptifs pour éviter les naissances rapprochées et assurer la planification familiale.
Elle a plaidé, également, pour la consécration d'un budget aux moyens de contraception, et la mise en place d'une politique visant à sensibiliser les femmes enceintes, durant leur grossesse et non pas après l'accouchement, à l'utilisation des contraceptifs disponibles sur le marché national.
Déplorant la «situation des services de maternité au niveau des grands établissements hospitaliers notamment durant la saison estivale», Pr. Medaci a estimé qu'il "est plus aisé de prescrire des contraceptifs que de suivre la grossesse et ses complications".
Il est, désormais, nécessaire de donner des orientations aux sages-femmes sur l'encouragement de l'utilisation des contraceptifs, parallèlement à la prise en charge de la grossesse, a-t-elle soutenu, soulignant que l'intensification des efforts du ministère de la santé, dans ce sens, permettrait de réduire le taux de mortalité des femmes enceintes en Algérie.
La chef de service a mis en garde, également, contre la hausse du taux de natalité, qui a dépassé, ces dernières années «un million de naissances vivantes», ce qui pourrait avoir des répercussions négatives sur l'économie et la société.
Selon l'enquête nationale à indicateurs multiples (MICS3) 2013/2014, le taux d'utilisation des moyens de contraception en Algérie a atteint 57% dont la majorité utilise les pilules contraceptives.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.