Réunion du Gouvernement: Des mesures d'urgence pour l'industrie et l'agriculture    Le président de la CIPA: «L'objectif premier c'est de combattre la bureaucratie»    Habitat: Les logements LPL font jaser    Revirement ou tactique ? Mohamed VI feint l'apaisement    Lamamra en Egypte: Libye, Tunisie et coopération au menu    Le président Kaïs Saïed rassure: «La Tunisie est sur le bon chemin»    Football - Ligue 1: La relégation hante les esprits    La bonne affaire pour l'Afrique ?    Analyses médicales, tests antigéniques et PCR: Les assurances sociales appelées à faire plus    Un dentiste dément les rumeurs: «Aucun danger de l'anesthésie buccale sur les vaccinés»    Richesses humaines ensevelies    La démocratie en terre d'islam : «Allah ghaleb est inscrit sur tous les fronts» !    Mettez fin à l'occupation du Sahara occidental    Le dinar reprend du poil de la bête face au dollar    Abdelkrim Fergat aux repêchages    Cinquième or pour Dressel    Le trophée pour Zverev    Le temps des solidarités    Alger-Tripoli    Les grandes urgences du secteur de l'industrie    On vaccine les zones d'ombre    Les médecins de la diaspora attendent le feu vert    50000 Employés risquent le chômage    Le formidable élan de solidarité des Algériens    37 décès et 1.172 nouveaux cas en 24 heures    Plus de 200.000 manifestants dans les rues contre le pass sanitaire    L'ONU salue une « réalisation historique » en Libye    Mémoire et traumatisme de guerre    Une figure de la musique andalouse s'éteint    Le TNA et le Cadc optent pour le virtuel    Tenue de la 45e Eucoco les 10 et 11 décembre prochain    L'échec de Flissi    Retrait de l'accréditation à la chaîne TV El Arabia    Une fresque murale à l'entrée de la nouvelle cité Djerda    Apulée de Madaure célébré en Hongrie    Publication de 20 ouvrages par l'Enag    Tennis : Djokovic repart bredouille, et blessé    L'AS FAR valide son billet    Les prix à la consommation en baisse de 1,1% sur un mois en juin    Après France 24: Retrait d'accréditation à la chaîne «El-Arabia»    FAF - Coupe de la Ligue: Un véritable casse-tête !    Retrait de l'accréditation en Algérie    Al Arabia interdite en Algérie    Quelle chance pour la médiation algérienne ?    LE RCD CHARGE LE GOUVERNEMENT    Chanegriha: «Mettre en échec tous les plans hostiles»    Le journaliste de Canal Algérie Salem Azzi n'est plus    Absence de culture ou...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Afrique du Sud réitère son soutien au droit du peuple sahraoui à l'autordétermination
Publié dans Algérie Presse Service le 27 - 10 - 2019

L'Afrique du Sud a réitéré, lors du 18e sommet du Mouvement des pays non alignés (MPNA), son ferme attachement au règlement du conflit au Sahara occidental à travers l'organisation d'un référendum d'autodétermination, appelant à la mobilisation de la communauté internationale pour la mise en oeuvre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies et de l'Assemblée générale.
"Notre mouvement doit assumer son rôle primordial dans la résolution du conflit au Sahara occidental, qui garantira le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination", a déclaré le vice-ministre sud-africain des Relations internationales et de la Coopération, Alvin Botes, à l'occasion du débat général ministériel du 18e sommet du MPNA qui s'est déroulé à Bakou en Azerbaïdjan les 25 et 26 octobre en cours.
Et d'ajouter: "Nous sommes fermement convaincus que ce problème persistant doit être résolu par la mise en oeuvre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies et de l'Assemblée générale, qui nécessitent l'organisation d'un référendum sur l'autodétermination du peuple du Sahara occidental", a soutenu le diplomate Sud-africain.
"Nous appelons le secrétaire général des Nations unies à désigner dans les meilleurs délais un envoyé personnel pour le Sahara occidental" pour remettre le processus de paix sur les rails après la démission de Horst Kohler, a-t-il ajouté, affirmant que "le Mouvement des pays non alignés doit maintenir sa position face aux défis historiques et nouveaux auxquels le monde est confronté et défendre l'autodétermination de peuples tels que la Palestine et le Sahara occidental".
Rôle primordial du MPNA dans la résolution du conflit sahraoui
La même position a été exprimée par les représentants des pays participants aux travaux du 18e sommet du MPNA, qui ont appelé, à la même occasion au respect des principes de Bandung, notamment la souveraineté et l'intégrité des nations, les droits de l'homme et la justice.
Dans ce contexte, l'Algérie, par la voix du chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, a mis en avant, la conviction profonde quant à l'importance du dialogue et du règlement pacifique des conflits, réitérant l'attachement aux principes fondamentaux des Nations unis et du droit international.
M. Bensalah a salué "la position ferme et de principe du MPNA en faveur du droit du peuple sahraoui frère à l'autodétermination", précisant que l'Algérie "appelle au maintien de cette position en cette conjoncture, qui a vu le retour des deux parties en conflit, le Maroc et le Front Polisario, à la table des négociations, avant un arrêt net avec la démission de l'Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU au Sahara occidental".
Le chef de l'Etat a, à cette occasion, réitéré l'appel au Secrétaire général de l'ONU pour "relancer rapidement la nouvelle dynamique qu'il avait insufflé" en vue du règlement du conflit au Sahara occidental occupé.
Lors de la même rencontre, M. Bensalah a affirmé que "l'Algérie demeure profondément convaincue de l'importance du dialogue et du règlement pacifique des conflits, et attachée aux principes fondamentaux des Nations unis et du droit international, notamment en ce qui concerne la préservation de la paix et de la sécurité internationales", ajoutant que "partant, elle ne ménage aucun efforts dans ce cadre".
Le chef de l'Etat a rappelé, par ailleurs, "l'engagement de l'Algérie à œuvrer toujours avec ses partenaires à la mise en place de solides fondements pour la stabilité et la sécurité dans la région du Sahel dans le cadre du respect de la souveraineté des pays et la non ingérence dans leurs affaires internes".
Concernant Mouvement des Non-alignés, le Chef de l'Etat a affirmé qu'il "demeure un acteur international majeur", saluant "ses réalisations et son rôle de défenseur des espoirs et aspirations des peuples...".
Pour rappel, le Mouvement des pays non alignés constitue le plus grand rassemblement en dehors des Nations Unies. Créé officiellement en 1961 à Belgrade, il s`est voulu un forum d'expression, de revendication et de solidarité entre les peuples.
Le MNA tire ses fondements de la Conférence de solidarité afro-asiatique de 1955 à Bandung en Indonésie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.