Le procès de «Mme Maya» reporté    Par où commencer ?    La décision annoncée hier: Air Algérie reprendra ses vols domestiques dimanche    SNTF: Pas de date de reprise de la circulation des trains    Les Gilets Jaunes, le Hirak et l'enjeu de la démocratie    Ligue des champions d'Europe: Atlético - Bayern en tête d'affiche    ES Sétif: Une Entente taille patron    O. Médéa: Déjà une flopée de problèmes    Education: Des écoles peuvent se passer de l'enseignement les samedis    Un autre cadavre repêché au large de Madagh    Des cas de Covid-19 au lycée Imam El Houari: Les enseignants en grève depuis jeudi dernier    DROITURE ET BONNE FOI    5 ans de prison fermecontreOuyahiaet Sellal    Djerad met en place deux "task force"    Les principales mesures    L'Algérie repasse sous la barredes 1.000 casen 24 heures    L'Opep examine son accord de limitationde production    Opep: poursuite des discussions mardi autour d'une prolongation des réductions de production en vigueur    Covid-19 : mise en garde contre la consommation "anarchique" des anticoagulants    USMA : l'entraineur François Ciccolini suspendu deux ans par la LFP    L'armée sahraouie poursuit ses attaques contre des positions de l'armée d'occupation marocaine    Amnesty appelle à doter la Minurso d'un mécanisme de surveillance des droits de l'Homme    Covid-19: le confinement partiel à domicile élargi à 34 wilayas    Energies renouvelables: le CEREFE analyse les raisons d'échec des programmes précédents    Résolution du PE: la décision politique indépendante de l'Algérie "dérange" les parties étrangères    Tribunal de Koléa : une peine de trois ans de prison ferme requise contre Karim Tabou    Tipasa : report au 7 décembre du procès de "Mme Maya"    COVID-19 : Premières opérations de vaccination en janvier    TIN ZAOUATINE (TAMANRASSET) : Un terroriste armé se rend aux autorités militaires    Liga : Des statisitiques peu flatteuses pour Zidane et le Real Madrid    Ligue des champions: victoire du CRB devant Al-Nasr 2-0    Guardiola réagit au hat-trick de Mahrez    Ouyahia et Sellal condamnés à cinq ans de prison    Talaie el Hourriyet regrette les «tâtonnements» et les «effets d'annonce» du gouvernement    L'Iran réfléchit à sa riposte    Bouzidi à la rescousse, Abdeslam fait «demi-tour» !    Place au numérique    Repli historique du dinar face à l'euro    Plusieurs blessés lors de la "marche des liberté"    L'opposition maintient la pression sur Loukachenko    La sociologie et la Guerre d'Algérie revisitées    La crise des années 1980 sur fond d'histoire d'amour    Réflexion sur les violences faites aux femmes    Raymonde Peschard dite Taoues, ou l'histoire d'une battante    Quand la société néglige son autre moitié    Les journaux absents chez les buralistes    L'Algérie remet les pendules à l'heure    La France face à ses contradictions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara occidental: grande manifestation en Espagne contre la déclaration de Madrid
Publié dans Algérie Presse Service le 17 - 11 - 2019

Des milliers de Sahraouis établis en Espagne et des membres d'associations de solidarité avec le peuple sahraoui dans diverses provinces, ont organisé une grande manifestation samedi à Madrid pour exiger du gouvernement espagnol l'annulation de la Déclaration honteuse de Madrid signée en 1975, ayant permis l'invasion marocaine des territoires sahraouis.
Les manifestants venus de diverses provinces espagnoles ont défilé dans les rues de la capitale espagnole pour une marche populaire de la place "Atocha" à la place "Las Prupentias", en face du ministère espagnol des Affaires étrangères.
Ainsi, les participants ont rappelé, au cœur de Madrid, la résistance héroïque du peuple sahraoui contre l'occupation illégale du Sahara occidental par le Maroc, tout en dénonçant l'indifférence honteuse des différents gouvernements de la "démocratie" espagnole, "complice des théories annexionnistes marocaines et indifférente aux violations des droits de l'Homme de la population sahraouie sans défense".
La population sahraouie, rappelant les manifestants, est victime de violations des droits de l'Homme, avec le silence complice de la communauté internationale, "détentions arbitraires, procès non garantis avec lourdes peines d'emprisonnement, torture, assassinat et déportation, telle est la réponse du régime marocain à l'opposition pacifique du peuple sahraoui, ce qui nécessite la tenue du référendum d'autodétermination convenu entre le Maroc et le Front Polisario dans le cessez-le-feu de 1991".
Ils ont également dénoncé le black out médiatique sur la situation dans les territoires sahraouis occupés, à l'occasion de cette manifestation qui est organisé à la veille de la tenue de la 44me édition de la Conférence européenne de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui (Eucoco 2018), prévue les 22 et 23 novembre à Vitoria-Gasteiz (Espagne).
Comme ils l'expliquent, le Maroc ne veut pas de témoins et maintient le territoire fermé à la presse internationale, aux observateurs internationaux, aux organisations de défense des droits de l'Homme et aux ONG. "Il est seulement possible de savoir ce qui se passe à travers le groupe de journalistes sahraouis Equipe Média, récompensé par le Prix international de journalisme Julio Anguita Parrado", ont souligné des participants à cette grande manifestation.
Les manifestants ont scandé des slogans : "Assez de colonisation du Sahara occidental, il est temps de mettre fin aux chapitres de l'asile et de l'occupation. Halte à la répression, aux arrestations et au pillage illégal des ressources naturelles du Sahara occidental occupé".
La manifestation annuelle a culminé avec l'annonce d'une campagne internationale visant à libérer tous les détenus politiques sahraouis dans les prisons marocaines et à protéger les droits de l'Homme dans les territoires sahraouis occupés et le sud du Maroc.
La manifestation est également destinée à réitérer le soutien inconditionnel à l'exercice du peuple sahraoui de son droit inaliénable à l'autodétermination et à l'indépendance.
Inscrit depuis 1966 sur la liste des territoires non autonomes, et donc éligible à l'application de la résolution 1514 de l`Assemblée générale de l'ONU portant déclaration sur l'octroi de l`indépendance aux pays et peuples coloniaux, le Sahara occidental est la dernière colonie en Afrique, occupé depuis 1975 par le Maroc, soutenu par la France.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.