Lancement d'un nouveau site web    La valorisation des agrumes passe par leur labellisation    Des syndicalistes demandent au président de purger l'UGTA    Boulmerka dénonce la tenue de compétitions sportives à Laâyoune occupée    Les nouveaux projets expansionnistes du Maroc dénoncés    La situation du tennis algérien au menu de la réunion du CE    Les Verts se préparent déjà    La JSK joue sa dernière carte    108 familles relogées dans des appartements neufs    Evaluation des résultats de la coopération algéro-britanique dans le domaine éducatif    Création de 2.902 places pédagogiques et 5 nouvelles spécialités pour la session de février 2020    Découverte de pièces archéologiques à Tébessa    Sortir le livre sur les places publiques    Un document relatant les ères historiques successives    Soudani retrouve les terrains    Les dates de leur procès fixées    L'Algérie donne le ton et rejette toute ingérence étrangère    Plusieurs soldats tués dans une attaque près du Burkina Faso    Un manque de stratégie et de volonté politique    Un dispositif de surveillance déclenché en Algérie    À el aouana (Jijel) pas de perte humaine    L'Algérie perd une place dans l'Indice Transparency    Le ministre de l'Enseignement supérieur s'explique    Tebboune, à coeur ouvert    L'édification d'une Algérie nouvelle exige la contribution de l'élite nationale    Le peuple insiste sur l'édification d'un Etat libre et uni    Une secousse tellurique de magnitude 3.6 enregistré à Jijel    Arsenal : Vers un retour en Liga pour Ceballos, mais pas forcément au Real    Inter Milan : Accord avec Tottenham pour Christian Eriksen    Futsal/CAN à Laâyoune occupée: une violation flagrante du droit international    Tizi-Ouzou: hommage et recueillement à la mémoire de Matoub Lounes    TIZI OUZOU : Démantèlement d'un réseau de criminels    AMENAGEMENT EXTERIEUR DES LOGEMENTS AADL2 : Levée des entraves administratives à Constantine    NOUVELLES RESSOURCES ENERGETIQUES : Tebboune juge ‘'nécessaire'' l'exploitation du schiste    SURETE NATIONALE : 206 inspecteurs principaux promus    REGLEMENT DE LA CRISE LIBYENNE : Abderrazak Makri soutient la diplomatie algérienne    Bouhired décorée par le président tunisien    Equateur: plusieurs organisations réitèrent le soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Sahara occidental: Podemos dénonce les manœuvres expansionnistes du Maroc    Football/ révision des statuts : installation d'une commission ad hoc    Un vaccin contre le nouveau coronavirus pourrait être prêt dans trois mois    Rezig préside une réunion consacrée à l'examen de la problématique du transport de marchandises    La communication du président ou l'art de marquer contre son propre camp    Adoption de la proposition algérienne visant l'amendement du statut le CJCA    AS Monaco: Une offensive du PSG pour Slimani ?    Tébessa: élargir les fouilles pour mettre au jour d'autres pièces archéologiques    Dialogue interlibyen : Alger accélère les préparatifs    .sortir ...sortir ...sortir ...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mers Eddadjadj à Zemmouri Marine: un site archéologique à revaloriser
Publié dans Algérie Presse Service le 14 - 12 - 2019

Le site archéologique "Mers Eddadjadj" (port-aux-poules) à Zemmouri Marine (Boumerdès est) constitue l'un des plus prestigieux sites découverts ces dernières années, de par ses valeureux vestiges témoins des différentes civilisations qui y se sont succédées, d'où la nécessité d'assurer sa protection et sa revalorisation pour éviter son déclin et sa décadence.
Situé à l'entrée principale de Zemmouri marine, un vaste espace éclaté s'offre au visiteur. Ce site à l'abandon, découvert en 1996, a été pourtant classé patrimoine national culturel en 2016, d'où le besoin incessant de créer, sur place, une section spéciale pour les archéologues et étudiants afin de revaloriser ce site et préserver les pièces archéologiques enfouies, en attendant leur transfert vers les musées.
Après l'inscription des vestiges de ce site sur l'inventaire additionnel des biens culturels de la wilaya de Boumerdès, des fouilles ont été menées en 2018 et 2019, ayant permis notamment la découverte de pièces archéologiques remontant aux différentes époques historiques. Cependant, le site demeure sans protection et sujet au pillage et à la destruction.
A l'issue des fouilles réalisées l'été passé par une équipe de spécialistes de l'Université d'Alger et du Centre national de recherches en archéologie (CNRA), le site de sept hectares regorgerait de vestiges attestant de l'existence d'une ville antique peuplée jadis.
Les habitants de la commune de Zemmouri marine attendent impatiemment la valorisation de ce site qui renferme énormément de vestiges pouvant contribuer, de manière efficace, à la promotion de la destination touristique et culturelle de cette ville côtière en y attirant des touristes, des estivants et les passionnés par le patrimoine.
Un bureau d'études spécialisé pour l'élaboration d'un plan technique
Pour la sauvegarde et la valorisation de ce site archéologique important, un bureau d'étude spécialisé s'est lancé dans l'élaboration d'un plan technique permanent pour la protection et la sauvegarde du site "Mers Eddadjadj", suite à des investigations archéologiques triennales menées par l'Institut national d'archéologie et l'association locale "Souagui", a indiqué le Directeur de la Culture, Koudid Abdelaali.
Le bureau d'études en question a été choisi par la commission de wilaya de protection des biens culturels pour l'élaboration de ce plan, suite au classement du site patrimoine national culturel en 2016.
Selon M. Koudid, ce plan constitue un outil de réhabilitation et de reconstruction portant des orientations juridiques et règlementaires pour la protection du site et son exploitation en tant qu'espace touristique.
Le site "Mers Eddadjadj", formé de couches souterraines archéologiques appartenant aux différentes époques historiques, a bénéficié en 2017 de travaux de prospection archéologique effectués par des étudiants de l'institut d'archéologie relevant de l'université d'Alger 2 avec la participation d'enseignants et de chercheurs de différentes spécialités, en sus du sondage archéologique effectué en mars 2007 ayant donné lieu à d'importantes découvertes à l'origine du classement du site patrimoine culturel national, le 28 avril 2016.
Pour Dr Ismail Benaamne, archéologue, en se référant aux opérations de prospection et aux sources et références historiques, ce site renfermerait la ville historique "Mers Eddadjadj", célèbre à l'époque islamique et connue sous l'apellation "Rusubikari" à l'époque romaine et fut un important comptoir de négoce à l'époque des phéniciens.
En 1225, ce pôle économique important a subi une attaque militaire menée par Yahia Ben Abi Ghania El Miourki, qui avait conduit une révolte contre les Almohades, en détruisant leurs villes et forts, dont cette cité, qui fut dès lors ensevelie sous le sable des siècles durant, avant de réapparaitre en 2006, a-t-il ajouté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.