Le Président Tebboune présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    La militante sahraouie Sultana Khaya victime d'une tentative d'élimination physique    Alors que la défense d'Oultache évoque un tir mortel d'une tierce personne : La partie civile s'interroge sur les commanditaires de l'assassinat de Tounsi    30 000 comprimés de Lyrica et 300 millions de cts à bord d'une 4×4 à El Tarf    À qui distribuer les bons points ?    L'Opep+ affole les banques d'affaires    L'Algérie enregistre un net progrès en 2020    La rencontre fédérale a failli dégénérer    Le texte qui choque    La course contre la montre pour le nouveau gouvernement    Une lettre du Président sahraoui adoptée comme document officiel    Qui s'y frotte s'y pique    Algérie : l'ONU réclame une enquête et la fin des détentions arbitraires    La violation par le Maroc de l'accord de cessez-le-feu "met à nu son échec cuisant"    Résultats    Boudaoui forfait face à la Zambie et au Botswana    Sous haute tension    Zetchi, réhabilité, ira à Rabat    Les Verts en stage à Alger avant l'Allemagne    Ligue des champions d'Afrique: le CRB tenu en échec face à Al-Hilal du Soudan    Imposante mobilisation à Alger    "La vitesse de propagation de la souche mutante fait peur"    Trois ouvriers asphyxiés au gaz    Près de 600 millards pour une centaine de zones d'ombre    Trois ans de prison ferme à l'encontre de 3 anciens maires    Nette augmentation de la délinquance à Sétif    Des relations en clair-obscur !    ...Sortir ... ...Sortir ... ...Sortir ...    Le court métrage algérien Mania primé    APLS: poursuite des attaques contre les forces d'occupation marocaine    Ligue 1 (16e j): l'ESS tombe à Biskra, la JSK au pied du podium    Affaires religieuses: La question de la prière des Tarawih «en cours d'examen»    M'sila: Un bus chute dans un oued, 16 blessés    En dépit de la poursuite de la grève des travailleurs: Réouverture des centres d'enfouissement    Tlemcen: Les directeurs des services agricoles recadrés    El Tarf: Sensibilisation des agriculteurs sur la protection des arbres fruitiers    Restaurer nos «gourbis» !    Tébessa: Un 4 mars 1956...    Côte d'Ivoire et Zambie en amical    La bureaucratie alimente l'informel    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Une loi pour la déchéance de la nationalité    Soufiane Djilali craint des dérapages    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Le producteur Tahar Harhoura n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mort de Soleimani en Irak : vives réactions en Iran
Publié dans Algérie Presse Service le 03 - 01 - 2020

La mort du général iranien, Qassem Soleimani, émissaire de la République islamique en Irak, tué dans un raid américain tôt vendredi à Bagdad, a suscité de vives réactions en Iran.
Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a regretté la mort de Soleimani et décrété un deuil national de trois jours.
"Le martyr est la récompense de son inlassable travail durant toutes ces années (...). Si Dieu le veut, son œuvre et son chemin ne s'arrêteront pas là, et une vengeance implacable attend les criminels qui ont empli leurs mains de son sang et de celui des autres martyrs", a dit l'ayatollah Khamenei sur son compte Twitter en farsi.
Pour sa part le président iranien, Hassan Rohani, a qualifié la mort du général Soleimani d'une grande perte et promis que l'Iran et les forces libres dans la région prendront leur revanche.
"Il n'y a aucun doute sur le fait que la grande nation d'Iran et les autres nations libres de la région prendront leur revanche sur l'Amérique criminelle pour cet horrible meurtre", a promis le président Hassan Rohani, dans un communiqué.
Le "martyr" du général Soleimani "a endeuillé le cœur de la nation iranienne et de toutes les nations de la région", a-t-il ajouté.
Sa mort "a redoublé la détermination de la nation iranienne et des autres nations libres de la région de se dresser contre les intimidations de l'Amérique et de défendre les valeurs islamiques", selon le président iranien.
"Cet acte vil et lâche est un autre signe du désespoir et de la faiblesse de l'Amérique dans la région", a-t-il assuré.
De son côté, le ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif a condamné la mort de Soleimani sur ordre du président américain Donald Trump.
"L'acte de terrorisme international des Etats-Unis, ciblant et assassinant le général Soleimani, est une escalade extrêmement dangereuse et imprudente", a-t-il écrit sur Twitter.
"Les Etats-Unis subiront toutes les conséquences de leur aventurisme voyou", a-t-il ajouté.
"La malveillance et la stupidité des forces terroristes américaines en assassinant le général Soleimani, ce héros martyr et leader du combat contre le terrorisme et l'extrémisme, va certainement fortifier la résistance dans la région et dans le monde", a déclaré le ministère des Affaires étrangères.
Le ministère a indiqué qu'il "utiliserait tous les moyens légaux et ses capacités internationales pour appliquer les décisions du Conseil suprême de la sécurité nationale pour faire rendre des comptes au régime américain terroriste et meurtrier pour cette atrocité".
L'Iran a convoqué vendredi un responsable de l'ambassade de Suisse, qui représente les intérêts américains à Téhéran, en l'absence de liens diplomatiques entre les Etats-Unis et l'Iran.
Les Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de la République islamique, ont également crié vengeance après la mort de leur puissant général et annoncé une réunion extraordinaire du conseil suprême de sécurité nationale.
"Soleimani a rejoint nos frères martyrs mais notre revanche sur l'Amérique sera terrible", a réagi sur Twitter, Mohsen Rezai, un ancien chef des Gardiens de la révolution, l'armée idéologique de la République islamique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.