Situation des prisonniers sahraouis: le Polisario alerte Human Rights Watch    PSG : La condition de la femme d'Icardi    Le président du CNDH fait don d'un mois de son salaire    Le général Kaidi nommé à la tête du DEP    COMMUNICATION : Belhimer promet "l'assainissement" du secteur de la publicité    LA SPECULATION ET LA FRAUDE : Rezig annonce la radiation des commerçants coupables    MESURES PREVENTIVES CONTRE LECOVID-19 : Les visites dans les maisons de retraite interdites    45 nouveaux cas confirmés et 20 nouveaux décès en Algérie    Report des examens d'attestation de niveau    « Casser » RAJ en condamnant Abdelouahab Fersaoui    Lutte antiterroriste: découverte d'un pistolet mitrailleur et trois bombes artisanale à Boumerdes et Djelfa    Plus de 186.000 entreprises dotées d'un NIS au premier semestre 2019    Ouargla/Covid-19: divers programmes à distance au profit des enfants durant le confinement    Chay : "La JSK a toujours fait preuve de solidarité dans les moments difficiles"    Moscou et Riyad "proches" d'un accord    Les avocats demandent l'annulation du verdict de la Cour d'Alger    Abdelouahab Fersaoui condamné à une année de prison ferme    Les feuilles de l'automne    Les écoles privées aux abonnés absents    L'infrangible lien…    Des dizaines d'artistes prennent part à la campagne #WeAreItaly    Diffusion d'un riche programme pour petits et grands    Report du colloque national sur les balcons du Ghoufi    JS Kabylie : Solidarité au profit des communes    Onu : Guterres exhorte les Etats à protéger les femmes    Les réfugiés embauchés dans l'agriculture    Impact de la pandémie de coronavirus sur les Etats africains : Les sombres prévisions du Quai d'Orsay    Industrie et pandémie de Covid-19 : Les groupes économiques publics augmentent leurs capacités de production    Impact de la pandémie de Covid-19 : Allégement des mesures fiscales pour les entreprises    Elle était la première femme parachutiste de l'Algérie post-indépendance : Décès de Mme El Moussaoui Fatima    Larbi Ounoughi installé à la tête de l'anep    Arabie Saoudite : Sanction financière pour le défenseur Benlamri    NAHD : Pas de ponctions sur salaires    Festival du film virtuel : Appel à candidature    Concours de Photographie : En connexion directe avec l'Espagne    Oran : Concours du meilleur conte pour enfants sur internet    «Le crépuscule des contours d'un nouveau monde»    Le président du RAJ condamné à un an de prison    Blida: Le lourd tribut payé par le corps médical    Les horaires des administrations fixés de 8 h à 14 h dans neuf wilayas    90 kilogrammes de kif saisis après une course-poursuite    Division nationale amateur - Ouest: Entre satisfactions et déceptions    Les professionnels de la presse "concernés par le confinement"    Les prix flambent sur les marchés internationaux    Sahara occidental: le retard dans la désignation d'un envoyé spécial de l'ONU conduira vers un dérapage certain    Coronavirus : report du colloque national sur les balcons de Ghoufi prévu initialement à Biskra    Un député français saisit le procureur de Paris    3 personnes interpellées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





UA: le Conseil paix et sécurité convoque un sommet sur la Libye et le Sahel en février
Publié dans Algérie Presse Service le 07 - 01 - 2020

Le Conseil paix et sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) se réunira en sommet début février pour examiner la situation en Libye et au Sahel, en proie à l'instabilité depuis des années, a annoncé mardi le commissaire à la paix et la sécurité de l'UA, Smail Chergui.
La réunion du CPS se tiendra à la veille du sommet de l'UA, prévu les 8 et 9 février à Addis-Abeba, a indiqué à l'APS M. Chergui.
Elle sera consacrée à la "crise libyenne et à la circulation des armes qui a aggravé la situation au Sahel", a déclaré le Commissaire Chergui depuis Addis-Abeba.
Au-delà de l'escalade militaire en Libye, la circulation incontrôlée des armes provenant des arsenaux libyens a fortement contribué au basculement sécuritaire dans la région du Sahel.
Encouragé par le succès de sa récente médiation en Centrafrique, l'Union africaine veut reprendre le dossier libyen en main en restant engagée à appuyer une solution politique inclusive en Libye.
Lundi, le président congolais Denis Sassou Nguesso a plaidé pour que l'Afrique ne soit pas marginalisée dans la résolution de la crise libyenne, qualifiant d'"inefficace" et "contre-productif" tout règlement qui ne tiendrait pas compte du continent.
"La Libye est un pays africain et les victimes du conflit libyen sont essentiellement en Afrique. Dès lors, toute stratégie de règlement de la crise libyenne tendant à marginaliser le continent africain pourrait se révéler complètement inefficace et contre-productive", a déclaré M. Sassou Nguesso qui préside le Comité de haut niveau de l'Union africaine (UA) sur la Libye.
"Je me sens, une fois de plus, dans l'impérieuse nécessité de suggérer de nouvelles initiatives, afin que le prochain sommet de l'UA élève la résolution du drame libyen au rang de priorité majeure", a-t-il ajouté en recevant à Brazzaville les voeux du corps diplomatique accrédité dans son pays.
Le président congolais faisait, entre autres, allusion à l'initiative turque d'envoyer des troupes sur le terrain libyen.
Auparavant, Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l'Union africaine, a réagi à la décision turque en exprimant sa préoccupation quant à ses retombées.
Sans nommer la Turquie, Moussa Faki Mahamat, a indiqué dans un communiqué diffusé vendredi que l'ingérence dans les affaires intérieures de la Libye "accoiserait les risques d'une confrontation dont les mobiles n'ont rien à voir avec les intérêts des Libyens".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.