Le dossier du journaliste Saïd Boudour renvoyé    La copie prête dans quinze jours    "Sonatrach est une équipe et changer de P-dg n'a pas d'impact"    Entente totale entre l'Algérie et le Qatar    Rezig pointe du doigt les accords commerciaux    Lavrov : les terroristes ne seront pas "les maîtres" à Idlib    Le Doyen met la pression sur le Chabab    L'épidémie continue de s'étendre    Liverpool : Alexander-Arnold bat son propre record    Le Président Tebboune et l'Emir du Qatar se félicitent de l'évolution des relations bilatérales    Manchester City vise un latéral argentin    Logement: Nasri ordonne l'accélération de la cadence de réalisation des projets en cours    Noureddine Khaldi, nouveau directeur général des Douanes    ATTEINTE AUX SYMBOLES DE LA REVOLUTION : Appel à l'application des lois de la République    Constitution: le Comité d'experts achèvera sa mission vers le 15 mars prochain    FAUTE DE TRANSPORT DES ELEVES SCOLARISES : Le programme de vaccination risque l'échec à Mostaganem    SIDI BEL ABBES : 29.000 demandes de logements à la daïra    Le Coronavirus poursuit sa propagation faisant des victimes et des dégâts collatéraux    Accidents de la route: 30 morts et 1.270 blessés en une semaine    Attention, le Mouloudia arrive !    Etat d'alerte sanitaire en Tunisie    L'extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis à l'étude    Israël vise le Jihad islamique palestinien à Gaza et en Syrie    Le vote de confiance reporté à jeudi    Le Chabab alterne le bon et le moins bon    Ouadjaout passera-t-il aux sanctions ?    Sit-in des corps communs de l'éducation nationale devant la wilaya    ACTUCULT    L'infrangible lien…    Parution en France d'"Algérie décennie 2010-2020 : aux origines du mouvement populaire du 22 février"    Amnesty International projette un film sur le hirak    Le café littéraire évoque l'épopée historique de l'Emir Abdelkader    Carnaval : «Laissez Alost être Alost», répond le maire aux accusations d'antisémitisme    Il aura lieu au tribunal de Sidi M'hamed : Le procès de Karim Tabbou programmé pour le 4 mars    Procès des détenus du mouvement populaire : L'autre tribune des «hirakistes»    La femme dans le mouvement populaire : Le nouveau souffle du féminisme en Algérie    Encore une transgression de la loi    Championnats les plus fair-play : L'Algérie 54e mondial    «Camus a vécu à Alger la moitié de sa courte vie»    Transition énergétique: objectif 16 000 mégawatts d'énergies renouvelables à l'horizon 2035    Objectif : La relance du cinéma algérien    Plan d'action du gouvernement: Impérative amélioration du pouvoir d'achat    Pour dénoncer la mainmise des organisations «estudiantines»: Sit-in aujourd'hui des enseignants de l'institut de maintenance de l'université Oran 2    Ligue des champions d'Europe: Attractions à Madrid et Naples    Respectivement ex-directeur du protocole de Bouteflika et patron de Safina: Reguieg et Metidji incarcérés    Conseil des ministres: Un observatoire de prévention contre la discrimination et le discours de haine    Baisse significative de la participation aux législatives    Mercedes-Benz dévoile son programme pour Genève    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LF 2020: l'importance des dispositions encourageant de l'investissement mise en exergue
Publié dans Algérie Presse Service le 19 - 01 - 2020

Les dispositions de la Loi de finances (LF) 2020 relatives à l'encouragement de l'investissement et au soutien aux franges sociales les plus vulnérables ont été au centre d'une rencontre, organisée dimanche à Oran.
Lors d'une journée d'étude sur "la loi de finances 2020 et son impact sur le développement économique national", organisée par le "Club des promoteurs et des investisseurs d'Oran", le directeur des relations publiques et de la communication auprès de la Direction générale des impôts (DGI), Brahim Benali a affirmé, lors de son intervention que la loi de finances 2020 encourage l'investissement à travers les avantages fiscaux et garantit l'amélioration du cadre de vie des citoyens.
A ce propos, il a mis en évidence les incitations offertes au titre de la Loi de finances aux petites entreprises, dont les micro-entreprises et les startups, leur faisant bénéficier d'exonérations fiscales.
D'autre part, le représentant de la DGI a indiqué que la loi de finances 2020 permet l'amélioration de l'imposition des taxes et impôts et assurer à l'Etat et aux collectivités locales des ressources financières à travers l'élargissement de l'assiette fiscale, faisant remarquer que la fiscalité ordinaire de l'année en cours représente environ le double de la fiscalité pétrolière, contrairement aux années précédentes.
M. Benali a souligné que l'objectif est d'assurer le financement des dépenses de fonctionnement par la fiscalité ordinaire, précisant que le financement de 80% des dépenses de gestion cette année en cours s'effectuera par la fiscalité ordinaire.
Les pouvoirs publics ont décidé de créer des zones économiques au niveau des régions frontalières et au Sud du pays pour contribuer au développement économique, a-t-il déclaré.
Lors de cette rencontre, qui a vu la participation d'opérateurs économiques de l'ouest du pays, ainsi que des notaires, le directeur de fiscalité et des bases de taxation auprès de la Direction générale des douanes, Sassi Toufik a, pour sa part expliqué les nouvelles dispositions de la Loi de finances 2020 relatives au secteur des douanes.
Il a ainsi évoqué les augmentations des taxes douanières ayant touché quelques marchandises importées, à l'instar des composants entrant dans le montage des téléphones qui sont passées de 5 à 30% ainsi que les équipements fonctionnant à l'électricité entre 5 et 40% selon le type d'appareil.
Concernant l'importation des véhicules de moins de 3 ans, le représentant des Douanes algériennes a indiqué que l'opération sera lancée dès la parution de la décision du ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire et les ministères des Finances, des Affaires étrangères et de l'Industrie et des Mines.
Lors des débats, des responsables locaux, des députés, des agents des Douanes et des participants ont abordé de nombreuses questions relatives notamment aux procédures pratiques d'importation des véhicules de moins de 3 ans et à la nécessité de déterminer les partenariats stratégiques non concernées par la levée des restrictions édictées dans le cadre du principe 51/49 régissant l'investissement étranger en Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.