Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une agence nationale du numérique pour la fin du semestre en cours
Publié dans Algérie Presse Service le 26 - 01 - 2020

Une agence nationale de numérique, composée de représentants des secteurs concernés, sera mise en place avant la fin du semestre courant pour le développement de ce domaine et son intégration dans l'économie nationale, a indiqué samedi une représentante du Premier ministère.
Lors d'une conférence à l'occasion du lancement de la caravane de sensibilisation à l'importance de la numérisation, de l'entrepreneuriat et du E-paiement, Fatiha Slimani a indiqué que "la nouvelle stratégie du Gouvernement encourage les jeunes à l'entrepreneuriat, notamment en matière du numérique qui contribue au développement de l'économie nationale", ajoutant que "le Premier ministre à donner des instructions pour l'accueil, le soutien et l'accompagnement de tous les porteurs d'idées, désirant créer leurs propres entreprises dans ce domaine".
A ce propos, elle a annoncé la mise en place, avant la fin du semestre en cours, d'une agence nationale du numérique, composée de représentants des secteurs et acteurs concernés, dont l'objectif sera le développement de ce domaine et son intégration dans l'économie nationale.
Cette agence permettra à l'Algérie de se positionner au niveau international grâce à son potentiel dans ce domaine, particulièrement les compétences et les capacités dont jouissent les jeunes algériens en la matière, a-t-elle estimé.
Pour sa part, le ministre de la Micro entreprise, des startups et de l'économie de la connaissance, Yassine Djeridene a indiqué que la création de son département dénotait de l'intérêt accordé par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, aux jeunes et à leurs aspirations, estimant impératif d'œuvrer à la construction d'une nouvelle économie fondée sur le savoir et le numérique pour faciliter au citoyen les procédures et booster l'économie nationale.
De son côté, le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a affirmé que le projet de numérisation en Algérie était "ambitieux" d'où l'importance de l'adhésion de tous les concernés.
Il a affirmé, dans ce sens, que son département "soutiendra cette entreprise par tous les moyens afin d'atteindre, au moins 50% de transactions commerciales et monétiques via les moyens de paiement électronique, à l'horizon 2023".
Le ministre délégué chargé des Start-up, Yacine Walid a estimé que "les initiatives de généralisation du numérique en Algérie dénote la détermination des jeunes algériens à relancer l'économie nationale et à son édification sur le savoir et les nouvelles technologies", ajoutant que "les start-up permettront à l'économie nationale de réaliser un bond qualitatif et que les portes de son département sont ouvertes devant les jeunes désirant travailler dans ce domaine".
De son côté, le ministre délégué chargé du Commerce extérieur, Aïssa Bekkai a mis en avant "l'impératif de développer une économie nationale basée sur le savoir et le numérique en vue de promouvoir de nouveaux services et des richesses alternatives au pétrole, mais aussi exportables".
Le ministre délégué chargé des Incubateurs, Nassim Diafat a mis l'accent, également, sur "l'importance de la relance des entreprises numériques privées en vue de développer l'économie nationale".
Le représentant du ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire a fait état d'instructions aux walis pour l'accompagnement des actions de la caravane de sensibilisation à l'importance du numérique, de l'entrepreneuriat et du é-paiement à travers toutes les wilayas concernées.
Le wali d'Alger, Abdelkhalek Sayouda, a indiqué, pour sa part, que "le soutien aux entreprises numériques et aux start-up constitue l'un des pilier de la nouvelle économie nationale", affichant la disponibilité de ses services à accompagner les jeunes investisseurs dans ce domaine par différents moyens à commencer par la mise à leur disposition de locaux pour ouvrir leurs entreprises".
Le responsable de la caravane de sensibilisation à l'importance du numérique, de l'entrepreneuriat et du e-paiement, Mourad Mechta a indiqué, quant à lui, que cette deuxième édition de "La génération digitale Algérie", sera organisée sous le patronage du Premier ministère en coordination avec les ministères de l'Intérieur, des collectivités locales et de l'aménagement du territoire, du Commerce, du Travail, de l'emploi et de la sécurité sociale avec la participation de la wilaya d'Alger.
Cette édition verra la participation de 1500 ambassadeurs du numérique à travers 20 wilayas, à savoir Alger, Béchar, Ghardaïa, Ouargla, Laghouat, Djelfa, El Oued, Biskra, Bordj Bou Arreridj, Sétif, Constantine, Batna, Annaba, Skikda, Béjaïa, Tizi Ouzou, Oran, Sidi Bel Abbes, Tlemcen et Mostaganem, a-t-il soutenu, soulignant la possibilité de sa généralisation à d'autres wilayas.
La manifestation sera organisée en ateliers portant sur tous les secteurs partenaires et les différentes franges sociales, elle commencera dans les universités du 25 janvier au 12 mars, puis au salon prévu du 14 au 16 mars, avant de sillonner les wilayas, du 19 mars au 30 juillet, avec au programme des conférences et des ateliers de sensibilisation à l'entrepreneuriat outre des concours de la meilleure start-up, du défi des sponsors et des partenaires pour la réalisation de leurs exigences numériques.
Parmi les universités et les écoles devant prendre part à la manifestation, M. Mechta a cité l'Université des Sciences et de la Technologie Houari-Boumediene (USTHB), l'Ecole nationale supérieure d'informatique (ENSI), l'Ecole nationale polytechnique (ENP), l'Ecole nationale supérieure d'agronomie (ENSA), l'Ecole nationale supérieure de technologie et le pôle universitaire de Koléa, l'Université de Boumerdès, l'Université Saad Dahlab de Blida, l'Université d'Alger, l'Ecole supérieure d'Hôtellerie et l'Ecole nationale d'administration (ENA).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.