Coronavirus - Ancelotti : "J'espère que cela nous changera tous"    Palestine: attachement à la terre et lutte jusqu'à la libération de la patrie    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Egypte. Le président Sissi survivra-t-il au coronavirus et aux soubresauts de l'économie ?    PROTEGER C'EST ASSERVIR.    L'AIE tacle l'Arabie Saoudite et la Russie    Hamid Bessalah désigné président du conseil d'administration    Injection de 5 000 milliards de dollars dans l'économie mondiale    Algérie Telecom : Modification des horaires    Lancement d'un bureau de poste itinérant    A propos d'Alger !    "Karim Tabbou souffre d'une paralysie partielle"    Le président de la Commission de l'UA mis en quarantaine    Pour cause de la pandémie du Covid-19 : Le trafic aérien suspendu à 95% en Afrique    Tunisie : Le coronavirus n'a pas empêché les tensions entre les trois présidences    "C'est un acharnement politico-judiciaire"    Athlétisme-Covid19: les Championnats d'Afrique entre mai et juin 2021    Madoui appelle au rapatriement des Algériens établis en Arabie Saoudite    NA Hussein Dey : Le Cas de l'entraîneur Bouali en stand-by    L'Union des ordres des avocats dénonce "une violation flagrante des lois"    Le personnel médical de l'hôpital de Boufarik en colère    La direction de la santé d'Oran lance un appel au bénévolat    Expositions et concours en un clic !    "Night in Zeralda", un tube immortel    À la découverte de l'Opéra de Paris    Evènement marquant de la révolution à Constantine : Le procès du groupe des 21    Maison de la culture de Aïn Témouchent : Création d'une plateforme électronique pour les enfants    Parution. «Le bonheur d'être algérien» de Fadéla M'rabet : Une terre, une fierté    Bousaâda: Cinq membres d'une famille tués dans une collision    Oran: 4,5 milliards en fausse monnaie interceptés    Pour ceux qui le souhaitent: Un vol pour rapatrier «des citoyens américains» d'Algérie    USMB - Testé positif au Covid-19 - Sofiane Nechma : «Je suis revenu de loin»    Procès en appel de Karim Tabou: Une vague d'indignation et des réponses    Blida en confinement: La peur commence à s'installer    INSTINCT ET SOLIDARITE    Entré en vigueur aujourd'hui: Le confinement partiel élargi à neuf autres wilayas    Pandémie Covid-19: the year after!    Elan de solidarité avec Bilda, la confinée    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    Belfodil partira en finde saison    Le président Tebboune salue les efforts des professionnels du secteur de la santé    L'infrangible lien…    Les feuilles de l'automne    Covid-19/Sahel: attaques terroristes et conflits,une "trêve sanitaire" au second plan    Illustration d'activités gouvernementales: les médias instruits d'"éviter" les archives    Covid-19: Chorfi appelle les citoyens au respect des règles de prévention    Affaires de montage automobile et financement occulte: 15 ans de prison pour Ouyahia et 12 ans pour Sellal    QUAND LA VIE ET LA MORT SE PRENNENT LE BRAS    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Journée du chahid: le moudjahid "Cheikh" se remémore les souvenirs de combat à la veille de la célébration de cette journée à Saïda
Publié dans Algérie Presse Service le 17 - 02 - 2020

Le moudjahid "Cheikh Medjahed" se remémore, à la vielle de la célébration de la journée nationale du chahid, dont les festivités officielles seront organisées cette année à Saïda, des souvenirs de son combat dans la zone 5 à Sidi Bel-Abbès lors de la glorieuse guerre de libération nationale, ainsi que la lutte héroïque de ses compagnons qui se sont sacrifiés pour le recouvrement de la souveraineté sur le sol algérien.
El-Hadj Medjahed Cheikh évoque les souvenirs de sa participation dans quatre grandes batailles durant la lutte armée dans la zone 5, dont la bataille de "Djerab" au sud de Telagh (Sidi Bel-Abbès) en 1958, indiquant après avoir reçu des informations sur l'arrivée de troupes françaises dans une opération de ratissage et d'encerclement de la zone 5 à Sidi Bel-Abbès. "Nous sommes entrés dans un accrochage avec eux, où un de nos compagnons,,Youb Ould Sahraoui est tombé au champ d'honneur", a-t-il souligné.
"Le 3 mars 1959, dans une autre bataille qui a eu lieu à "Djebel Aïn Khelifa" situé entre la wilaya de Saïda et Sidi Bel-Abbès, gravement blessé à la jambe, je fus arrêté et transféré à une prison de Sidi Bel-Abbès, puis à Oran et Chlef jusqu'au mois d'avril 1962 où j'ai été libéré avec plusieurs moudjahidine", a-t-li ajouté.
Parmi les événements qui ont marqué Medjahed Cheikh, figure l'annonce du "cessez le feu".
"Dans la prison, nous étions en train d'écouter la déclaration du président du Gouvernement provisoire, Youcef Benklhedda, qui a annoncé le cessez le feu. C'était des moments où se mêlaient la joie de la victoire et le souvenir de nos compagnons tombés au champ d'honneur", a-t-il déclaré.
Le Moudjahid se souvient également du jour de son retour à sa région natale et ses retrouvailles avec son père, qui travaillait alors dans le domaine de la construction à Saïda et sa joie était double, la première c'était la victoire et l'autre d'avoir retrouvé son fils.
A ce propos, le moudjahid a souligné que "la détermination et la volonté ont permis au peuple d'aller en avant dans sa lutte pour réaliser la victoire et recouvrir la souveraineté de sa patrie", affirmant que "les moudjahidine se distinguaient par leur patience et une volonté exemplaire dans la continuation de la lutte sans répit, ni repli, même si tous savaient et prévoyaient qu'ils allaient mourir en martyrs".
Le moudjahid Medjahed Cheikh a fait part de son espoir que tous les acteurs dans le domaine de l'histoire participent à enregistrer les sacrifices et l'héroïsme de la génération de la guerre pour préserver l'histoire et la mémoire d'un peuple dont la révolution qu'il a menée a constitué une source d'inspiration pour les mouvements de libération dans le monde entier et un exemple pour briser toutes les chaînes de la tyrannie et de l'occupation coloniale.
Cheikh Medjahed, appelé Abdelfettah est considéré comme l'un des héros de l'Ouarsenis qui avaient foi dans la lutte armée comme seule moyen pour arracher la liberté et l'indépendance du pays.
Le moudjahid a été formé dans les écoles coraniques de la région d'Aïn El-Manaa (Saïda) et a fait partie du premier contingent ayant rejoint les rangs de la glorieuse Armée de libération nationale (ALN) juste après avoir participé à un guet-apens contre un officier français.
Né en 1936 et issu de la région d'Aïn El-Manaa, ce valeureux moudjahid a occupé de nombreux postes de responsabilité dans les rangs de l'ALN dans la région de Sfisef (Sidi Bel-Abbès). Il a eu également la responsabilité de former et d'entraîner de nombreux moudjahidine (moussabiline). De nombreux centres entrainement ont été créés dans les monts de Moksi, Sfisef, Sidi Douma et Ouled Sahraoui pour les préparer militairement pour la lutte armée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.