Détournement de foncier agricole: 15 ans de prison requis contre Hamel    Les contributions de l'ANIE apporteront un plus à l'élaboration d'une Constitution harmonieuse    CONSEIL DE LA NATION : Goudjil invite tous les acteurs à enrichir la Constitution    SOMMET DES PARLEMENTS : L'importance d'une coopération mutuellement bénéfique    ALGERIE TELECOM : Reconduction des dispositifs jusqu'à "la fin du confinement"    Les forces d'occupation marocaines tirent sur des Sahraouis de l'autre côté du mur de la honte    Position du Lesotho sur le Sahara occidental, nouveau revers diplomatique pour Rabat    Coronavirus: 107 nouveaux cas, 151 guérisons et 6 décès durant les dernières 24h    Covid-19 : la feuille de route de sortie du confinement sera élaborée selon les recommandations de l'autorité sanitaire    Le président Tebboune s'entretient au téléphone avec Macron    NON-RESPECT DE LA DISTANCIATION PHYSIQUE : 1093 infractions enregistrées en mai    La réouverture de certains commerces relève des prérogatives du Premier ministre    Accidents de la Route : 9 morts et 137 blessés durant les dernières 24 heures    Viandes blanches: près de 29.000 qx commercialisés durant le ramadhan    Electricité et gaz: recours à l'estimation automatique dans la facturation de la consommation    Décès de la Moudjahid Akila Abdelmoumène: l'ONM exprime sa peine et son regret    Allocution du président de la République devant les cadres et personnels de l'ANP    Foot-Covid19: Damerdji relève la "complexité" d'un retour à la compétition    Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) : De nouvelles consignes pour les voyages en avion    La CPI appelée à enquêter sur les démolitions des maisons palestiniennes par Israël    Reprise des compétitions : Khaldi la conditionne par la levée totale du confinement    Brèves    Coupes africaines Interclubs : Les finales en août ou septembre    Oran: coup d'envoi du colloque international virtuel sur "La Société et la Pandémie"    Concours de composition épistolaire 2020 : Dix élèves lauréats distingués    Le sentiment africain de Mounia Lazali    Selon Soufiane Djilali: Tebboune s'est engagé à libérer Tabou et Benlarbi    Tlemcen: «Les pluies du printemps ont sauvé nos champs»    AS Khroub: Victime d'instabilité !    RETOUR AUX SOURCES    De la mentalité «clando» !    Une sœur de Hamid Ferhi s'en remet à Tebboune    25 000 participants au forum virtuel    Moins d'immigrants algériens au Canada en 2020    Les habitants d'Aït Yahia Moussa dans l'inquiétude    4 décès et 106 nouveaux cas positifs en trois jours    Vu à Idlib (Syrie)    L'épreuve    L'infrangible lien…    "Je ne veux pas être un adjoint"    Pas aussi évident pour le grand RDV de Palexpo    Le pari fou du géant allemand Volkswagen    "L'électro est le langage de la résistance"    "Ma misère affective était à l'origine de mon combat contre les injustices"    Ce que risquent les contrevenants    Le siège de l'Etat major baptisé du nom de Gaïd Salah    Leurs prix inférieurs à ceux des moins de trois ans    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Situation des prisonniers sahraouis: le Polisario alerte Human Rights Watch
Publié dans Algérie Presse Service le 07 - 04 - 2020

Le Front Polisario a exprimé sa profonde inquiétude face à la situation épouvantable qui affecte les prisonniers politiques sahraouis détenus illégalement au Maroc dans des prisons en pleine propagation de la pandémie du COVID-19.
"Ce sont des temps difficiles pour nous tous, mais pas plus que ceux qui languissent en détention arbitraire. Comme vous le savez, des dizaines de civils sahraouis innocents sont actuellement détenus illégalement dans les prisons marocaines", lit-on dans une lettre adressée par la représentation du Front Polisario auprès de l'UE, au bureau de Bruxelles de Human Rights Watch.
"Victimes de mauvais traitements, de torture et de négligence médicale intentionnelle, ces prisonniers ne sont pas seulement à haut risque de tomber gravement malades à cause du COVID-19, ils sont également des cibles faciles pour le régime marocain", a ajouté le Front Polisario, soulignant qu'"il est donc impératif que le Maroc autorise l'accès immédiat à ces détenus par des observateurs indépendants des droits de l'Homme".
La lettre a souligné l'appel urgent du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'Homme, Michelle Bachelet, le 25 mars 2020, pour la prise des mesures urgentes pour protéger la santé et la sécurité des personnes en détention et d'autres établissements fermés, dans le cadre des efforts globaux pour contenir la pandémie de COVID-19.
La lettre de la Représentation du Front Polisario appelé HRW à "inciter le Conseil européen et la Commission à intervenir immédiatement pour garantir la sécurité de tous les prisonniers politiques sahraouis dans les prisons marocaines".
"Au-delà de leur libération immédiate, ces prisonniers ont besoin d'une protection urgente contre le virus COVID-19", a soutenu le Front dans sa lettre.
Se référant aux responsabilités de l'UE vis-à-vis du conflit de longue date au Sahara occidental, le Polisario a indiqué que "l'UE a joué pendant trop longtemps un rôle de second plan dans la recherche d'une solution politique au conflit du Sahara occidental. Mais c'est un contexte qui peut changer, étant donné les leviers dont dispose l'UE, y compris l'opportunité d'un nouveau départ avec la nouvelle direction de la Commission".
"Si le défi de parvenir à un règlement politique juste reste difficile, des mesures peuvent être prises dès maintenant pour dissuader les représailles contre les plus vulnérables à COVID-19.
Les autorités marocaines devraient recevoir un message clair et fort qu'elles ne peuvent pas utiliser l'urgence sanitaire actuelle pour exercer des représailles contre les détenus politiques et restreindre davantage les droits et la dignité du peuple sahraoui", a-t-on ajouté.
Le 22 mars dernier, alors que la pandémie COVID-19 se propageait à travers le monde, le président sahraoui et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a adressé une lettre au secrétaire général des Nations unies, décrivant l'effroyable situation qui affecte les prisonniers politiques sahraouis détenus illégalement dans les prisons marocaines.
Il a averti que "l'épidémie de ce virus dangereux et les mesures urgentes requises, notamment pour éviter les grands rassemblements et le surpeuplement, contredisent totalement la situation dans laquelle ces prisonniers civils sont détenus dans des prisons marocaines surpeuplées".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.