ARAV: appel à protéger les enfants de certains contenus médiatiques en période de confinement    Université de M'Sila : Des portes ouvertes à distance    Malaise de la Recherche scientifique : La RAL lance un appel à contribution    C'est quoi l'Agence universitaire de la Francophonie ?    Reprise des compétitions : Khaldi la conditionne par la levée totale du confinement    Brèves    Coupes africaines Interclubs : Les finales en août ou septembre    Le Président Tebboune reçoit une communication téléphonique de son homologue français    Elaboration d'un tissu auto-désinfectant pour lutter contre la Covid-19 : Le défi relevé de l'université Akli Mohand Oulhadj de Bouira    Oran: coup d'envoi du colloque international virtuel sur "La Société et la Pandémie"    Concours de composition épistolaire 2020 : Dix élèves lauréats distingués    Le sentiment africain de Mounia Lazali    Dans une déclaration au siège du MDN: Tebboune affirme qu'il fera face aux lobbies ciblant l'ANP    D'importants moyens mobilisés: Lancement du plan de prévention des feux de forêts    Tlemcen: «Les pluies du printemps ont sauvé nos champs»    10 hectares de blé et 15 oliviers détruits par le feu    La fuite des compétences irréversible ?    AS Khroub: Victime d'instabilité !    Selon Soufiane Djilali: Tebboune s'est engagé à libérer Tabou et Benlarbi    RETOUR AUX SOURCES    De la mentalité «clando» !    Vu à Idlib (Syrie)    Pas aussi évident pour le grand RDV de Palexpo    Le pari fou du géant allemand Volkswagen    Une sœur de Hamid Ferhi s'en remet à Tebboune    25 000 participants au forum virtuel    4 décès et 106 nouveaux cas positifs en trois jours    Moins d'immigrants algériens au Canada en 2020    Les habitants d'Aït Yahia Moussa dans l'inquiétude    L'épreuve    L'infrangible lien…    "Je ne veux pas être un adjoint"    "L'électro est le langage de la résistance"    "Ma misère affective était à l'origine de mon combat contre les injustices"    Ahmed Laraba s'explique    Ce que risquent les contrevenants    Les décès et les contaminations en baisse    Le siège de l'Etat major baptisé du nom de Gaïd Salah    Leurs prix inférieurs à ceux des moins de trois ans    DOCUMENTAIRE DIFFUSEE PAR FRANCE 5 SUR LE HIRAK : Le RND dénonce une campagne tendancieuse    LE PRESIDENT TEBBOUNE EN VISITE AU MDN : Le siège de l'état-major baptisé au nom de feu Gaid Salah    Ligue1 algérienne-USM Alger: Zeghdoud évasif sur son avenir    Plan d'annexion en Cisjordanie: la Fédération internationale des syndicats condamne la démarche israélienne    La BM retire des cartes géographiques du Maroc incluant illégalement le Sahara occidental    Mustapha Hamici, nouveau directeur général    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Les violentes manifestations se poursuivent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un navire battant pavillon des Iles Marshall impliqué dans le pillage des richesses sahraouies
Publié dans Algérie Presse Service le 31 - 03 - 2020

L'Association de contrôle et protection des richesses naturelles sahraouies a annoncé avoir repéré un navire répondant au nom de "Golden Bonnie", battant pavillon des Iles Marshall, qui est arrivé au port de la ville de Lâayoun occupée en provenance du port de Casablanca (Maroc).
Rappelant la situation juridique du territoire du Sahara occidental, l'association a mis en garde des répercussions pouvant naître de l'arrivée de ce navire dans une partie occupée du Sahara occidental dans cette conjoncture particulière marquée par la propagation du Covid-19, classée pandémie par l'OMS.
L'association a affirmé que ces pratiques de pillage et de spoliation auxquelles s'adonne l'occupant marocain en cette conjoncture délicate sont une preuve irréfutable de son indifférence quant à la dangerosité de cette pandémie et des répercussions de l'accès de ce navire au territoire sahraoui, notamment l'éventuelle transmission du virus.
Relayant le communiqué de l'Association, des médias sahraouis ont attiré l'attention de la communauté internationale sur les "pratiques de certaines compagnies impliquées, avec la complicité du Maroc, dans le pillage des richesses sahraouies en usant de nouvelles méthodes pour couvrir les opérations de spoliation et de pillage.
Appelant la communauté internationale a assumer ses responsabilités vis-à-vis du peuple sahraoui pour lui permettre d'exercer sa souveraineté sur ses richesses, les médias sahraouis ont interpellé le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU a "prendre des mesures strictes et rigoureuses pour amener l'occupant marocain à cesser ses opérations de pillage, notamment en cette conjoncture particulière".
Lundi, le Front Polisario a mis en garde l'entreprise allemande "Continental" contre ses activités illégales au Sahara occidental occupé, soulignant que toute participation à la spoliation de richesses sahraouies, engage la responsabilité civile et pénale du Groupe et de ses dirigeants.
"Des informations concordantes établissent que votre société entend renouveler un contrat avec le Groupe OCP (Office chérifien des phosphates). Je n'ai, bien entendu, rien à dire pour ce qui concerne vos activités sur le territoire du Maroc, mais il en va différemment lorsqu'il s'agit du territoire du Sahara occidental", a écrit le membre de la direction politique du Front Polisario chargé de l'Europe et l'Union européenne, Oubi Bouchraya Bachir, dans une lettre adressée au Groupe Continental.
"Votre société, implantée en Europe, est entièrement soumise au droit européen, et si elle le viole, elle se place dans l'illégalité, et engage sa responsabilité", a ajouté M. Oubi Bouchraya Bachir.
Le diplomate sahraoui a également rappelé au Groupe allemand que "sur le plan opératoire, vous êtes tenus de respecter les principes posés par la Cour de Justice de l'Union européenne dans son arrêt du 21 décembre 2016, à savoir que le Maroc et le Sahara occidental sont deux territoires distincts et séparés, que le Maroc n'y est pas souverain, mais seulement puissance militaire occupante en application de la IV Convention de Genève".
Le 16 mars dernier huit organisations allemandes ont appelé conjointement Continental à "se conformer à sa responsabilité d'entreprise et à ne pas apporter un soutien économique à l'occupation marocaine de parties du Sahara occidental, en violation du droit international".
Chaque année, le Maroc exporte entre 1 et 2 millions de tonnes de ce minerai, en violation du droit international en l'utilisant aussi dans son lobbying politique afin de gagner le soutien d'autres pays à son occupation illégale.
Le Front Polisario, seul représentant légitime du peuple sahraoui, s'est toujours ouvertement opposé à ce pillage, et l'a exprimé devant l'ONU à toute occasion, et aux entreprises concernées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.