Une nouvelle secousse tellurique de magnitude 4,5 enregistrée à Mila    Palestine : raids aériens israéliens sur la bande de Ghaza    L'Ogebc se dirige vers une exploitation optimale des sites du patrimoine    Vaste mouvement dans le corps des présidents et procureurs généraux près les cours de justice    621 ressortissants algériens rapatriés à bord de 2 avions en provenance de Paris en 48h    Wilaya d'Alger/Covid-19: Fermeture de près de 5400 commerces pour non-respect des mesures préventives    Fusion MCA-GSP : l'AGex du MCA largement en faveur de la fusion    Vaste mouvement dans le corps des présidents et des procureurs généraux    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Explosion de Beyrouth: aides algériennes au Liban    75 ans après Hirochima, le désarmement reste un vœu pieux    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Ligue 1-ES Sétif: l'entraîneur Kouki OK pour prolonger son contrat de 2 saisons    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Les enjeux hydrauliques et leur impact sur l'agriculture    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Presse indépendante : 30 ans de combat et de sacrifice    Fin de l'été 2017 : la fausse victoire de l'oligarchie    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    13 décès et 551 nouveaux cas en 24 heures    Tizi Ouzou, Drâa Ben Khedda et El-Tarf reconfinées    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Deux Algériens légèrement blessés    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    CRB : Djerrar opéré avec succès    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    Feux de forêts : Arrestation d'au moins 10 individus    Tiaret: Livraison de plus de 1.000 véhicules Mercedes-Benz    FAUSSES SAINTETES    Prophéties de chaos    Les grands axes du protocole du MESRS    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    L'apocalypse à Beyrouth    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    La RN27 fermée à la circulation du 6 au 8 août    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    La fille des Aurès    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Epuration de tous les dossiers inhérents aux médicaments fabriqués localement
Publié dans Algérie Presse Service le 02 - 07 - 2020

La directrice de la Pharmacie au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mme Soumia Benhamida, a fait état, mercredi à Alger, de l'épuration de tous les dossiers inhérents à l'enregistrement des médicaments fabriqués localement depuis plus d'un an et demi.
S'exprimant en marge de la conférence animée par le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Pr. Abderrahmane Benbouzid sur la situation épidémiologique de la Covid-19, Mme Benhamida a affirmé qu'il avait été procédé à l'épuration, depuis plus d'une année et demie, de tous les dossiers d'enregistrement des médicaments produits localement, avant la mise en service de la nouvelle Agence nationale des produits pharmaceutiques (ANPP).
Par ailleurs, elle a fait savoir que la sous-direction de l'enregistrement des médicaments relevant de la direction centrale de la pharmacie, avait procédé, au cours de la période de transition, à l'assainissement de tous les dossiers relatifs à la production locale des médicaments, avec la délivrance aux opérateurs pharmaceutiques concernés de l'autorisation de commercialisation.
Lire aussi: Industrie pharmaceutique: Accompagner les opérateurs économiques pour augmenter le volume des exportations
La même responsable a rappelé que lors de l'installation, en 2017, de l'ANPP, le ministre de la santé de l'époque avait instruit la direction de la pharmacie d'accélérer le traitement de tous les dossiers relatifs à l'enregistrement des médicaments fabriqués localement, avant de prendre en charge ceux importés.
Soulignant que les dossiers des médicaments importés "ont été traités au cas par cas", la directrice a expliqué qu'il s'agissait des produits non importés par la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) ainsi que de ceux destinés au traitement du cancer ou encore soumis à une autorisation spéciale délivrée par des experts. Cette liste, précise-t-elle, comprend près de 350 médicaments.
"Il n'y a aucune confusion entre les missions de l'ANPP et celles de la direction de la pharmacie au ministère de la Santé qui prend en charge, de son côté, les officines, la publicité et la PCH, tout en veillant à l'organisation et à la garantie des médicaments, à la chaîne de distribution et à la liste des médicaments commercialisés par la PCH, ainsi que des produits non enregistrés soumis à une autorisation spéciale et ceux destinés au lancement des essais cliniques".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.