Rachid Nekkaz sort de l'isolement    Un activiste du Hirak arrêté    Les pharmaciens saisissent Tebboune    L'ANBT et le "faux communiqué"    "Il faut revoir l'architecture du financement de l'économie"    Si ça va au ralenti, c'est à cause de lui !    Le suspense perdure    Ben Selmane accusé de tentative d'assassinat    Un siècle, ça suffit !    Quatre avions d'aides décollent d'Alger vers Beyrouth    Un siècle de foot et de lutte    Plus qu'un journal, une école de formation    Ciccolini et son staff s'expriment sur leurs ambitions    Mandi reprendra demain    Ouverture tous azimuts !    Tremblement de terre d'une magnitude de 4,3 degrés près de Sidi Ghiles    Baisse des hospitalisations à partir du 25 juillet    Le saviez-vous... ?    Installation d'une commission d'évaluation des dégâts    Le meurtrier de Djabanet-Lihoud placé sous mandat de dépôt    ...CULTURE EN BREF ...    Guéri de la Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout    L'histoire de la gauche en Algérie, du PCA au Mouvement social    Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées    MCA : Aymen Rahmani met fin au suspense    Lésion méniscale pour Boudaoui    Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    Chlef : Un meilleur éclairage pour le centre-ville    En prévision de sa réouverture : Protocole sanitaire pour les visiteurs du jardin d'essai    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    Constantine: Deux morts et quatre blessés dans une collision    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    La réunion périodique présidée par Tebboune    Le stockage des produits dangereux est interdit depuis 45 ans    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    Après le choc, la colère !    Médias-Pratiques anti-professionnelles: engager une réflexion collective    Les 4 samedis    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dossier de restitution des restes et crânes des martyrs de la résistance populaire: Chronologie
Publié dans Algérie Presse Service le 03 - 07 - 2020

Le dossier de restitution des restes et crânes des martyrs de la Résistance populaire contre le colonialisme français, conservés au Musée d'histoire naturelle de Paris, a connu plusieurs étapes, depuis l'éclatement de cette affaire, en 2011, jusqu'à ce que les démarches intenses de l'Algérie aboutissent avec l'annonce jeudi par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune du rapatriement de 24 restes des chefs de la Résistance populaire et de leur compagnons.
L'Algérie a accordé un intérêt particulier à ce dossier en vertu des dispositions de la Constitution et en application des dispositions de la Loi 99-07 du 5 avril 1999, relative au moudjahid et au chahid, notamment l'article 54 qui "interdit de céder, sous quelque forme que ce soit, les parties du patrimoine historique et culturel".
A l'occasion de la restitution de 24 restes mortuaires de chefs de la Résistance populaire, le ministère des Moudjahidine et des Ayants-droit a rappelé que depuis le 9 juin 2016, diverses correspondances ont été échangées et des réunions de coordination ont été tenues entre les secteurs concernés (Premier ministère, le ministère des Affaires étrangères et le ministère des Moudjahidine), en vue d'inclure l'affaire dans entretiens algéro-français et trouver les solutions idoines pour restituer ces restes.
Lire aussi: Président Tebboune: rapatriement vendredi des restes mortuaires de 24 chefs de la Résistance populaire
Une première réunion de coordination a été tenue, le 23 juin 2016, portant l'examen du rapport élaboré par l'attaché culturel de l'ambassade d'Algérie à Paris, concernant les procédures proposées par le directeur des Collections au sein du Musée national d'histoire naturelle.
Le Président français, Emmanuel Macron s'était engagé lors de sa visite en Algérie, le 6 décembre 2017, à rendre les crânes des martyrs de la Résistance populaire, conservés au Musée d'histoire naturelle de Paris.
Depuis, le Premier ministre a chargé le ministère des Moudjahidine de coordonner avec le ministère des Affaires étrangères, en vue d'élaborer la demande officielle pour leur restitution.
Une année plus tard, le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni a reçu l'ambassadeur de la France à Alger, sur sa demande. Ce dernier lui a remis une copie d'une correspondance que le chef de la diplomatie française a adressé au ministre des Affaires étrangères dans laquelle il lui demande de définir, de concert, les ossements qui ne font pas l'objet de discussion et les autres nécessitant davantage de documentation scientifique à travers une étude élaborée par le comité scientifique conformément aux recommandations de la commission mixte réunie le 07 décembre 2017.
Lire aussi: Cherif Boubeghla et Cheikh Bouziane, deux icônes de la résistance contre l'occupation française
Lors de la réunion de coordination qui a eu lieu le 03 septembre 2018, des modifications ont été opérées sur le document émanant de la partie française sur la méthode de travail, la composition du groupe et la nomination des membres du comité scientifique algérien.
Le comité scientifique algéro-français chargé d'identifier l'identité des ossements a organisé une réunion au niveau du Musée de l'Homme à Paris présidée par le Pr. Belhadj pour la partie algérienne et le directeur général du patrimoine au ministère de la Culture français.
La réunion a porté notamment sur l'organisation du travail, la définition du rôle du comité scientifique mixte, la négociation sur la possibilité d'élargir la liste des ossements sur le sol français, l'adoption du calendrier des réunions, outre l'examen des documents introduits par la partie française pour la définition de la liste des ossements algériens en France.
La commission mixte algéro-frnçaise avait tenu le 05 février 2019 une réunion au siège du ministère des Affaires étrangères à Alger durant laquelle l'accent a été mis sur la nécessité de rattraper le retard, d'accélérer la cadence du travail, de relancer le travail sur la liste des 06 crânes, d'arrêter le calendrier des rencontres périodiques qui se tiendront en visio-conférence et de s'assurer de la conformité des résultats des recherches à la méthodologie avant de tenir une réunion le 28 mars 2019 à Paris pour la présentation des résultats de la recherche menée par la partie algérienne.
Le comité scientifique mixte s'est réunie du 18 au 26 mars 2019 pour analyser les ossements exposés au Musée de l'histoire naturelle de Paris conformément le protocole de travail adopté.
Le Comité scientifique a tenu plusieurs réunions le mois de mars 2020 sanctionnées par l'élaboration du rapport final et l'identification des ossements et des cranes récupérables et ceux irrécupérables qui nécessitent plus d'études.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.