Djerad: lutter contre la bureaucratie pour "un avenir meilleur"    Séisme à Mila: plus de 3.100 constructions inspectées à travers les zones sinistrées    Installation de la nouvelle présidente et du nouveau procureur général à la Cour d'Ain Temouchent    Huit ans de prison ferme contre Wassiny Bouazza    Foot: les clubs contestataires de la LNFA et de la LIRF introduisent des recours    ECOLE SUPERIEURE DE LA GN DE ZERALDA : Sortie de la 07ème promotion d'officiers    Affaire de l'enregistrement sonore: liberté provisoire pour Nassim Saâdaoui    Le procès de Baha Eddine Tliba reporté    LUTTE CONTRE LA COVID-19 : Benbouzid et l'ambassadeur russe évoquent le vaccin    Quatre walis testés positif au coronavirus    495 nouveaux cas confirmés et 11 décès en Algérie    En attendant l'ouverture des plages, les estivants envahissent la Corniche oranaise    Les habitants de Jijel redécouvrent la splendeur de la nature loin des plages    REOUVERTURE GRADUELLE DES PLAGES : Toutes les conditions sont réunies à Mostaganem    COMMUNIQUE/ DENONCIATION. Solidaires avec Khaled Drareni et les détenus du Hirak.    Pléthore de modèles d'ici 2022    10 millions de ventes pour RAV4    «L'Algérie fait face à des tentatives de déstabilisation»    «Le dépôt en ligne des comptes sociaux sera obligatoire»    Pas de folie pour le recrutement !    Medaouar sollicite Zetchi pour l'attribution d'une prime au CRB et à l'OM    Ahmed Belhadj sollicité pour la présidence    Le DTP de Tébessa en détention préventive    Les dirigeants libanais étaient prévenus des dangers    "Nous avons été impressionnés par le pacifisme du Hirak"    L'ONG Acted suspend temporairement ses activités au Niger    Retour sur un savoir-faire ancestral    Un legs patrimonial et culturel à ressusciter    "Aâssab oua aoutar" en deuil    Direction de la pêche de la wilaya : Réouverture aujourd'hui de la poissonnerie du port    Litiges territoriaux entre la Grèce et la Turquie : La Grèce appelle à un sommet d'urgence de l'Union européenne    Gouvernement de compétences indépendantes ou des législatives anticipées : Les partis politiques dos au mur en Tunisie    Championnat féminin : La JF Khroub déclarée championne    Maroc : Manifeste d'artistes contre la «répression» et la «diffamation»    Importation de véhicules neufs : Le cahier des charges, les incohérences d'une démarche    Procès de l'ex-chef de la DGSN : L'ex-chef d'état-major au 2e CRGN d'Oran, le colonel Allal Taifour répond à Abdelghani Hamel    Ancien maire de Souk Ahras, moudjahid et fervent défenseur des couches défavorisées : Hemana Boulaâres tire sa révérence    Hommage à Abderrahmane Rebah    Les opérateurs économiques tenus de déclarer leurs dépôts avant fin août    Polémique autour d'une agence naissante    Aéroport d'Es-Senia: Quarante smartphones saisis    Football - Nationale 2: Une composante très discutable    Ligue des champions d'Europe: Pour qui sonnera le glas ?    Du comment lire l'avenir dans la paume de sa main !    Tiaret: Réinhumation des restes de quatre chouhada    La doyenne de la wilaya n'est plus    Les souscripteurs invités à finaliser les démarches administratives et financière    Benbouzid n'exclue pas un reconfinement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Covid-19: le personnel soignant appelés à fédérer ses efforts pour endiguer la pandémie
Publié dans Algérie Presse Service le 04 - 07 - 2020

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderahmane Benbouzid, a mis l'accent samedi à Aïn Defla sur l'impératif de "fédérer" les efforts du personnel soignant dans la lutte contre la Covid-19, soutenant que cette démarche est à même de permettre d'endiguer la pandémie.
"En tant que médecins, nous n'avons désormais qu'un seul ennemi (la Covid-19, Ndlr) et c'est pour cette raison qu'il nous est absolument nécessaire de fédérer nos efforts dans la lutte contre ce redoutable virus", a précisé M. Benbouzid qui inspectait l'hôpital de Khémis Milina dans le cadre de sa visite dans la wilaya.
Il a observé que l'avènement de la pandémie du nouveau coronavirus a fait que les acteurs activant au sein du secteur de la santé se trouvent, depuis un certain temps, "sous les feux de la rampe", soutenant que cet état de fait doit les inciter à se surpasser pour prendre en charge les doléances des citoyens en quête de soins.
Il a, dans ce contexte, noté qu'en raison de la propagation de la pandémie et des risques énormes de contaminations, tous les services des hôpitaux doivent travailler en étroite collaboration afin de prendre en charge, avec "la plus grande célérité possible", les malades atteints de Covid-19.
S'attardant sur le manque de lits signalé dans un certain nombre de structures hospitalières, il a souligné qu'à l'exception des services des urgences et de gynécologie obstétrique, tous les autres services doivent faire preuve de "solidarité" en en consacrant un certain nombre pour la prise en charge et le suivi des malades atteints par le Covid-19.
Estimant par ailleurs "inopportun" d'évoquer les dénominations "public/privé", il a fait remarquer qu'à l'heure actuelle, le plus important est de focaliser sur le malade et les moyens de sa prise en charge "avec célérité, sans perdre de vue l'aspect qualité des soins".
"En ces temps de pandémie, nous ne faisons pas de différence entre secteur public et privé. Indépendamment du fait que certains praticiens exercent dans le secteur public et d'autres dans le privé, il n'en reste pas moins que la santé forme un seul secteur", a-t-il affirmé.
Dans le but d'étayer son affirmation, il a indiqué les tests PCR ainsi que les examens virologiques et de radio sont susceptibles d'être réalisés par les laboratoires privés, "l'important étant de prendre en charge le malade", a-t-il insisté.
Lire aussi: Covid19: 26 décès et plus de 1500 cas impactés parmi les personnels de la Santé
A l'hôpital Farès Yahia de Miliana, il a rappelé la nécessité de "cohabiter" avec le virus, mettant toutefois l'accent sur l'importance d'observer les mesures barrières édictées par les autorités sanitaires.
"Nous devons cohabiter avec le virus (...). Il est extrêmement dangereux et c'est pour cette raison que nous exhortons nos concitoyens à rester vigilants et à observer les gestes barrières édictés par les autorités sanitaires", a-t-il préconisé.
S'attardant sur Aïn Defla, il a observé que le fait que le taux d'occupation des lits des hôpitaux de la wilaya ne dépasse guère les 50 %, ajouté à l'absence de malades en réanimation sont autant de facteurs attestant d'une certaine "maîtrise" de la situation épidémiologique.
Il a néanmoins fait part de la "prochaine" entrée en service d'un laboratoire PCR à Aïn Defla, une structure qui sera mise en place après que l'Institut Pasteur en eut donné l'aval, a-t-il précisé.
Au niveau du chef-lieu de wilaya, le ministre s'est rendu au projet de réalisation de l'hôpital de 240 lits de la ville, se réjouissant de voir son taux réalisation dépasser les 80 %.
Tout en émettant le souhait de voir cette structure de santé mise en service avant la fin de l'année en cours, il a noté son apport "indéniable" en matière de prise en charge de nombre de pathologie.
A la fin de sa visite, le ministre a tenu une réunion avec les cadres de son secteur à l'échelle locale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.