Du verbiage et des actes    Ce nuage rouge sang entre l'Algérie et la France    L'ancien ministre des Finances, Benkhalfa: La récupération du foncier industriel, une «décision judicieuse»    Un léger mieux mais... Le casse-tête de la liquidité bancaire    Le discours officiel à l'épreuve    Accord de libre-échange UE/Maroc: La Cour de justice de l'UE examine le recours du Polisario    Sarkozy condamné à 3 ans de prison pour corruption    MCO - Licence professionnelle: Les supporters retiennent leur souffle    WA Tlemcen: Un état d'esprit à préserver    SCM Oran: Vers le dépôt des licences au niveau de la DJS    Disparition de Fekri: Un corps repêché à Cap Rousseau    Le confinement partiel reconduit    Ballotés entre la wilaya et l'APC: Les concessionnaires privés chargés de la collecte dans l'impasse    Tiaret: Le théâtre s'éveille    Président Tebboune : l'Algérie entretient avec la France de bonnes relations, loin du complexe d'ancien colonisateur    Président Tebboune: l'ANP a atteint un niveau de professionnalisme qui la tient à l'écart de la politique    Président Tebboune: l'Algérie n'enverra par ses troupes au Sahel    Président Tebboune: Des sites web d'un pays voisin à l'origine des rumeurs sur mon état de santé    Relance de l'économie: Rationnaliser les dépenses et encourager l'investissement    Président Tebboune: "les revendications du Hirak populaire authentique satisfaites pour la plupart"    La Seaal annonce des coupures dans plusieurs communes d'Alger    163 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Les principales décisions de Tebboune    Tebboune insiste sur l'irrigation pour augmenter de 20% la production nationale de blé    Le Polisario réitère son engagement à défendre la souveraineté du peuple sahraoui    Reconduction du confinement partiel à domicile dans 19 wilayas    Indicateurs financiers en 2020: la politique monétaire à la rescousse de la liquidité bancaire    Découverte d'un corps sans vie s'apparentant à celui du jeune homme disparu, Fekri Benchenane    Washington veut éviter la rupture avec l'Arabie Saoudite    Les conditions d'exercice et d'agrément réglementées    Le Pr Djenouhat invite les épidémiologistes à approfondir les enquêtes    Le dossier de demande de la licence professionnelle transmis à la DCGF    Les déplacés confrontés à un risque imminent de famine    Rencontre «Evocation, Asmekti N Idir» à Larbaâ Nath Irathen : Yidir ...pour l'éternité    Dix affiches d'artistes, dont Mika, pour redonner des couleurs à Paris    Au bonheur du public !    Après la défaite concédée face à la JSK : Amrani en sursis, les joueurs mis à l'index    Mamélodi Sundowns s'est baladé face au CRB (5-1)    4 décès et 132 nouveaux cas    Le procès du greffier hirakiste reporté au 21 mars    Le décret publié au "Journal officiel"    Karim Tedjani | militant écologiste et fondateur du portail de l'écologie Nouara : «Pour produire réellement bio, il y a des critères à respecter»    Biden est contraint d'annuler la décision de son prédécesseur concernant le Sahara occidental    La démonstration de force d'Ennahdha    Le fort de Gouraya, un site à sauvegarder    AVONS-NOUS LES MOYENS DE LA DEMOCRATIE ?    El-Bahia, carrefour culturel méditerranéen    Une première pour les nouveaux ministres du Gouvernement Djerrad III    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les éditeurs de l'ouest demandent de poursuivre l'impression suivant les exigences actuelles
Publié dans Algérie Presse Service le 09 - 07 - 2020

Des éditeurs des journaux nationaux et régionaux paraissant à Oran ont demandé, mercredi, à poursuivre l'impression de leurs titres suivant les exigences de la situation sanitaire actuelle.
La direction de la société publique d'impression de l'ouest (SIO) avait permis, exceptionnellement, à une douzaine de quotidiens paraissant dans l'ouest du pays, sur leur demande, de réduire le nombre de pagination à 16 seulement au lieu de 24 pages, en raison du recul de la matière d'information et de la publicité, dans la conjoncture marquée par la pandémie du coronavirus, avant qu'elle ne revienne sur sa décision en invitant les journaux à reprendre le système d'impression contracté, ont-il affirmé à l'APS.
Le Président directeur général du groupe de presse "Ouest Tribune", Abdelkader Bensahnoune, a indiqué que "cette mesure exceptionnelle est appliquée en adéquation avec la situation sanitaire actuelle, et partant de ses répercussions sur le volet économique des entreprises médiatiques, à l'instar des entreprises de différents domaines".
"Nous résistons face à cette conjoncture pour continuer d'exister sur la scène médiatique, de paraître au grand bien des lecteurs et préserver les postes d'emploi des journalistes et des travailleurs", a-t-il ajouté.
De son côté, la directrice générale du quotidien "Cap Ouest " Hafida Benarmas, a déploré la situation dans laquelle les journaux se débattent, à l'instar de son journal, en raison de la situation économique "critique", estimant que "la poursuite du tirage à 16 pages, dans les conditions actuelles, est nécessaire, pour ne pas disparaître des étales et préserver les salaires des journalistes et des travailleurs".
"Nous avons veiller à accompagner les efforts de l'Etat, notamment en focalisant dans nos pages sur la sensibilisation et la prévention contre la propagation de la pandémie du coronavirus", a-t-elle poursuivi, s'interrogeant à ce propos, "pourquoi ne pas permettre à nos journaux de bénéficier des mesures exceptionnelles alors que l'Etat continue à les appliquer dans les différents autres domaines ?".
Pour le directeur général du quotidien "Echabbab Al-Djazairi" (la jeunesse algérienne), Ali Guettaf, la crise sanitaire a eu "un grand impact économique" sur son journal, surtout que les mesures de prévention, décidées par les pouvoirs publics, ont eu pour conséquence la réduction des effectifs, ce qui a conduit à la baisse du contenu informationnel, nonobstant le grand recul de la publicité.
Au sujet de la notification portant sur le retour au système de 24 pages, le P-DG de la SIO, Abdelkader Mohamed, a expliqué à ,l'APS que suspension de la mesure exceptionnelle, est dictée par les situation financière de la SIO, qui a vu son chiffre d'affaires réduit de 40%, durant ces derniersmois", soutenant que " le recours à cette nouvelle décision est liée à une contrainte techniques concernant la programmation des rotatives, faisant savoir à ce titre, que la société imprime une quarantaine de quotidiens et la pagination à 16 exige pour un nombre de titres des mesures techniques "coûteuses".
Le même responsable a souligné que "la réduction du nombre de pages implique la réduction de la facture du tirage, alors que son prix dans les kiosques reste le même".
Dans une déclaration à l'APS sur cette question, le ministre de la Communication, porte parole du gouvernement, Amar Belhimer, a indiqué qu'"il appartient aux éditeurs seules de définir leur proppres pagination et c'est aux lecteurs décider de qualité de la ligne éditoriale du titre",ajoutant qu'il est attendu de tous les opérateurs publics d'être compréhensifs à l'égard de la situation financière des éditeurs induite parla pandémie du covid-19, et à reporter les délais de paiement, après la levée de toutes les mesures de prévention.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.