Exercices pour soigner les douleurs du nerf sciatique    Chelsea : le message d'adieu de Lampard    Real : Benzema a de réelles envies de retour à l'OL    ANSEJ, JEUNES, EMPLOIS ET PERIMETRES POIGNANTS    Le président du CNES: Pour un contrôle effectif des politiques publiques    Le consensus impossible?    Atteinte à la vie privée des enfants: Des télés privées menacées de poursuites judiciaires    Exportation des hydrocarbures: L'Algérie a perdu 10 milliards de dollars en 2020    Football - Ligue 1: Duels des extrêmes à Tlemcen et Alger    ASO Chlef: Nadir Leknaoui en renfort    MO Béjaïa: L'ère Mourad Karouf commence    Constantine: 20 policiers morts du Covid-19 dans la région Est    Tizi-Ouzou: Un mort et trois blessés dans une explosion de gaz    Examens nationaux: Près de 2 millions d'élèves inscrits via la plateforme du ministère de l'Education    Dans un appel téléphonique à Tebboune: Macron propose de reprendre le travail sur les dossiers en commun    Aït Ali promet un nouveau cadre juridique    Ce que propose l'UGTA    258 nouveaux caset 3 décès en 24 heures    Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    Le refus de repentance de la France envers l'Algérie est "inquiétant"    Production de plus de 21 millions m3 d'eau potable en 2020    3 ans ferme requis contre Walid Kechida en appel    Dalila Touat comparaît en appel le 3 mars    Le blocage persiste à l'ENIEM de Oued Aïssi (Tizi Ouzou) : Des centaines de travailleurs investissent la RN12    De nouvelles opérations armées contre l'occupant marocain    L'EN U17 qualifiée    Pas de miracle pour les Algériens !    La Palestine veut une conférence internationale pour la paix    Le président demande le recours à la force contre la menace terroriste    Cheikh Sabah Khaled Al-Sabah de nouveau désigné pour former un gouvernement    Elle s'est vu refuser la nationalité car "elle travaille trop"    Covid-19 à Tizi Ouzou : 84 points de vaccination mobilisés    Œuvres universitaires : Benziane annonce une «profonde» réforme    Agressions du personnel médical dans les hôpitaux : 424 affaires enregistrées en six mois à l'est    Grogne à la formation professionnelle    Un juge face à ses pairs    Le nouveau directeur de l'éducation installé    Abdelmadjid Chikhi : «Je ne peux rien dire»    Le film "ADN" de Maïwenn projeté à l'IFA    «Trumpistes» : expressions de la révolte d'une jeunesse mondialisée    «Rien n'arrête le PapJazz» !    La justice se déjuge    Augustin était-il vraiment un Saint ?    Establishment, mainstream et la prééminence des institutions occidentales    Tribune - Un rapport, une méthode    Plus de 220.000 PME ont déclaré faillite depuis 2011    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Manque de liquidité, feux de forêts et perturbations de l'AEP, des actes prémédités
Publié dans Algérie Presse Service le 03 - 08 - 2020

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a révélé, dimanche à Alger, que les phénomènes liés au manque de liquidité au niveau des bureaux de poste, aux feux de forêts et aux perturbations de l'alimentation en eau potable (AEP), ainsi que les coupures d'électricité enregistrées dans plusieurs régions du pays étaient des "actes prémédités" visant à "créer la fitna et l'instabilité" dans le pays.
"Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune m'a chargé d'ouvrir une enquête sur les feux de forêts, le manque de liquidité au niveau des bureaux de poste et les perturbations de l'AEP", a indiqué M. Djerad dans une déclaration à la presse, en marge d'une réunion ministérielle consacrée à l'exploration du marché des vaccins anti-Coronavirus, soulignant que le Président de la République "a donné cette instruction, car il est étrange voire du hasard que ces trois opérations, enregistrées le même mois, touchent à la stabilité et créent des problèmes dans la relation entre le citoyen et les autorités publiques".
Concernant le problème de liquidité, le Premier ministre a affirmé qu'il a été procédé, durant un (1) seul mois, "au retrait de 4.000 Mds de centimes des bureaux de poste", qualifiant ce chiffre d'"énorme".
Après avoir expliqué que cette "anomalie ne signifie pas l'absence de lacunes sur les plans opérationnels et administratifs", M. Djerad s'est dit étonné que certains citoyens "retirent de l'argent quotidiennement et pendant plusieurs jours. Après examen, il s'est avéré qu'il s'agit d'un complot afin de créer des problèmes durant les jours précédant l'Aid el Adha".
Lire aussi: Covid19-accès à l'UE: la liste des pays non-autorisés, "sans effet pratique" pour l'Algérie
La veille de l'Aïd El Adha (jeudi) et hier samedi, "ce problème n'a pas été enregistré", ce qui implique pour nous de "chercher l'origine de ce problème", a estimé le Premier ministre, notant que "dans l'attente des résultats des enquêtes, des indices montrent qu'il s'agit d'actes malveillants visant à semer la confusion parmi les citoyens".
Quant aux incendies de forêts, M. Djerad a fait état de l'interpellation, dans la wilaya de Batna, d'individus "en train de mettre délibérément le feu dans des forêts, et de l'enregistrement de 4 à 5 incendies en même temps et au même endroit", faisant savoir qu'une enquête est en cours afin d'élucider les circonstances de ces incidents".
Par ailleurs, le Premier ministre a qualifié les coupures d'eau et l'arrêt de la station de dessalement de Fouka (Tipaza) d'"acte prémédité par un certain groupe", rappelant qu'"une enquête a été diligentée et une action judiciaire contre X a été intentée par le ministre des Ressources en eau en vue de déterminer les circonstances de cet apparent sabotage".
Concernant le problème de la coupure d'électricité, M. Djerad a souligné que "plusieurs actes de sabotage touchant les lignes d'électricité ont été enregistrés dans la wilaya d'Annaba et dans diverses régions du pays".
"Si toutes ces données sont prises en compte, l'on peut dire qu'il y a des actes prémédités visant à semer la discorde et l'instabilité dans le pays", a-t-il conclu, appelant, par la même, le peuple algérien à "faire face à ces incidents malveillants". "L'Etat y fera toujours face avec fermeté et le citoyen est tenu de protéger la stabilité, un atout majeur pour le pays", a-t-il soutenu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.