Sénat: présentation du projet de loi relatif à la lutte contre les bandes de quartiers    La révision de la Constitution implique une large révision de plusieurs lois essentielles    «Le projet de Constitution profite aux laïcs»    Le député démissionnaire de Béjaïa, Khaled Tazaghart, condamné à un an de prison ferme    Ces détenus oubliés du hirak    "Les émirats ont fait pression concernant l'emblème amazigh"    Un webinaire sur l'éthique et la sécurité des journalistes    Larbi Ouanoughi a fait long feu    «Notre rôle est de prévenir et combattre la corruption»    Un nouveau médicament biosimilaire fabriqué en Algérie    40% des Maghrébins n'ont pas de comptes bancaires    Lancement prochain du transport de fret roulant    Guerre ouverte entre l'Arménie et l'Azerbaidjan    Six nouveaux Saoudiens inculpés en Turquie    Transfert de 700 migrants depuis l'île de Lesbos    La France va organiser une conférence internationale    Pompeo entame des entretiens en Grèce, pour favoriser une «désescalade»    La justice confirme l'inéligibilité du président régional catalan    Vu en France    5 décès et 146 nouveaux cas en 24 heures    La fille des Aurès    Les robes noires en grève à partir de demain    Un faux «cadre supérieur» neutralisé    Scénarios possibles et choix difficile    Saisie de marchandises interdites à l'importation, évaluées à 912 millions de centimes    Un député interpelle le président Tebboune    Deux moteurs de bateau récupérés à BéjaIa    Réalités du présumé différend arabo-berbère (3e partie et fin)    Lancement de la «La rentrée culturelle» en Algérie    Des voix s'élèvent pour naturaliser le héros algérien    Entre "amour divin" et détermination de femmes sahraouies    "Réalisations dans le théâtre algérien : questionnements, réflexions et enjeu"    En attendant la reprise du mouvement en Algérie : Le hirak diasporique à l'épreuve des dissensions idéologiques !    Juventus : Ronaldo passe devant Lewandowski    6 aliments légers qu'il est possible de consommer le soir    Liverpool : Klopp mécontent d'un commentaire de Keane sur son équipe    Révision constitutionnelle: Lancement le 7 octobre de la campagne de sensibilisation    USM Bel-Abbès: Est-ce le bout du tunnel ?    Energie: Pourquoi le «Super» va être supprimé    Nouvelle opération de rapatriement: 181 Subsahariens transférés vers leur pays en début de semaine    Port d'Oran: Quatre conteneurs de friperie saisis    Mila: L'Agriculture en quête d'infrastructures de stockage    ES Sétif: Un bain de jouvence pour l'effectif    FUITE EN AVANT    «Loukan», le mot-clé de la réussite    Institut français d'Algérie: La cérémonie du choix Goncourt Algérie 2020, le 03 octobre    Le ministère expose les principes généraux du protocole sanitaire    Les contaminations au plus bas depuis plus de 3 mois    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





JO-2020: "les athlètes d'élite ont besoin d'un suivi physique et mental individualisé"
Publié dans Algérie Presse Service le 04 - 08 - 2020

La préparation des athlètes algériens, qualifiés ou qualifiables aux Jeux Olympiques de Tokyo (JO-2020), nécessite, outre la prise en charge de l'aspect physique, l'élaboration d'un "programme de suivi mental individualisé" en raison de la pandémie de coronavirus (Covid-19), selon une psychologue du Centre national de médecine du sport (CNMS).
Pour Karima Hadj Arab, psychologue et "mental coach", les athlètes ont été affectés physiquement et psychologiquement par le confinement imposé depuis presque cinq mois pour cause de Covid-19 qui a même conduit au report des JO à 2021.
"Le report des JO-2020, le confinement et la fermeture des lieux d'entraînement ont créé une situation inédite jamais vécue par nos athlètes. La situation sanitaire actuelle a laissé des tracessur les athlètes d'élite qui se sont retrouvés, du jour au lendemain, sans feuille de route, déstabilisés et sans visibilité quant à leurs objectifs", a expliqué Hadj Arab à l'APS.
"A partir de là, l'apport d'un psychologue pour ces athlètes est devenu impératif afin de les accompagner dans cette situation difficile", a-t-elle jugé.
Depuis le début du confinement, les athlètes sont suivis et accompagnés par une équipe de psychologues, dans le but de les préparer à retrouver leur "équilibre mental" et se concentrer progressivement sur leurs objectifs.
Le travail de Karima Hadj Arab, aux côtés de deux de ses collègues du CNMS, consiste à "optimiser" cette pause de cinq mois chez l'athlète et la transformer en "opportunité" afin de développer chez lui "un mental résistant face à ces difficultés qu'il doit considérer comme un défi à relever".
"Certes, ce n'est pas évident, mais on a élaboré une feuille de route, en collaboration avec le CNMS, le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) et les fédérations, pour les athlètes qualifiés aux JO. Le but est de comprendre chaque athlète et sa personnalité, pour mieux intervenir sur le plan mental, l'accompagner durant la reprise et faire en sorte qu'il soit déjà dans l'ambiance de la compétition dès son retour à l'activité", a expliqué encore l'interviewée.
Au total, l'équipe de psychologues du CNMS prend en charge plus de 100 athlètes entre qualifiés et qualifiables aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo, sans oublier le groupe d'athlétisme bloqué au Kenya en raison de la fermeture de l'espace aérien, Covid-19 oblige.
Outre son travail sur le mental de l'athlète qui se répercute sur le bien-être de ce dernier, Karima Hadj Arab, une des rares Algériennes qui se spécialisent dans ce volet, tente de donner au sportif les outils nécessaires pour gérer le stress et la pression des compétitions et optimiser la concentration, clés de son épanouissement.
Concernant les athlètes paralympiques qui sont pris en charge personnellement par Karima Hadj Arab, sur sollicitation de la Fédération algérienne handisport, une feuille de route "un peu spéciale" a été élaborée à cet effet.
"Pour les paralympiens, j'ai commencé avec quelques-uns de sports individuels. On doit leur consacrer une attention particulière par rapport à leurs pathologies", a tenu à préciser la préparatrice mentale du CNMS, concluant que des rencontres par visioconférence sont prévues pour essayer de toucher le maximum d'athlètes, en raison de l'éloignement.
Pour rappel, le MJS avait autorisé le 9 juillet dernier, les athlètes algériens "qualifiés et qualifiables" pour les JO et Jeux Paralympiques, à reprendre les entraînements "avec le strict respect des mesures de protection".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.