Le Real privé de Kroos pour les deux prochaines rencontres    Le Président de la République préside une séance de travail dédiée au secteur des Sports    Exposition d'arts plastiques à Khenchela: des œuvres de peintres de 23 pays    Atlético : La piste Edinson Cavani n'a pas été abandonnée    Man Utd n'a pas jeté l'éponge pour Jadon Sancho    Benbouzid: le ministère disposé à consolider les relations avec les associations des cancéreux    Exploitation de l'or: respecter le cahier des charges pour préserver cette richesse minière    FLN : Baadji soutient le projet de révision de la Constitution    Laïb destitué de la présidence de l'USM El Harrach : Un directoire prend les commandes    CR Belouizdad : Saâd s'engage pour 4 ans    CAN-U20 : Les Verts entament un stage à Alger    Boukadoum reçu par le chef du Gouvernement tunisien    Le gouvernement sahraoui condamne "les allégations mensongères" du PM marocain    Des peines de prison pour usurpation de fonction au ministère de la Justice    INVESTIGATIONS LIEES A LA CYBERCRIMINALITE : Des juges algériens prennent part à un atelier international    Organisation d'examens pour les étudiants résidant dans le Sud    STATIONS SERVICES : Vers la suppression de l'essence super avec plomb    L'UNOA boycotte l'activité judiciaire au niveau national    Lutte contre la rage: atteindre l'objectif de "zéro cas" en Algérie    Amaaaar ! Parloir ! C'est pour la passation de consignes !    Campagne de sensibilisation pour l'utilisation des TPE    La flamme de l'espoir    Adel Kansous, nouveau P-dg de l'Anep    Mohamed Sbahi dément sa convocation par la justice    Nabila Smaïl démissionne de l'APW de Tizi Ouzou    L'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Mandi buteur face au Real    Investiture controversée de Loukachenko au Bélarus : L'opposition redescend dans la rue    Le ministère de la Défense dénonce une atteinte à la sécurité    Le SG de l'ONU en appelle à la responsabilité des états    Téhéran dévoile un nouveau missile sur fond de tensions avec les états-Unis    Les partenaires sociaux pas très convaincus    Visite du président du gouvernement espagnol    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un tribunal de la "raison" et de la "saison"    "Le prix Yamina-Mechakra toujours dans l'attente d'un agrément"    Beni Amrane : Le déplacement de la stèle des martyrs contesté    Mutisme !    Une délégation en visite à la Zone industrielle d'Es-Senia: La Chambre du Commerce apporte son soutien aux opérateurs économiques    Sites expropriés pour l'implantation des logements AADL à Es-Sénia: Des exploitants agricoles non indemnisés en appellent au ministre    Djelfa: Trois morts dans une collision    La protection civile fait son bilan    LE BIENFAIT D'UN VIRUS    De pays de demain et de l'Algérie post-novembriste    «Le vent du sud ou ouargla la sultane des oasis»    Les contaminations continuent de baisser    Sit-in des avocats à Alger    Report du procès en appel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BNA: lancement officiel de la commercialisation de produits de finance islamique
Publié dans Algérie Presse Service le 04 - 08 - 2020

La banque nationale d'Algérie (BNA) a lancé officiellement, mardi, son activité de finance islamique à travers la commercialisation de produits répondant à la charia, sous la supervision du Premier ministre, Abdelaziz Djerad et du ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane.
Intervenant à l'occasion, M. Djerad a souligné que l'activité de finance islamique sera généralisée à travers l'ensemble du territoire national afin de faire profiter toutes les wilayas de ce type de produits bancaires, ajoutant que l'Algérie accuse un retard dans ce domaine.
L'application de la finance islamique s'inscrit dans le cadre des orientations du Gouvernement visant à développer le système financier et à diversifier ses produits et services, a-t-il soutenu, précisant que ce nouveau système sera désormais appliqué et généralisé graduellement, en adoptant des méthodes scientifiques et précises dans le cadre des principes de la charia, et ce dans le but de gagner la confiance du citoyen.
"Nous pouvons tirer profit de l'expérience des pays musulmans pionniers dans ce domaine", a soutenu le Premier ministre.
Il a préconisé, dans ce sens, de former les cadres dans les règles et techniques de la finance islamique, incitant les banques à s'ouvrir aux clients et à leur fournir les informations et explications nécessaires sur l'activité de finance islamique et les modalités d'accès à ses produits.
Dans ce contexte, il a souligné l'importance de moderniser et de numériser le système bancaire pour remédier au problème de liquidités et gagner la confiance du citoyen, afin de l'encourager à utiliser les cartes bancaires pour les retraits.
Après avoir donné des informations exhaustives sur l'activité de finance islamique au Premier ministre, le président directeur général de la BNA, Miloud Ferhati a annoncé le lancement, prévu fin septembre prochain, de l'activité de finance islamique, à travers 32 agences de la BNA dans le pays.
Lire aussi: La BNA obtient le certificat de conformité à la finance islamique
Quant à la formation des cadres dans le domaine de la finance islamique, M. Farhati a fait savoir qu'à ce jour, 130 cadres ont été formés afin de leur permettre d'exercer dans cette activité.
La BNA avait proposé diverses formes d'épargne et de financement conformes à la Charia, lesquelles ont été approuvées par l'Autorité charaïque nationale de la fatwa pour l'industrie de la finance islamique.
Concernant la nature de l'activité de finance islamique, Kamel Bouzidi, membre du Haut Conseil islamique (HCI) et membre du l'Autorité charaïque nationale de la fatwa pour l'industrie de la finance islamique, chargé de la supervision des activités de finance islamique, a précisé à l'APS que la finance islamique se base, dans son activité, sur la vente, le crédit-bail ou la Mourabaha et qu'elle ne prête pas d'argent.
Neuf produits sont proposés: Ijara Tamlikia, Ijara matériels, Mourabaha automobile, Mourabaha équipement, compte épargne islamique "jeunes", compte chèque islamique, compte courant islamique, mourabaha immobilier et compte épargne islamique, a-t-il énuméré.
Quatre de ces produits sont des produits d'épargne (pour mobiliser les ressources des banques) et cinq autres sont destinés à financer divers projets, a-t-il précisé.
Le premier objectif du recours à la finance islamique est de garantir la circulation de l'argent "halal" et de gagner la confiance des clients en vue d'épargner leur argent au sein des banques afin de financer divers projets, a-t-il soutenu.
Il a en outre expliqué que les banques opérant dans l'activité de la finance islamique ne prélevaient pas d'intérêts pour les services fournis, mais plutôt elles perçoivent un certain pourcentage des bénéfices générés des opérations de vente, d'achat, de location et de Mourabaha qu'elles effectuent au profit de leurs clients, soulignant que ce type de banques n'accorde pas de crédits avec intérêts , à l'instar des banques classiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.