El Hachemi Djaaboub, nouveau ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale    Barça : Koeman réclame un attaquant    Rencontre entre Benbouzid et Chitour: L'utilisation des énergies renouvelables dans le secteur de la santé au menu    Lyon officialise l'arrivée de Paqueta    Le transport urbain collectif autorisé à circuler durant les week-ends    Finance islamique: accompagner et appuyer les banques par les lois nécessaires    L'Algérie a amorcé une étape de "changement positif"    Real Madrid: Hazard encore blessé !    Coronavirus : 162 nouveaux cas, 111 guérisons et 8 décès    Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de trois nouveaux ambassadeurs    Mohamed Bedjaoui inculpé dans l'affaire de l'autoroute est-ouest    Justice: le verdict du procès de Mourad Oulmi reporté au 10 octobre prochain    DECES DU CHEIKH SABAH AL AHMED : Le président Tebboune présente ses condoléances    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Un groupe de travail pour renforcer la numérisation    ORAN : La mer rejette un corps à Ain Turck    SURETE NATIONALE (DGSN) : Saisie d'une quantité de cannabis traité et de psychotropes    Sud : accroissement du nombre de cas importés de paludisme    Sportifs d'élite et de haut niveau: des accès à l'emploi et études envisagés par le MJS    Le projet de révision de la Constitution garantit aux juges une large indépendance dans l'exercice de leurs fonctions    Accidents de la route: 5 morts et 153 blessés en une journée    Laghouat: un bouquet d'activités artistiques en ouverture de la saison culturelle    La question fait l'objet d'une profonde réflexion    Bakou et Erevan affirment s'infliger de lourdes pertes    Benkhemassa dans l'équipe-type de la semaine    Le stage de Mostaganem a commencé    Aziz Benabdi signe pour 3 saisons    Mokka change de look    Labiodh Sidi Cheikh, une généalogie berbéro-arabe    Actucult    Véronique Cayla, ex-patronne d'Arte et du CNC, bientôt à la tête des César    Tazmalt marche pour la libération de son fils    Signature de huit conventions entre l'ADE et des microentreprises    À contre-"courant"    "Il est temps de restituer l'Etat à la nation"    L'Anie définit les contours de la campagne    Relogement de 138 familles    Le ministre promet d'ouvrir le dossier du secteur touristique    Moyen-Orient : Décès de l'émir du Koweït    Amnesty dénonce un acharnement judiciaire contre les manifestants    Les Etats arabes n'ont pas respecté leur engagement    L'ONU appelle à préserver la paix    La collection Tin Hinan de retour avant la fin de l'année    Leur reportage et nos anémies citoyennes    À l'abandon depuis des années    Deux ou trois réflexions après l'attaque au couteau de Paris    Le syndrome libanais    HUMEURS PREFABRIQUEES    Les délais de dépôt des comptes sociaux prorogés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





75 ans du bombardement de Nagasaki: la menace nucléaire à nouveau en augmentation
Publié dans Algérie Presse Service le 10 - 08 - 2020

Soixante-quinze (75) ans après le bombardement de la ville japonaise Nagasaki par une bombe atomique, la menace nucléaire est à nouveau en augmentation, a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, Ant?nio Guterres.
L'exemple des survivants de Nagasaki "devrait fournir au monde une motivation quotidienne pour éliminer toutes les armes nucléaires.
Malheureusement, trois quarts de siècle après que cette ville a été incinérée par une bombe atomique, la menace nucléaire est à nouveau en augmentation", a déclaré Guterres lors de la commémoration du 75e anniversaire du bombardement de Nagasaki (9 août 1945).
Dans ses remarques lors de la cérémonie de commémoration de la paix, le chef des Nations Unies a salué Nagasaki comme "un véritable exemple de résilience, de redressement et de réconciliation".
"Les citoyens de Nagasaki ne sont pas définis par le bombardement atomique, mais ils sont déterminés à faire en sorte qu'une telle catastrophe ne se produise jamais dans une autre ville ou chez un autre peuple ", a-t-il déclaré, ajoutant que la communauté internationale reste reconnaissante de ce dévouement à la réalisation d'un monde sans armes nucléaires.
Il a expliqué qu'"alors que les armes nucléaires sont modernisées pour devenir plus furtives, plus précises, plus rapides et plus dangereuses, les relations entre les Etats dotés d'armes nucléaires sont précaires - définies par la méfiance, le manque de transparence et le manque de dialogue".
"Les sabres nucléaires sont secoués, avec une rhétorique belliqueuse jamais vue depuis la guerre froide", a-t-il fait valoir.
En outre, les progrès historiques en matière de désarmement nucléaire sont menacés, car le réseau d'instruments et d'accords visant à réduire le danger des armes nucléaires et à les éliminer s'effondre, a-t-il ajouté.
"Cette tendance alarmante doit être inversée", a-t-il insisté.Appelant la communauté internationale à revenir à l'idée qu'une guerre nucléaire ne peut pas être gagnée et ne doit jamais être menée, Guterres a souligné qu'il est urgent de mettre fin à l'érosion de l'ordre nucléaire.
"Nous devons profiter de la dixième conférence d'examen du traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) pour relancer nos efforts communs. Nous devons continuer à maintenir la norme contre les essais nucléaires. Et nous devons protéger et renforcer davantage le régime international de désarmement nucléaire", a déclaré le secrétaire général, qui attend avec impatience l'entrée en vigueur du traité sur l'interdiction des armes nucléaires, nouvel élément "important".
En conclusion de son discours de dimanche, le Secrétaire général a promis que les Nations Unies porteront le message des courageux "hibakusha" (mot qui désigne généralement les victimes des bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki les 6 et 9 août 1945) afin que le monde entier
puisse voir le visage humain de la froide logique de la stratégie nucléaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.