(En cours) FC Barcelone 1 – Real Madrid 1    Everton: James Rodriguez finalement apte face à Southampton ?    Tebboune réitère l'engagement de l'Etat    Accidents de la route: 9 morts et 359 blessés ces dernières 48 heures    Plan national de reboisement : un milliard de plants mis en terre depuis le lancement    L'Algérie salue l'accord de cessez-le-feu global en Libye    Signature du premier accord majeur post-Brexit entre Londres et Tokyo    Le chef de l'ONU s'inquiète d'une «situation tendue»    Les créances de la Sadeg s'élèvent à 1 850 millions de dinars    Calendrier chargé pour les magistrats    Les grosses écuries au rendez-vous, à l'exception de Naples    Résiliation du contrat de Toufik Zerara    Billel Bensaha mouloudéen à titre de prêt    Un dernier débat Trump-Biden plus calme, malgré l'échange d'accusations    On vous le dit    Les parents toujours inquiets    Oran : Plantation d'arbres à l'université    Les engagements du wali    Défection du Sila et souvenirs du «Parnasse» algérien    Le chanteur populaire M'hamed Zighem n'est plus    Commémoration du 116e anniversaire de la mort d'Isabelle Eberhardt    Les travailleurs sans salaire depuis dix mois    Après l'AGO : Les présidents en fin de mandat doivent quitter la ligue    MO Béjaïa : Un directoire pour gérer les affaires du club    En attendant une décision officielle...    Erdogan confirme un test de missiles russes    Saad Hariri de retour aux commandes au Liban    "L'Algérie coopérait déjà peu..."    Station multimodale de Bir Mourad Raïs : De nouveaux délais pour la réception du projet    "un reconfinement partiel n'est pas à exclure si..."    Djerad désavoue le wali d'Oran    Le calendrier des compositions dévoilé    Le RCD accuse le pouvoir de "s'acheter une nouvelle clientèle"    Djelloul Djoudi condamné à 3 mois de prison avec sursis    Attribué depuis trois mois à Mâalma : Le site AADL des 831 Lgts entre malfaçons et absence de commodités    Je suis contre cette Algérie majoritaire !    La représentation des minorités progresse mais reste limitée    Ali Boudarène, un comédien prometteur    Concours du meilleur joueur de mandole algérien : Appel à Candidature    L'amendement constitutionnel ouvre de ‘'nouvelles perspectives aux jeunes''    Le droit des citoyens à l'information garanti dans le projet d'amendement constitutionnel (Abdelaziz Belaid)    Attar à Hassi Messaoud après un incendie    En raison d'un cas suspect de Covid-19: Le Consulat turc à Alger fermé    FC Barcelone - Real Madrid: Un Clasico lourd de conséquences !    Par-delà l'image    VFS Global: Un service de «rendez-vous de test PCR»    Le FMI inévitable?    Les salles obscures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sud : accroissement du nombre de cas importés de paludisme
Publié dans Algérie Presse Service le 30 - 09 - 2020

L'accroissement sensible du nombre de cas de paludisme dans le Sud du pays, plus d'un millier, tous importés, a été favorisé par la migration clandestine, donc incontrôlée, et l'attrait de la disponibilité et la gratuité des soins en Algérie, selon les services de la Santé de wilayas du Sud, touchées par le phénomène.
Tamanrasset, la plus touchée, avec 918 cas signalés depuis le début de l'année, dont 800 durant le seul mois de septembre, recense des cas d'importation de pays voisins affectés ces derniers temps par une recrudescence de la maladie, a indiqué le chef de service des maladies infectieuses, Dr. Lyès Akhamoukh.
Le spécialiste a expliqué l'accroissement des cas de paludisme importés par la disponibilité et la gratuité des soins en Algérie, dont Tamanrasset et d'autres régions du Sud constituent les premiers points d'accès en provenance de pays du voisinage Sud du pays.
Quatre (4) décès de la maladie sont déplorés depuis le début de l'année, dont trois (3) en septembre seulement, a précisé le responsable, faisant état aussi de cinq (5) personnes actuellement dans un état grave, dont quatre (4) en soins intensifs.
Dr. Akhamoukh a fait part aussi de la décision de création d'un observatoire régional de santé publique et de maladie tropicale, où seront effectuées des analyses et des études de suivi de l'évolution de ces maladies dans la région et dans le Sahel.
Dans la wilaya d'Illizi où 90 cas importés sont signalés depuis fin août dernier, le directeur de la Santé a annoncé l'ouverture d'une enquête épidémiologique approfondie, avec la prise de mesures rigoureuses à travers la wilaya afin de circonscrire la maladie.
Dans une déclaration à l'APS, Dr. Ahmed Zenati a précisé que ces cas sont relevés parmi les immigrants clandestins issus de pays voisins et entrés illégalement en Algérie via la région frontalière de Djanet, ajoutant qu'ils ont tous bénéficié d'une prise en charge médicale, avec un renforcement du contrôle médical dans les zones urbaines.
Dr. Zenati a relevé, par ailleurs, la disponibilité, et en quantité suffisante, de médicaments spécifiques destinés au traitement de cette maladie.
Lire aussi: Cas de paludisme importés dans le sud du pays: le dispositif de surveillance renforcé
Dans la wilaya de Ghardaïa, plusieurs cas "importés de pays du Sahel, ont été dépistés depuis le 23 sept courant et sont pris en charge par les services de la santé à El-Menea et Ghardaïa, et de nombreux praticiens locaux formés au préalable sur les maladies dites tropicales estiment que l'apparition de ces cas de paludisme et porteurs de parasites peut dissimuler d'autres cas.
Des médecins de la wilaya de Ghardaia ont été instruits d'être vigilants et de pratiquer le dépistage par la goutte épaisse, une technique de concentration d'hématies en vue de rechercher le paludisme dans le sang, à chaque cas ayant une forte fièvre inexpliquée.
"Les antipaludéens sont disponibles au niveau des structures de prise en charge et un stock de sécurité a été renforcé au niveau des wilayas du Sud, en prévision de la survenue d'autres cas", souligne un communiqué du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.
De même, "le dispositif de surveillance a été renforcé, notamment, par le dépistage actif, la détection et la prise en charge précoce des cas. A cela s'ajoute la mise en application des mesures appropriées de lutte anti vectorielle".
Le ministère de la Santé assure, en coordination avec les directeurs de la santé et de la population des wilayas concernées, "le suivi et les mesures mises en place pour faire face à cette situation", conclut le communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.