La résolution du Parlement européen, une ingérence flagrante dans les affaires de l'Algérie    Energies renouvelables: M. Chitour et l'ambassadeur de Chine examinent les perspectives de coopération bilatérale    Disparition : Henri Teissier est décédé    Le président Tebboune de retour au pays prochainement    Le gouvernement sahraoui réagit aux déclarations "contradictoires" d'El Othmani    Madjer revient sur son limogeage de l'EN    VIH Sida: plus de 2000 nouvelles infections dont 150 décès en Algérie depuis 2019    Deux terroristes abattus mardi à Jijel    HACIANE (MOSTAGANEM) : Le wali inspecte la zone industrielle de Bordjia    Opep+ : poursuite des consultations pour un consensus adapté au marché pétrolier    PROGRAMME ‘'LPA'' 2018-2019 A MOSTAGANEM : Le wali préside une réunion de coordination    28 INTERVENTIONS ENREGISTREES : Alerte à l'asphyxie au gaz à Mostaganem    LE MINISTRE BELHIMER AFFIRME : "L'Algérie fait l'objet d'un flot d'agressions verbales''    Covid-19 : une prime pour indemniser le personnel du secteur de l'éducation touché    LDC : Le programme de ce mardi    L'Université Oran 2 au temps de la Covid-19 : cap sur le mode d'enseignement à distance    La FAF et Belmadi réagissent avec fermeté aux propos racistes contre Bentaleb    L'hommage du procureur à... Abassi Madani    En Afrique, le paludisme tue bien plus que la Covid-19    Joe Biden invité à un sommet de l'Otan après sa prise de fonction    Le cerveau de l'attaque de Ghazni tué par l'armée    "Ce conflit résulte d'un dérèglement des rapports politiques entre l'état fédéral et les régions"    Cinq ans de prison pour Sellal et Ouyahia    Trois ans de prison requis contre Karim Tabbou    Le procès en appel de "Mme Maya" reporté au 7 décembre    Karouf repart !    L'Algérie débutera face à la Tunisie le 15 décembre    Le CRB assure l'essentiel    Le casse-tête de l'association des supporters    Mahdi Khelfouni n'est plus    L'UGTA s'oppose à l'arrêt technique décidé par la direction    Pas de reprise du trafic le 15 décembre    La vente des billets à partir de demain    Flambée des prix de l'aliment de bétail    Le fisc peine à taxer les fortunes    «Les premières opérations de vaccination pourraient débuter en janvier»    21 décès et 978 nouveaux cas    Le procès de 14 hirakistes ajourné au 21 décembre    Le documentaire Objectif Hirak primé en Inde    À Kinshasa, le combat des amoureux du livre et de la lecture    Le positivisme, le négativisme, et mille et une choses encore    Lancement du mois virtuel des arts plastiques    Causes et conséquences des luttes historiques depuis l'indépendance    Une écriture antillaise    Fermé pendant 15 jours : Le marché d'El Hamiz à nouveau ouvert    L'Algérie condamne vigoureusement l'attaque terroriste au nord-est du Nigéria    Les Gilets Jaunes, le Hirak et l'enjeu de la démocratie    DROITURE ET BONNE FOI    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le projet de l'amendement constitutionnel "début de reforme et de changement dans la nouvelle Algérie"
Publié dans Algérie Presse Service le 27 - 10 - 2020

Le Commandant général des Scouts musulmans algériens (SMA), Abderahmane Hamzaoui a considéré, mardi à Chlef, que le projet de l'amendement constitutionnel, qui sera soumis au référendum du 1er novembre prochain, est le "début de la reforme et du changement dans la nouvelle Algérie".
"Le projet de l'amendement constitutionnel est le début de la reforme et du changement dans la nouvelle Algérie. Il est la plate-forme qui verra le lancement de chantiers dans les domaines scientifique, économique et politique", a indiqué M. Hamzaoui dans son intervention lors d'un meeting populaire, qu'il a animé au musée public national de Chlef.
Il a relevé, en outre, les "reformes profondes apportées par cet amendement constitutionnel, dans le système de gouvernance, le secteur de la justice, et les libertés individuelles et collectives, parallèlement au soutien à la participation des jeunes à la vie politique et à la gestion des affaires publiques, qui sont des revendications exprimées par le Hirak", a-t-il ajouté.
"La reforme radicale et le changement espéré ne seront pas possibles sans ce genre de haltes constitutionnelles", a ajouté le Commandant général des SMA, plaidant pour l'impératif de "l'implication de tout un chacun et leur participation dans l'édification de la nouvelle Algérie, en exprimant la citoyenneté effective, à travers le référendum du 1er novembre", a-t-il recommandé.
Abordant les plus importants amendements apportés par ce document constitutionnel, Abderrahmane Hamzaoui a cité la question de l'identité nationale, en soulignant que la "référence" du projet d'amendement constitutionnel "venu protéger les composantes de l'identité nationale algérienne, sans exclusion, ni marginalisation", est la "déclaration du 1er novembre", a-t-il dit.
Il a, également, mis en garde contre les "dangers guettant l'Algérie, notamment concernant son unité et sa stabilité", appelant à "couper l'herbe sous les pieds de tous les détracteurs, en participant en force au référendum du 1 er novembre".
Et de poursuivre, "il est possible que nos visions soient divergentes, mais nous ne pouvons être en désaccord au sujet de l'intérêt de la patrie et de l'unité nationale. Nous couperons l'herbe sous les pieds de tous ceux qui guettent l'Algérie, pour que le référendum du 1 er novembre donne naissance à une Constitution forte, qui sera le contrat social, auquel vont se référer les Algériens", a-t-il encore soutenu.
Rappelant le Hirak populaire de février 2019, le Commandant général des Scouts musulmans algériens l'a qualifié de "halte importante dans l'histoire de l'Algérie", durant laquelle le peuple a revendiqué des reformes profondes et radicales et de mettre un terme aux pratiques du passé (corruption, spoliation des biens du pays), "d'une manière ayant impressionné le monde entier , de par son pacifisme et son civisme", s'est-il félicité.
Pour clore son discours, Abderrahmane Hamzaoui a lancé un appel aux citoyens en vue de "voter en force pour le projet d'amendement constitutionnel, et prouver ainsi la conscience et la maturité des algériens dans ce types de rendez-vous, pour mener le pays à bon port et fonder la nouvelle Algérie", a-t-il indiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.