Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le projet de l'amendement constitutionnel "début de reforme et de changement dans la nouvelle Algérie"
Publié dans Algérie Presse Service le 27 - 10 - 2020

Le Commandant général des Scouts musulmans algériens (SMA), Abderahmane Hamzaoui a considéré, mardi à Chlef, que le projet de l'amendement constitutionnel, qui sera soumis au référendum du 1er novembre prochain, est le "début de la reforme et du changement dans la nouvelle Algérie".
"Le projet de l'amendement constitutionnel est le début de la reforme et du changement dans la nouvelle Algérie. Il est la plate-forme qui verra le lancement de chantiers dans les domaines scientifique, économique et politique", a indiqué M. Hamzaoui dans son intervention lors d'un meeting populaire, qu'il a animé au musée public national de Chlef.
Il a relevé, en outre, les "reformes profondes apportées par cet amendement constitutionnel, dans le système de gouvernance, le secteur de la justice, et les libertés individuelles et collectives, parallèlement au soutien à la participation des jeunes à la vie politique et à la gestion des affaires publiques, qui sont des revendications exprimées par le Hirak", a-t-il ajouté.
"La reforme radicale et le changement espéré ne seront pas possibles sans ce genre de haltes constitutionnelles", a ajouté le Commandant général des SMA, plaidant pour l'impératif de "l'implication de tout un chacun et leur participation dans l'édification de la nouvelle Algérie, en exprimant la citoyenneté effective, à travers le référendum du 1er novembre", a-t-il recommandé.
Abordant les plus importants amendements apportés par ce document constitutionnel, Abderrahmane Hamzaoui a cité la question de l'identité nationale, en soulignant que la "référence" du projet d'amendement constitutionnel "venu protéger les composantes de l'identité nationale algérienne, sans exclusion, ni marginalisation", est la "déclaration du 1er novembre", a-t-il dit.
Il a, également, mis en garde contre les "dangers guettant l'Algérie, notamment concernant son unité et sa stabilité", appelant à "couper l'herbe sous les pieds de tous les détracteurs, en participant en force au référendum du 1 er novembre".
Et de poursuivre, "il est possible que nos visions soient divergentes, mais nous ne pouvons être en désaccord au sujet de l'intérêt de la patrie et de l'unité nationale. Nous couperons l'herbe sous les pieds de tous ceux qui guettent l'Algérie, pour que le référendum du 1 er novembre donne naissance à une Constitution forte, qui sera le contrat social, auquel vont se référer les Algériens", a-t-il encore soutenu.
Rappelant le Hirak populaire de février 2019, le Commandant général des Scouts musulmans algériens l'a qualifié de "halte importante dans l'histoire de l'Algérie", durant laquelle le peuple a revendiqué des reformes profondes et radicales et de mettre un terme aux pratiques du passé (corruption, spoliation des biens du pays), "d'une manière ayant impressionné le monde entier , de par son pacifisme et son civisme", s'est-il félicité.
Pour clore son discours, Abderrahmane Hamzaoui a lancé un appel aux citoyens en vue de "voter en force pour le projet d'amendement constitutionnel, et prouver ainsi la conscience et la maturité des algériens dans ce types de rendez-vous, pour mener le pays à bon port et fonder la nouvelle Algérie", a-t-il indiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.