Vers la mise en place d'une charte    Déstockage d'importantes quantités pour faire baisser les prix    Une grande voix du style assimi s'éteint    Macron commente les propos de Djâaboub    Commémoré sous le signe de «la consolidation des acquis»    Installation du nouveau chef de Sûreté de la wilaya de Tipasa    Une AG élective «bis» le 24 avril    Les psychotropes ravagent les jeunes    L'AC Milan, la Juventus et l'Inter se sont prononcés pour la Serie A    Sahara occidental: le Polisario demande "un cadre plus sérieux" pour les négociations    Poursuite du recensement des zones d'ombre à l'échelle nationale    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    Boukadoum et Beldjoud reçus par le Premier ministre libyen    Guardiola explique les raisons de la non-participation de Mahrez face à Chelsea    Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine 2021    Archives algériennes : une mémoire confisquée ?    Coronavirus:163 nouveaux cas, 117 guérisons et 5 décès    Nouvelles attaques de l'APLS contres les forces d'occupation marocaines    FAF : La passation de consignes entre Zetchi et Amara demain    Justice : Procès de Tabou reporté, Boumala relaxé    La BADR vulgarise ses produits    Coupe de la Ligue: derby à Magra, chocs à Médéa et Alger    Les ménages à rude épreuve    Les Kabyles dès aujourd'hui au Cameroun    Kafteji    Retard dans le versement des salaires «La dignité de l'enseignant est une ligne rouge»    Barça - Piqué : "C'est comme recommencer à zéro"    L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    Bachar Al Assad pour un 4e mandat    C'est l'escalade !    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Sindbad le marin, une femme exceptionnelle !    Le Musée des beaux-arts d'Alger restaure des œuvres de Rodin    Garde à vue prolongée pour les manifestants arrêtés vendredi    L'Algérie a besoin d'un baril à plus de 169 dollars    KAMEL CHIKHI CONDAMNE À 2 ANS DE PRISON FERME    6 ans de prison pour deux anciens DG    À Chypre, l'héritage des Templiers est une réalité    Es-Sénia: Démolition de quatre constructions illicites    Quoi attendre du Conseil d'administration ?    Conclave des opérateurs de l'Ouest    «Rachad doit être classé organisation terroriste»    Le Niger s'enfonce dans la tragédie    Le deuxième remplissage aura lieu en juillet et août    Les autorités annoncent de nouvelles mesures sanitaires    Un "rendez-vous marquant" pour Ammar Belhimer    Intolérable gaspillage!    Le buste d'Audin fait polémique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Mouvement socialiste chilien réitère son soutien au peuple sahraoui dans sa lutte
Publié dans Algérie Presse Service le 15 - 11 - 2020

Le Mouvement socialiste "Allendiste" chilien a condamné la violation du cessez-le-feu perpétrée vendredi par l'occupant marocain lors d'une attaque militaire contre la population civile sahraouie à El-Guerguerat, réitérant son soutient au peuple sahraouie dans sa lutte légitime contre cette agression militaire marocaine.
"L'agression unilatérale du Maroc contre les civils sahraouis dans la brèche d'El-Guerguerat et leur entrée dans le territoire sahraoui libéré pour attaquer militairement des civils sahraouis constitue en fait la fin du cessez-le-feu signé en 1991 entre le Front Polisario et le Maroc", a écrit le Mouvement dans un communiqué publié samedi sur Twitter.
Il a souligné que "l'agression marocaine fait partie de la stratégie du royaume d'ignorer les accords de paix", qui sont étroitement liés avec la tenue du référendum d'autodétermination au le Sahara occidental.
"Dans ce nouveau contexte créé par la récente agression militaire marocaine, l'Armée populaire de libération de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) a su et saura défendre le peuple sahraoui qui se bat avec courage et dignité pour mettre fin à l'occupation illégale du Maroc d'une partie importante de son territoire et ne s'arrêtera pas tant qu'elle n'aura pas réalisé son droit à la liberté et à l'autodétermination", a insisté le mouvement chilien.
Vendredi, aux premières heures de l'aube, le Maroc a mené une agression militaire dans la zone tampon d' El-Guerguerat en procédant à l'ouverture de trois nouvelles brèches illégales en violation de l'accord de cessez-le-feu signé en 1991 par les deux parties (Maroc et Front Polisario), sous l'égide de l'ONU.
Face à cette nouvelle et grave situation engendrée par l'attaque marocaine contre les civils sahraouis dans la zone d'El-Guerguerat, le Mouvement a lancé, dans son texte, un appel "aux forces et mouvements anti-colonialistes et anti-impérialistes du monde, aux forces de gauche, révolutionnaires et progressistes, aux organisations de travailleurs et aux mouvements sociaux et populaires d'exprimer et de créer une solidarité active avec la RASD et avec le Front Polisario, dans leur lutte légitime contre le colonialisme et pour parvenir à l'exercice de leur libre autodétermination et indépendance totale".
Il a également exigé "la fin des opérations militaires de la monarchie marocaine et le retrait immédiat de ses forces militaires d'occupation de cette région et le respect des accords de cessez-le-feu signés en 1991".
Le Mouvement a dénoncé la conduite de quelques pays, notamment des membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU, qui "apportent soutien et protection au Maroc pour continuer à violer la légalité internationale et bloquer le Plan de paix avec le Front Polisario, signé sous les auspices des Nations Unies et de l'Union africaine".
Dans son communiqué, le Mouvement chilien a saisi l'occasion pour lancer un appel à l'adresse du SG de l'ONU, M. Antonio Guterres, et les pays membres permanents et non permanents du Conseil de sécurité et de la Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO) à "intervenir rapidement pour sanctionner le Maroc suite à son agression militaire contre des civils sahraouis".
Il a également réitéré son appel aux "peuples du monde, les forces politiques de gauche et progressistes organisées au Forum de Sao Paulo, les mouvements sociaux et populaires d'Amérique latine et des Caraïbes, les pays de l'ALBA, l'Union africaine et le Mouvement des pays non alignés (NAM) à assumer sans ambiguïté une position claire de soutien pour l'autodétermination du peuple sahraoui dirigé par son seul et légitime représentant, le Front Poltsario".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.