Après une interruption de près d'une année: Retour des marches du vendredi    Le bon grain et l'ivraie    Télécommunications: Les débits minimums vont passer à 4 Mbps    Raffinerie de Skikda: Démarrage de la récupération des gaz torchés    Football - Ligue 1: La JS Saoura s'installe sur le fauteuil    Ligue 2 - Groupe Ouest: Regroupement en tête    Groupe Est: Retrouvailles nostalgiques à Batna et Khroub    Bouira: Un mort et 9 blessés dans 3 accidents de la route    Infortunée sardine    Covid-19: Deux cas du variant britannique découverts en Algérie    Un gâchis irrécupérable ?    Alger-Centre : Coupures d'eau dans plusieurs quartiers    Milan : Pioli est désolé, mais...    Nice : Boudaoui titulaire face à Rennes. Atal encore absent    Real : Un accord de principe trouvé avec Sergio Ramos ?    Encore un corps repêché à El Tarf    [Vidéo] Des milliers de manifestants dans Les rues d'Alger    Institut Cervantès à Alger : Communication « Alger dans la fiction théâtrale Lopesque »    L'avocat de Blida libéré hier    Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !    Hirak, quels débouchés politiques ?    Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat    «La pensée libre» à la barre    Ould Kaddour dans le collimateur    Le Mouloudia encore loin du compte    Trois chocs à l'affiche    Un Algérien nommé Aït Ali Brahim    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Panique en Israël    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Plus de 50 œuvres littéraires abordant la valeur de la cohésion nationale publiées    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Djamaâ El Djazaïr : Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixés    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Journée nationale de la Casbah : 80% du patrimoine bâti de La Casbah classés «rouge»    Pré-emploi et terrain sinistré    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lancement des travaux de la conférence parlementaire européenne sur la solidarité avec le peuple sahraoui
Publié dans Algérie Presse Service le 13 - 12 - 2020

Les travaux de la conférence parlementaire européenne sur la solidarité avec le peuple sahraoui ont débuté samedi via une plateforme numérique pour l'examen des derniers développements de la cause sahraouie suite à l'agression militaire marocaine contre des manifestants sahraouis pacifiques dans la région d'El Guerguerat.
"Cent trente (130) personnalités et représentants des groupes parlementaires solidaires outre le président du parlement sahraoui, des représentants des parlements algérien et mauritanien, des chercheurs et des militants issus des différents pays européens prennent part à cette conférence", a indiqué samedi, dans un tweet, le représentant du front Polisario en Europe et à l'Union européenne (UE), Abi Bouchraya El Bachir.
La députée de l'Assemblée populaire nationale (APN), Saida Ibrahim Bounab, également présidente du Groupe d'amitié et de fraternité "Algérie-Sahara occidental", avait annoncé dans un communiqué sa participation à cette conférence sur invitation des groupes parlementaires belges et italiens au Parlement européen (PE).
Selon l'ordre du jour, le président du Conseil national sahraoui, Hamma Salama présentera une intervention sur les derniers développements sur la cause sahraouie suite à l'agression militaire marocaine contre des civils sahraouis dans la zone tampon d'El Guerguerat le 13 novembre dernier.
Des interventions de représentants de plusieurs groupes parlementaires européens sont au programme de cet évènement, suivies d'un débat public sur différents thèmes en lien avec le dossier du Sahara occidental et la lutte légitime menée par son peuple pour l'exercice de son droit inaliénable à l'autodétermination.
Cette initiative est organisé en concomitance avec l'escalade militaire déclenchée par le Maroc qui a transgressé l'accord du cessez-le-feu signé en 1991 entre les deux parties du conflit (Maroc-Polisario) en sus de la recrudescence des voix européennes exhortant l'UE à jouer un rôle neutre et sérieux pour appuyer le plan de règlement onusien-africain adopté par le conseil de sécurité et les deux parties du conflits (1991) en vue de parachever le processus de décolonisation de la dernière colonie en Afrique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.