Tebboune présente ses vœux au peuple algérien    Football / Ligue 1 algérienne : le NC Magra et le RC Arbaâ se neutralisent (0-0)    Sahara occidental: de Mistura à Moscou pour rencontrer Lavrov    Formation professionnelle: plus de 300.000 nouvelles places pédagogiques à la prochaine rentrée    Pneumologie : faire bénéficier l'Algérie de l'expérience de sa diaspora    Fédération algérienne de football (FAF) : "Le nouveau DTN sera connu au plus tard mi-décembre"    Cérémonies et activités religieuses à travers les différentes mosquées à l'occasion du Mawlid Ennabaoui    Man United : Ten Hag voit du positif dans la prestation de Ronaldo    Le président palestinien Mahmoud Abbas souligne l'importance du prochain Sommet arabe d'Alger    «Les engagements du Président concrétisés à 80%»    L'Algérie plébiscitée pour représenter l'Afrique au Bureau de l'Assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Foot/ équipe nationale : "Belmadi va prolonger son contrat jusqu'au Mondial 2026"    Belaabed appelle les enseignants à s'acquitter de leurs rôles et contribuer à la promotion du système éducatif    Batna : réalisation d'une station mobile de transformation d'électricité "avant mars prochain"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs d'Aousserd et Mahbes    Opéra d'Alger: le spectacle "Djazair zinet el bouldane" présenté au public    14e FIBDA : Rencontre à Alger avec Frédéric Ciriez, auteur du roman graphique, "Frantz Fanon"    Le processus de réforme auquel s'est engagé le Président Tebboune en vue du renouveau est désormais une réalité palpable    Des groupes organisés à l'origine de la spéculation illicite et la pénurie de certains produits alimentaires de large consommation    Benabderrahmane: Le Gouvernement oeuvre à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les députés dans le cadre d'une approche participative    Visite de courtoisie chez Goudjil    L'Etat frappera d'une main de fer    Le Gouvernement œuvre à des solutions radicales    Chadli Bendjedid a consacré sa vie au service de son pays et de sa relance    Le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie    Tebboune adresse une invitation au président du Conseil de direction présidentiel au Yémen    L'Algérie gagne quatre places    Saisie de 7.143 unités de produits pyrotechniques    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    In memoriam Octobre 88    Embrouille    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    L'UGTA se rebiffe    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Goudjil instruit la délégation parlementaire    Une semaine chargée pour l'ANP    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une vingtaine d'organisations tunisiennes "exigent" de Rabat de libérer l'historien Maâti Monjib
Publié dans Algérie Presse Service le 31 - 12 - 2020

Une vingtaine d'associations tunisiennes ont "exigé" des autorités marocaines de libérer immédiatement l'historien et défenseur des droits humains Maâti Monjib, dénonçant une arrestation "arbitraire et scandaleuse" et "un acte d'une extrême gravité".
Dans un communiqué publié mercredi par des médias, 22 organisations dont la Ligue tunisienne de défense des droits de l'Homme et l'Organisation contre la torture en Tunisie "ont condamné l'utilisation de la justice pour persécuter cet éminent universitaire et écrivain marocain" pour une affaire "politique" et "injuste".
"Nous dénonçons l'arrestation arbitraire et scandaleuse du professeur Maâti Monjib et clamons haut et fort son innocence. Nous exigeons la libération immédiate de Maâti Monjib et la fin de toutes les poursuites injustes à son encontre. Nous sommes déterminés dans notre combat en faveur de M. Monjib. Notre mobilisation se poursuit avec toujours plus de détermination", écrivent les signataires du communiqué.
L'historien et militant des droits de l'Homme Maâti Monjib a été arrêté dans des conditions scandaleuses alors qu'il s'apprêtait à déjeuner avec son ami Abdellatif El Hamamouchi dans un restaurant du quartier Hassan à Rabat. Celui-ci a pu témoigner de la scène qui s'est déroulée très rapidement, rappelle-t-on.
M. Monjib a été littéralement kidnappé par huit policiers en civil descendus de deux voitures. Cet enlèvement humiliant de M. Monjib sans la moindre convocation de la justice, ce qui est illégal, vise à le discréditer auprès de l'opinion publique alors que M. Monjib a toujours respecté la loi, indique-t-on de même source.
"Cet acte d'une extrême gravité fait suite à un acharnement judiciaire, policier et médiatique qui dure depuis cinq ans et qui n'a fait qu'empirer au fil des ans. C'est à partir de novembre 2015 que Maâti Monjib a été pour la première fois convoqué par la justice. Il s'en est ensuivi une vingtaine de convocations qui avaient pour but de le harceler", déplorent les 22 associations tunisiennes.
Ces convocations, poursuivent les signataires du communiqué, reposaient toutes sur des accusations mensongères fabriquées de toutes pièces et qui ont changé au fil du temps. Il a été accusé dans un premier temps "d'atteinte à la sécurité de l'Etat", mais cela n'a pas fonctionné faute de la moindre preuve. Il a alors été accusé sans preuve de "blanchiment d'argent".
D'après la même source, le but étant de donner "à l'affaire Monjib" une apparence de droit commun pour mieux le décrédibiliser alors qu'il s'agissait de s'en prendre au militant des droits de l'Homme. Malgré ces attaques diffamatoires, M. Monjib respectueux de la loi s'est toujours rendu à toutes les convocations judiciaires.
Parallèlement à ces accusations et à ces convocations judiciaires, M. Monjib s'est vu interdire de quitter le territoire marocain, interdire d'enseigner et de faire des conférences, interdire de se rendre à des rencontres universitaires internationales, rappellent en outre les associations tunisiennes.
Elles soulignent également dans leur communiqué que l'arrestation de Maâti Monjib "est à situer dans un contexte de condamnations de plusieurs journalistes, de militants du Hirak du Rif, et de citoyens engagés, dont le seul crime est de lutter pour la démocratie et la justice sociale".
Ainsi, le Maroc "démontre qu'il est en train de sombrer dans un système politique autoritaire et répressif", conclut le communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.