L'Opep+ décide de prolonger la Déclaration de coopération jusqu'à fin 2023    Le Président Tebboune adresse une invitation à son homologue somalien pour le Sommet arabe d'Alger    Elections partielles à Tizi-Ouzou: le FFS promet d'associer les citoyens dans la gestion de la commune    Déclaration de politique générale du Gouvernement: les députés plaident pour la modernisation du système financier    Le Président Tebboune reçoit un appel téléphonique de son homologue allemand    Parlement arabe: le sénateur Abdelkrim Koreichi plébiscité président de la Commission des AE    Revirement de Madrid sur le Sahara occidental : "une grave violation" du droit international    Rebiga reçu par les membres du Conseil présidentiel libyen    65e anniversaire de la bataille d'Issine : une occasion pour rappeler la cohésion et la solidarité algéro-libyenne    Tlemcen: raccordement de 428 exploitations agricoles au réseau électrique depuis mars    CHAN 2023 / Constantine : le stade chahid Hamlaoui sera prêt "prochainement"    Le Président Tebboune reçoit le MAE portugais    Nouvelles agressions marocaines    Le projet prend forme    Pluies orageuses sur le Centre et l'Est du pays jusqu"à mercredi soir    Gymnastique/Championnat arabe: illustration de l'Algérie et l'Egypte en individuels    Les félicitations du président    Le silence de la communauté internationale déploré    Tokyo, Séoul, Washington et Bruxelles condamnent    Installation des nouveaux président et commissaire d'Etat du Conseil d'Etat    Le 14e FIBDA s'ouvre à Alger    Améliorer la situation socio-professionnelle dans le projet de loi de l'artiste    Le silence dans l'œuvre d'Assia Djebar    Inter-Barça : Xavi indigné par l'arbitrage de la rencontre    Importation du matériel agricole: La décision entre en vigueur la semaine prochaine    Le dépistage systématique recommandé: Le cancer du sein tue 3.500 algérienne par an    Bouira: Sensibilisation sur les dangers des pétards et des feux d'artifice    Environnement n'est pas juste gestion des ordures    Il y a dix ans nous quittait Abdelkader Freha: Une légende toujours vivace    Ligue 2 - Changement de staffs techniques: Majdi El Kourdi au RCK, Boufenara au NAHD    SNTF: Grève surprise des conducteurs de train    Financement occulte de la campagne présidentielle de 2019: Saïd Bouteflika condamné à 8 ans de prison    Le Maroc enchaîne les revers    Xi Jinping a refaçonné l'armée chinoise mais aussi la région    Déluge de questions à l'APN    Amer Ouali Rachid, nouveau président    «Le gouvernement doit corriger son action»    Les enseignements d'une révolte    Les bienfaits de la médecine naturelle    Les «pétards» se mettent au...digital!    Algérie-France : c'est du concret!    Benzerti relance les Vert et Rouge    Boufenara, nouvel entraîneur    Début des éliminatoires vendredi au Caire    «Le bourreau et la victime n'ont pas la même mémoire»    Des maisons d'édition à profusion    Les super guerriers algériens présents en force    De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une vingtaine d'organisations de droits humains dénoncent l'arrestation de Maâti Monjib
Publié dans Algérie Presse Service le 03 - 01 - 2021

Plusieurs associations et personnalités internationales ont dénoncé l'arrestation arbitraire et scandaleuse de l'historien et militant marocain des droits de l'Homme, Maâti Monjib, appelant à sa libération immédiate et à la fin de toutes les poursuites à son encontre.
La pétition en ligne intitulée: "l'arbitraire vient de frapper au Maroc", a été signée par près d'une vingtaine d'organisations marocaines et internationales de défense des droits de l'Homme telles que l'association de défense des Droits de l'Homme au Maroc (ASDHOM), Justice et liberté au Maroc (JLM), Association des travailleurs maghrébins en France (ATMF) ou encore l'Association des Marocains en Belgique pour les droits de l'Homme ((AMBDH) ainsi que le prix Nobel de la paix 1985 Dr Abraham Behar et d'autres professeurs et personnalités de nationalités confondues.
"Nous dénonçons l'arrestation arbitraire et scandaleuse du professeur Maâti Monjib et clamons haut et fort son innocence. Nous exigeons la libération immédiate de Monjib et la fin de toutes les poursuites injustes à son encontre", ont déclaré les signataires de la pétition.
A travers cet acte qualifié d'"extrême gravité", le Maroc démontre qu'il est entrain de "sombrer dans un système politique autoritaire et répressif", lit-on dans le communiqué précisant que cette arrestation intervient dans un contexte de condamnations de plusieurs journalistes, de militants du Hirak du Rif et de citoyens engagés dont le "crime" est de lutter pour la démocratie et la justice sociale.
Lire aussi : Un ex-militaire marocain met en garde contre la normalisation et le "complot ourdi contre l'Algérie"
Maâti Monjib fait l'objet depuis 2015 d'un "acharnement judiciaire". L'historien est ciblé par une enquête préliminaire à propos de prétendus actes qui constitueraient, selon un communiqué émanant d'une instance judiciaire de Rabat, des éléments constitutifs de crime de "blanchiment d'argent" "atteinte à la sécurité internationale", toutes des accusations mensongères, sans preuves.
Parallèlement à ces accusations et ces convocations judiciaires, ajoute le communiqué, M. Monjib s'est vu interdire de quitter le territoire marocain, interdire d'enseigner et de faire des conférences, interdire de se rendre à des rencontres universitaires internationales.
Maâti Monjib a été arrêté le 29 décembre dans un restaurant du quartier Hassan à Rabat, capitale du Maroc. Il a été "littéralement kidnappé" par huit policiers en civil descendus de deux voitures, rappelle le communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.