Tottenham : Une offre pour En-Nesyri ?    [Vidéo] La déferlante Casbah-Bab El Oued en puissance    Sous le signe de solidarité avec les pompiers à Bouira    Prix littéraire Méditerranée 2021 : Boualem Sansal lauréat    Législatives du 12 juin: Ennahda appelle les citoyens à se rendre massivement aux urnes pour choisir leurs représentants    Football / Coupe de la Ligue : USMA-MCA éclipse tout    La stabilité de la région tributaire du respect par le Maroc de ses frontières internationales    LE 8 MAI 1945, LE 8 MAI 2021, UN MÊME MOT D'ORDRE : RENDEZ-NOUS L'ALGERIE !    V 116 : Le Hirak change d'itinéraire    Coronavirus: 219 nouveaux cas, 142 guérisons et 8 décès    Equipe nationale de football : Algérie - Mauritanie le 3 juin à Blida    UA: échange de vues entre Boukadoum et Faki au sujet des travaux du CPS    Insistance sur la nécessaire implication dans le processus électoral    Elaboration d'une feuille de route relative à l'enseignement de Tamazight    La journée de la mémoire "n'est pas exclusive aux seules massacres du 8 mai 1945"    L'opération Barkhane ne devrait pas durer plus que quelques années    Covid-19: des autorisations d'exportation de masques "prochainement délivrées"    Les réserves d'eau du pays "suffisantes jusqu'à l'automne prochain"    Massacres du 8 mai 1945: Des films sur la résistance et la révolution programmés à Sétif    Juanfran pas tendre avec Neymar : "Il est insupportable"    Mahrez: "difficile de remporter la ligue des champions si..."    Un jeudi apocalyptique à M'sila    Coopération : lancement officiel du projet de création d'un Conseil d'affaires algéro-mozambicain    La recherche de solutions aux différentes revendications doit se faire dans le cadre d'une approche progressive    Mahrez a mis Paris à ses pieds    Messaoudi (JSS) maintient le cap    L'opposition conteste la prise de pouvoir par les militaires    Sonatrach évoque une reprise de ses activités en Libye    2 personnes trouvent la mort sur la RN 47    Tajine de poulet sucré-salé    Les pompiers exigent la réintégration de leurs collègues    Relâchement généralisé et persistant    Les prix se consolident    L'ouverture de bureaux de change n'est pas envisageable    La Cnas lance une application au profit des femmes enceintes    Algérie-Libye : une position ferme et réaliste (1re partie)    Le Parlement adopte l'amendement de la loi sur la Cour constitutionnelle    Inexistant au centre-ouest du pays : Le projet de CHU relancé à Chlef    563 LSP à Souidania : Le projet en stand-by    Les démarches de sa prise en charge engagées    Les candidats retiennent leur souffle    Les agents agréés de l'Otan aux abois    L'armée hausse le ton    L'UA condamne les attaques terroristes au Burkina-Faso, Mali et Niger    Un policier tué dans une attaque jihadiste sur des puits de pétrole    «Nous voulons la vérité des faits sans complexes»    Appel à l'exploitation économique du patrimoine culturel    Le roman de Salim Bachi parait aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mali: prochaine réunion du groupe de soutien à la transition
Publié dans Algérie Presse Service le 03 - 02 - 2021

Le groupe de suivi et de soutien à la transition au Mali (GST-Mali), crée par le Conseil de paix et la sécurité de l'Union africaine, tiendra en février sa deuxième session, en vue de fournir l'appui nécessaire à la phase de transition et de discuter de la mise en œuvre de l'accord de paix et de réconciliation, issu du processus d'Alger, a annoncé mardi le Commissaire à la paix et la sécurité de l'UA, Smail Chergui.
" Nous nous préparons pour la deuxième session du groupe de suivi et de soutien, qui se tiendra en février - dans les 8 à 10 prochains jours - et qui sera une réunion qualitative de haut niveau", a déclaré mardi M. Cherguie à la radio chaîne I.
La réunion vise, a précisé le chef du CPS, à accompagner les Maliens dans la phase de transition et à suivre la mise en œuvre de l'accord de paix, qui revêt une grande importance dans le contexte actuel, car, cette rencontre contribuera à sa mise en œuvre en rendant cette période plus positive en réponse aux aspirations des Maliens".
Le Commissaire Chergui s'est réjoui, à cet égard, de l'intérêt porté au GST-Mali non seulement de la part des Maliens et des pays voisins, mais aussi de tous les amis du Mali, évoquant les efforts déployés par les différents acteurs en vue d'"améliorer leurs contributions et de tendre la main aux Maliens dans ces circonstances difficiles".
Concernant l'avancement de la phase de transition, le commissaire africain a noté que "le Mali a respecté tout ses engagements" notamment, dit-il en s'éloignant du facteur d'influence lié au changement non constitutionnel du mois d'août 2020.
Le gouvernement de transition fournit désormais des efforts tous azimuts: préparer les élections, essayer de répondre à certaines exigences sociales, tout en essayant de relancer l'économie nationale sur fond des conditions de sécurité très difficiles et des violences intercommunautaires".
Lire aussi : ONU: avancées incontestables dans le processus de la transition au Mali
A cette occasion, il a réaffirmé la poursuite des efforts de l'Union africaine, par l'intermédiaire du Conseil de paix et de sécurité (CPS), pour accompagner des millions de personnes dans leur quête de sécurité, indiquant que "ce qui est nécessaire à présent pour tous ceux qui contribuent aux efforts visant à instaurer la paix et la sécurité, c'est de répondre aux exigences nationales et d'avoir une coordination complète entre toutes les parties pour ramener la paix ".
Dans ce contexte, M. Chergui a souligné la nécessité "que tous les efforts ne soient pas axés sur l' aspect militaire, mais doivent s'orienter vers la relance de l'économie nationale et les moyens d'offrir de l'emploi aux jeunes chômeurs, afin de réduire la possibilité de leur exploitation par des terroristes ".
Le Groupe de suivi et de soutien à la transition au Mali a tenu sa première réunion le 30 novembre dernier à Bamako, sous la coprésidence de l'Union africaine, des Nations Unies, de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao).
Ce groupe, créé par le CPS, a pour objectif de coordonner et d'harmoniser les efforts des partenaires pour soutenir le gouvernement de transition et le peuple malien dans le cadre des priorités et des réformes contenues dans la charte de la phase de transition, en plus du suivi de la mise en œuvre de l'accord de paix.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.