203 nouveaux cas confirmés et 7 décès en Algérie    Plus de 45 exposants à la 4ème édition du Phramex prévue en Novembre à Oran    Farès en colère contre la direction de la Lazio    Webinaire sur les opportunités du tourisme à l'ère du Covid-19    Cour d'Alger: report du procès en appel de l'affaire Ali Haddad au 27 septembre    Ligue 1 : Paris se ressaisit et s'impose face à Nice    Real : Un couac avant le premier match de Liga face à la Sociedad    Sabri Boukadoum entame une visite de travail à Bamako    Ligue 1-reprise des entraînements: les clubs voient enfin le bout du tunnel    La justice à la recherche des complices de Haddad    Les partis privés de subventions de l'Etat    Un "casus belli" technologique nommé TikTok    Gloire à l'ANP et gratitude envers l'Armée rouge !    Manifestations pour plus de démocratie    Des opposants poursuivis pour terrorisme    "Libérez Drareni, libérez tous les détenus d'opinion"    Des robes noires s'insurgent contre les procès à distance    Tebboune installe une commission pour l'amender    Liberté de dire. Toujours !    Ce que prévoit la note du MJS    Plus de 50 milliards de dinars de perte    Mort d'un conducteur suite au renversement de son camion    Le flou persiste et inquiète les concernés    Fin prêtes pour accueillir les étudiants    Les cafés littéraires dénoncent et condamnent    Jimi Hendrix, mythes et légendes marocaines 50 ans après sa mort    Appel à la solidarité au profit des démunis    L'Algérie participera à l'édition BFM du Limousin    Plus de 4000 logements à attribuer avant la fin de l'année    Le projet de la cité des 1000 logements «dégommé»    Tikjda : Encore des feux de forêt    Où est l'Algérie ?    Etats-Unis et Chine : duel à distance    Automobile : Une plateforme numérique de préinscription dédiée aux opérateurs    Match amical Algérie – Cameroun aux Pays-Bas    Caricatures... indigènes : le décryptage d'Alain Ruscio    Lettres de mon moulin anonyme !    Le mouvement El Islah décide de voter "Oui" au référendum du 1e novembre    Offres et avantages de la CNAS: Une caravane de sensibilisation dans les zones d'ombre    Paradou AC: Le meilleur est à venir    IRB Sougueur: Mohamed Benhalima nouveau président    Il avait intenté une autre action contre l'Algérie: Sawiris de nouveau débouté dans l'affaire Djezzy    BRAVADE AVEUGLE    LE «KOURSI» FANTASME    Une "étape cruciale" pour Chanegriha    "Nous n'importerons aucun vaccin qui ne soit pas pré-qualifié OMS"    L'ONU salue la décision de Fayez al-Sarraj de démissionner    Israël : le «pacte d'Abraham» et la trahison des émirs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Algérie a un rôle clair dans la relance de l'accord de paix au Mali
Publié dans Algérie Presse Service le 23 - 01 - 2020

Le Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l'Union africaine (UA), Smail Chergui a mis en avant mercredi le rôle clair de l'Algérie dans la dynamisation de l'accord de paix, en sa qualité de pays qui a facilité la conclusion de cet accord, appuyé par toute la Communauté internationale et tous les partenaires internationaux.
Saluant la position du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, qui a affirmé que le dossier malien et la situation au Sahel étaient "une priorité" pour l'Algérie, M. Chergui a indiqué que "l'UA se félicite de cette position".
"La redynamisation de l'accord de paix au Mali est primordial pour permettre à tous, y compris l'armée malienne, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) et les partenaire d'éradiquer les groupes terroristes et criminels", a estimé M. Chergui lors d'une émission diffusée, mercredi, par Radio Algérie Internationale sur les développements au Mali.
Il a précisé, dans ce sens, qu'"il faut faire la distinction entre la mise en œuvre de l'accord de paix au Mali et les activités terroristes au centre du pays et aux frontières avec le Burkina Faso et le Niger".
S'agissant du dialogue national inclusif organisé récemment au Mali, M.Chergui a expliqué que "c'est la première fois que l'accord de paix est discuté en toute transparence et responsabilité", saluant "la prise en main de cet accord par les Maliens, non seulement le Gouvernement mais tous les Maliens à travers ce dialogue national".
Relevant que le dialogue inclusif "a été extrêmement positif", M. Chergui a fait état d'un "progrès concret" qui sera concrétisé dans les jours à venir, notamment en matière de déploiement de l'armée dans le Nord malien.
"La réintégration des combattant requiert toujours davantage de temps et de patience, c'est le cas dans n'importe quel pays à l'image du Soudan du Sud, mais le plus important c'est la volonté politique, et je pense que les parties concernées l'ont souligné lors du dialogue inclusif", a poursuivi M. Chergui.
"Il est vrai que la mise en œuvre a connu du retard mais nous devons tous, maliens et garants de l'Accord aider les parties à aller de l'avant ", a estimé le Commissaire à la Paix, qualifiant de "positif" le travail de la commission de suivi de l'accord de paix qui a pu aplanir certaines difficultés, ce qui permettra, a-t-il dit d'"accélérer la mise en œuvre du processus au Mali pour mettre, ainsi, un terme aux activités terroristes et criminelles dans la région".
S'agissant de la 4e réunion du comité de suivi de l'accord (CSA), M.Chergui a indiqué que cette dernière avait été "un grand évènement en termes de qualité de participation avec la présence de cinq (05) ministres outre les principaux acteurs de l'accord de paix, le gouvernement malien, les parties concernées par ce dossier et les partenaires".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.