Yaoum El Ilm: Message du Président de la République    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    Participation du Conseil de la nation à la réunion du Comité sur les questions relatives au Moyen-Orient de l'UIP    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    Imposant dispositif sécuritaire durant ce mois de Ramadhan    Ces partis à candidats «extra-muros»    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Pochettino fair-play avec le Bayern    Une offre sur la table pour Agüero    Pérez ne lâchera pas Hazard    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La violation par le Maroc de l'accord de cessez-le-feu "met à nu son échec cuisant"
Publié dans Algérie Presse Service le 06 - 03 - 2021

L'activiste et opposant marocain, Abderrahim El Mernissi a affirmé que la violation de l'accord de cessez-le-feu par le régime marocain dans la zone tampon d'El Guerguerat avait fait scandale et mettait à nu son échec cuisant sur tous les fronts, soulignant que la situation "est ouverte à tous les scénarios, jusqu'à ce que la voix du peuple du Sahara occidental, dernière colonie en Afrique, soit entendue".
"La violation de l'accord de cessez-le-feu, le 13 novembre 2020, par le Makhzen n'est pas uniquement une situation embarrassante mais aussi un scandale qui met à nu son échec cuisant politiquement, diplomatiquement et économiquement", a déclaré l'opposant marocain dans une interview accordée jeudi à Radio Algérie internationale (RAI).
"Il n'existe aucun pays au monde qui accepterait d'être complice de ce régime dans ces scandales et crimes qui ont fait couler beaucoup d'encre dans la presse internationale", a-t-il soutenu.
Concernant la crise diplomatique entre le Maroc et l'Allemagne, l'activiste marocain a critiqué la diplomatie du Makhzen qui repose, selon lui, sur la traite humaine, la drogue, l'achat des consciences et le financement du terrorisme et des lobbies qui manipulent l'opinion publique. Par conséquent, il s'agit là d'un acte irréfléchi et précipité dont on a pris l'habitude de voir auprès de la diplomatie marocaine", a-t-il poursuivi.
Il a qualifié la position de l'Allemagne vis-à-vis du Sahara occidental "de juste et légitime, adoptée par les chartes internationales et les organisations des droits humains".
L'opposant marocain estime le fait que l'Allemagne n'ait pas invité le Maroc l'année dernière à la conférence internationale sur la Libye "est justifié, car il est indécent qu'un régime qui exporte le terrorisme puisse participer à des sommets similaires".
Concernant la reconnaissance par l'ancien président américain Donald Trump de la prétendue souveraineté marocaine sur le Sahara occidental et l'appel lancé par les députés américains au président actuel, Joe Biden, afin de revenir sur cette décision, le militant marocain a estimé que les Etats Unis "ne peuvent être impliqués dans un tel scandale qui risque de ternir leur réputation", faisant état de lobbies qui manigancent dans l'ombre par tous les moyens pour déstabiliser la région du Maghreb arabe".
Par ailleurs, le même intervenant a écarté la possibilité que les pays de l'UE acceptent d'être impliqués dans des crimes pour protéger un régime royal "devenu un fardeau pour le système universel des droits de l'Homme et ce en raison de ses violations répétées et continues", affirmant que les accords conclus entre le Maroc et certains pays de l'UE sont illégaux et constituent une violation flagrante des chartes onusiennes et des lois internationales reconnues.
Evoquant la situation des droits de l'Homme au Maroc, au vu des violations continues des droits des journalistes et des militants des droits de l'Homme, l'activiste politique et opposant marocain a fait savoir qu'il s'agit là "d'un crime ignoble commis à l'encontre du peuple marocain", imputant cette situation au régime royal marocain.
La dignité et la justice sociale ne pourront se réaliser au Maroc qui se trouve sur un volcan qui risque d'exploser à tout moment", a-t-il conclut.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.