Nouvelle manifestation à Alger    Le gouvernement planche sur l'avant-projet    L'activité de l'importateur limitée à un seul produit    «Washington ne veut pas entraver le processus de règlement»    Libye : du soulèvement populaire à l'ingérence étrangère (2e partie et fin)    Algérie-Mauritanie le 3 juin à Blida    Benhamza et Serrar défendront les intérêts des clubs auprès des instances    USMA-MCA éclipse tout    Doigts de kounafa    Entre apaisement et statu quo    D'important dégâts dans plusieurs wilayas    Festival national de la calligraphie arabe    Transfert    Mémoires du 8 Mai : de l'abjection coloniale à l'impossible repentance    Brèves    Coronavirus : Washington met son poids dans la bataille pour l'accès aux vaccins à l'OMC    Benbouzid annonce le lancement d'un registre d'abstention    CFA : Première réunion lundi    Le football est piégé    "PAS DE MUSELIÈRE"    Un doctorat soutenu en Italie et consacré à la vallée Ighzer Amellal : La géo-archéologie sur les traces de nos ancêtres    Décongestion routière dans la capitale : Coup d'envoi de la réalisation de deux nouvelles pénétrantes    Tlemcen: L'ex-député Tahar Missoum condamné à 2 ans de prison    Oran: Des individus poursuivis pour conspiration contre la sécurité de l'Etat    Eradication prochaine de trois grands bidonvilles: Préparatifs pour le relogement de plus de 4.000 familles    Décret sur les psychotropes: Le SNAPO réclame la publication de la liste des produits concernés    Groupe Est: Le MO Constantine en arbitre    La CNAS d'Oran organise une campagne d'information: Du nouveau pour les demandes de congé de maternité à distance    Mise en garde    LES «BONS MOTS» : «LIMOGEAGE», «LYNCHAGE», «COMPLOT»...    Le gaspillage atteint son apogée    À la veille du grand jour à Béjaïa    Les slogans sortis de laboratoires    De l'importance des structures de proximité    Des ex-magistrats saisissent Tebboune    Un lourd dossier contre Rachad    Les mises en garde du gouvernement    La Tunisie, aux abois, se tourne de nouveau vers le FMI    Grève nationale des infirmiers les 25 et 26 mai    La pasionaria Djamila Boupacha    Une idée sur la barbarie coloniale    Le fabuleux destin d'un héros oublié    15 personnes arrêtées à El-Qods occupée    Percée des conservateurs dans un bastion travailliste    Le manque de vaccins accroît le risque d'une nouvelle vague    Un nouveau recteur pour sauver l'université de Tizi Ouzou    CRB-NCM, délocalisé au stade du 5-Juillet    "J'ai toujours pensé que j'en étais capable"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Energies renouvelables : une journée dédiée à l'hydrogène vert le 19 avril en cours
Publié dans Algérie Presse Service le 14 - 04 - 2021

ALGER – Le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems Eddine Chitour, a annoncé, mardi à Alger, la tenue le 19 avril en cours, d'une journée dédiée à l'hydrogène vert, réunissant tous les acteurs du secteur et qui verra la création du pôle hydrogène algérien.
Le ministre a qualifié cette journée de "très importante" vu qu'elle verra la création du "pôle hydrogène pour l'Algérie" en plus de la mise en place d'un plan hydrogène "comme tous les pays développés", a-t-il précisé.
Il a ajouté que l'Algérie aspire, à travers cette démarche, "à entrer dans la révolution de l'hydrogène vert" et pour cela toute la force de frappe du pays, dans le domaine, sera réunie.
M.Chitour a cité parmi les parties qui seront conviées à ce rendez-vous le Centre de Recherche dans le domaine des Energies Renouvelables (CDER), mais aussi tous les chercheurs qui travaillent dans ce domaine et qui seront impliqués dans ce projet.
Il sera question, a souligné M. Chitour, de définir la stratégie de l'Algérie dans le domaine de l'hydrogène, une démarche qui sera suivie, selon lui, par une demande qui sera formulée au gouvernement en matière de financement.
Un financement sera, également, sollicité auprès des instances internationales notamment les Nations Unies, qui travaillent à l'atténuation des changements climatiques, a ajouté le ministre, expliquant que le développement de l'hydrogène entre dans le cadre du développement durable pour sortir des énergies fossiles.
Lire aussi : Transition énergétique-PNUD: renforcer la coopération dans quatre domaines
M.Chitour a souligné que l'objectif de cette démarche est de préparer 2030 de telle sorte que lorsque les ressources de gaz naturel ne seront plus assez importantes, l'hydrogène prendra la relève.
L'hydrogène sera le gaz naturel de l'Algérie à partir de 2030, a-t-il affirmé tout en insistant sur l'impérative de commencer à concrétiser ce chantier "maintenant" mentionnant qu'il y avait une "révolution à entreprendre" et que "l'Algérie devra être en phase avec la réalité et ne plus être dépassée par les évènements".
Pour réaliser ce plan, le ministre a indiqué qu'il fallait se battre pour mobiliser des financements, sans perdre de temps, faisant part de l'intérêt de l'Europe pour l'hydrogène comme source d'énergie avançant des besoins de l'ordre de 80.000 GW en 2030.
Pendant longtemps l'Algérie a accompagné l'Europe avec le gaz naturel, maintenant nous allons l'accompagner avec l'hydrogène, a-t-il précisé.
M. Chitour a énuméré, en outre, les nombreuses utilisations de l'hydrogène en citant les piles à combustible qui font marcher les véhicules ou encore ses utilisations dans la pétrochimie verte.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.