Premier League: Liverpool et Firmino renversent Man Utd !    Aid el-Fitr: activité commerciale raisonnable dans la capitale    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Espagne : CEAS-Sahara appelle la communauté internationale à protéger la population sahraouie    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Montpellier : Delort buteur face au PSG (Vidéo)    Montpellier : Delort envoie une pique à Mbappé et au PSG    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le processus de paix au Sahara occidental n'a pas atteint ses objectifs à cause des alliés du Maroc
Publié dans Algérie Presse Service le 22 - 04 - 2021

Le processus de paix des Nations unies au Sahara occidental n'a pas atteint ses objectifs car les alliés du Maroc, à savoir la France, l'Espagne et les Etats-Unis, ont fait passer leurs intérêts avant le droit des Sahraouis à l'indépendance, assure Vivan Solana, professeur d'anthropologie à l'université d'Ottawa, au Canada.
"L'inefficacité systématique du processus de paix des Nations unies au Sahara occidental peut être expliqué en examinant ce que les alliés du Maroc (spécialement la France, l'Espagne et les Etats-Unis) considèrent comme opportunités et profits à tirer à travers l'occupation du Sahara
occidental", soutient l'universitaire dans une tribune publiée dernièrement sur le site du Middle East Research and information Project (MERIP), un groupe de recherche qui s'intéresse, notamment aux conflits en cours dans la région du Moyen-Orient.
D'après elle, des firmes nord-américaines et européennes ont investi au Sahara occidental, dans le cadre d'accords économiques avec le Maroc, pour exploiter les ressources des territoires occupés en dépit de l'illégalité de ce genre d'investissement. Le phosphate, les ressources halieutiques, les produits agricoles, le pétrole sont autant de ressources qui intéressent les alliés occidentaux du Maroc.
Autant de motivations, selon l'auteur de la tribune, qui "poussent les Occidentaux à accorder la priorité à leurs relations avec le Maroc plutôt qu'aux droits politiques du peuple sahraoui et au détriment du respect du droit international".
Selon Vivian Solana, la France a utilisé, plusieurs fois, son droit de véto, à l'ONU (Organisation des Nations unies) contre les résolutions proposant de doter la Minurso (Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental) d'un mandat pour s'assurer du respect des droits de l'Homme dans les territoires sahraoui occupés.
L'universitaire estime, par ailleurs, que le processus de paix des Nations unies au Sahara occidental a assuré au Maroc un certain nombre d'avantages pour consolider sa présence dans les territoires occupés. Il lui a également permis de gagner du temps en attendant d'obtenir un soutien politique de ses alliés, ce qui a eu lieu avec la proclamation faite par l'ancien président américain, Donald Trump le 10 décembre 2020 au sujet de sa reconnaissance de la prétendue souveraineté marocaine sur le Sahara occidental.
En revenant à la lutte armée en novembre dernier, le Front Polisario a exprimé son refus de continuer à se plier à un processus de paix qui "a plus servi l'occupation que la paix elle-même", poursuit l'auteur.
D'après elle, il y a une "volonté d'occulter la guerre qui se déroule dans les territoires occupés afin de protéger ce statu quo bénéfique pour le Maroc et ses puissants alliés".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.