Importation de véhicules: Le nouveau cahier des charges avant fin mars    Ministère de l'Industrie: 500 projets concrétisés dans une semaine    Médicaments: La facture en baisse grâce à l'Industrie pharmaceutique    Replacer la Syrie à la table arabe    Reprise des opérations de rapatriement: 270 Subsahariens reconduits vers leurs pays    JM-Oran 2022: Une véritable course contre la montre engagée    Elections de la LFP: L'étau se resserre sur Medouar    Football: Les dettes des clubs professionnels dépassent les 1.000 milliards de centimes    Santé: Protestations pour une hausse des salaires    Rencontre syndicats/ministre: Pour une conférence nationale sur le transport    Les sens variables des démocraties    Tlemcen: Le court-métrage fait son cinéma    Sergueï Lavrov prochainement à Alger    Le processus d'Astana reprendra bientôt    «La réforme financière est la mère des batailles»    Le dernier spasme des oligarques    CE QU'on découvre dans les ateliers    Des places chères chez les Verts    Lewandowski ne digère pas la consécration de Messi    Le real vise Icardi    "Lutter inlassablement et efficacement contre la bureaucratie"    Des partis dans le flou    Faut-il s'en inquiéter ?    Les spécialistes tirent la sonnette d'alarme    On vaccine!    Un enseignant défiguré à l'acide    35 décès et 1019 blessés en une semaine    3 décès et 197 nouveaux cas en 24 heures    L'Algérie explique sa stratégie    La longue série de trahisons    «Certaines destinations ont le vent en poupe»    La guerre des mémoires rebondit à nouveau    Mohamed Tahar Fergani: l'âme du malouf    Le parti du peuple palestinien salue l'invitation du Président Tebboune pour réunir les factions palestiniennes à Alger    Coupe arabe : l'Algérie et l'Egypte se neutralisent (1-1)    «Marcher en duo», le premier pas vers une industrie compétitive    Nous n'adhérerons à aucun processus de paix au vu de la poursuite du terrorisme marocain et du silence onusien    Les nouvelles technologies contribueront à sa généralisation    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    Les Benhamadi condamnés    Le dossier sera traité jeudi prochain    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Tout dépendra encore des recours    A Tierra met le cap sur Annaba    Aziza Oussedik en paisible retraite    Le renvoi révélateur?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tchad: le chef de l'armée n'exclut pas une prolongation de la transition
Publié dans Algérie Presse Service le 27 - 06 - 2021

Le chef de l'armée tchadienne, au pouvoir au lendemain de la mort du président Idriss Déby Itno en avril, a indiqué ne pas exclure une prolongation de la "transition" de 18 mois avant des élections promises, selon des médias.
Un Conseil militaire de transition (CMT) de 15 généraux présidé par l'un des fils du défunt, Mahamat Idriss Déby, général de 37 ans, a pris le pouvoir le 20 avril en annonçant la mort du chef de l'Etat, au pouvoir depuis 30 ans et tué au front contre des rebelles.
L'armée s'est engagée le même jour à organiser des "élections libres et démocratiques" à l'issue d'une "transition" de 18 mois, renouvelable une fois.
Mais la communauté internationale, Union africaine (UA) en tête, ont exigé que cette période n'excède pas 18 mois.
L'UA avait également demandé à Mahamat Déby et aux membres du CMT de "respecter l'engagement" qu'ils ont pris de ne pas se présenter aux élections présidentielle et législatives après la transition.
Les membres du CMT ne se présenteront donc pas à l'élection (...) c'est un engagement qui a été pris devant le peuple", a assuré le chef de l'armée. "Cela dit, en tant que croyant, je pense qu'il faut laisser à Dieu la part qui lui revient. Dieu décide de tout, du destin comme du pouvoir". "Jamais je n'aurais imaginé être un jour chef de l'Etat", a-t-il déclaré récemment à la presse.
Le 20 avril, le CMT avait dissous le Parlement et le gouvernement et abrogé la Constitution du Tchad. Sous la pression internationale, l'armée avait finalement nommé un "gouvernement de transition" de civils le 2 mai, dirigé par Albert Pahimi Padacké, le dernier Premier ministre de feu Idriss Déby.
Le CMT avait également promis de "nommer" les membres d'un Conseil national de transition (CNT) qui devra faire office d'organe législatif durant la transition.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.