Real : Vers le départ en prêt de Ruben Blanco    Liverpool : Klopp en veut à Darwin Nunez    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    La faim plus menaçante    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    U 23 - Après le ratage des Jeux de la Solidarité Islamique 2022: Des lacunes à combler chez les Verts    La série noire continue à Tiaret: Deux morts et trois blessés dans une collision    Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas: Des centaines d'hectares carbonisés et des familles évacuées    Le pain, la viande et le poulet    Le vieux de mon village    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Une troisième voie «pointe du nez»    Dimanche, le pic!    Le grand retour    «Garante d'une sécurité alimentaire durable»    Les Verts déjà en forme    Altercation entre Tuchel et Conte    PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    L'Union africaine se penche sur le Tchad    La Chine relance ses manœuvres militaires    Retrouvailles familiales    Près de 200 personnes évacuées aux urgences    «Complet» partout    Un Palestinien tombe en martyr    Une autobiographie de Rachid Boudjedra    Riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Incendie dans une église du Caire: l'Algérie présente ses condoléances    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sahara occidental: Staffan de Mistura entame une mission parsemée d'obstacles et de défis
Publié dans Algérie Presse Service le 14 - 01 - 2022

L'Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura se rend samedi aux camps des réfugiés sahraouis à Tindouf/Rabouni, deuxième halte de sa première visite dans la région depuis sa nomination en novembre dernier.
M.de Mistura qui a entamé officiellement jeudi sa tournée à Rabat, une des deux parties du conflit, arrivera samedi (demain) aux camps des réfugiés sahraouis où il devra rencontrer les dirigeants sahraouis dont Brahim Ghali, président sahraoui et secrétaire général du Front Polisario, le représentant unique et légitime du peuple sahraoui.
La mission de l'Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental demeure très difficile et parsemée de défis au regard des manœuvres marocaines visant à entraver toute solution à la dernière colonie d'Afrique et à accorder aux Sahraouis leur droit à autodétermination.
Après une quête qui a duré deux ans d'un Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental et la proposition aux deux parties du conflit de plusieurs personnalités pour occuper ce poste, le diplomate chevronné Staffan de Mistura a eu l'aval des deux parties.
Néanmoins, ce dernier fera face aux manœuvres du Makhzen visant à perturber son travail.
Le Makhzen s'était opposé au début à la nomination de Staffan de Mistura en mai 2021 avant de se raviser par la suite sous pression.
A l'image de ses prédécesseurs Staffan de Mistura fera face à plusieurs obstacles dans sa mission qui serait vouée à l'échec s'il ne changeait pas la méthode suivie auparavant, a souligné l'ambassadeur sahraoui à Alger, Abdelkader Omar Taleb qui a insisté sur l'impératif d'adopter une nouvelle approche basée sur une solution politique pourvoyant à la tenue du référendum d'autodétermination pour le peuple sahraoui.
Autre difficulté à laquelle devrait se heurter Staffan de Mistura, le contexte prévalant dans la région marqué par une reprise de la guerre suite à l'effondrement le 13 novembre 2020 de l'accord de cessez-le-feu après l'agression marocaine sur des civils sahraouis dans la zone tampon d'El-Guergarat.
Pis encore, le Maroc qui ne s'est pas contenté de la violation du processus de paix parrainé par les Nations Unies au Sahara occidental depuis 1991, a intensifié ses violations des droits de l'homme dans les villes sahraouies occupées.
Dans ce sens, le représentant du Front Polisario auprès des Nations Unies et coordinateur avec la MINURSO, Sidi Mohamed Amar avait indiqué dans une déclaration à l'APS que "l'Envoyé personnel doit traiter les retombées de l'agression marocaine en novembre 2020 pour une éventuelle activation du processus de paix".
L'autre défi de la mission de De Mistura consiste en "la position de l'Etat d'occupation qui ne dispose d'aucune volonté politique pour parvenir à une solution pacifique et permanente au conflit", a-t-il dit, soulignant que suite au refus du régime du Makhzen du plan de règlement conjoint entre les Nations unies et l'Organisation de l'Unité africaine (OUA) de 1990-1991 et les accords de Houston de 1997, l'Etat d'occupation poursuit toujours ses tentatives visant la légalisation de l'occupation imposée par la force dans les territoires sahraouis occupés.
Il s'agit aussi de "l'inaction du Conseil de sécurité onusien en raison de l'influence de certains de ses membres actifs vis-à-vis des pratiques de l'Etat d'occupation pour entraver le processus de paix", a affirmé le diplomate sahraoui.
Aussi, Rabat insiste à impliquer l'Algérie comme partie prenante dans un processus qui ne concerne que les deux parties au conflit (le Polisario et le Maroc), tout en s'attachant à "l'autonomie" sous "souveraineté" du makhzen, jugée par le Polisario non conforme à la légalité internationale.
Après plus de 40 ans d'expérience en matière des affaires politiques et diplomatiques , De Mistura vient succéder l'ancien président allemand Horst K?hler qui a démissionné en mai 2019, après avoir relancé les pourparlers entre le Maroc et le Front Polisario, qui n'ont conduit à aucun résultat tangible en raison du Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.