Bejaia/Elections communales partielles: les disparités villageoises, un réel souci à traiter    Belaribi: des commissions ad hoc pour contrôler la qualité des logements AADL    Agriculture: la Hollande intéressée par l'approfondissement de la coopération avec l'Algérie    Une nouvelle réflexion pour attirer les touristes et développer le tourisme interne    CAN U23 (préparation): l'Algérie bat le Soudan (2-0)    L'Algérie abrite les réunions des bureaux exécutif et de gestion de l'UAHJ    Agressions sionistes contre Al-Aqsa: la communauté internationale appelée à intervenir    LA FRANCE DE MACRON OFFRE SES SERVICES À LA JUNTE MILITAIRE    Une importante quantité de comprimés psychotropes saisie à El-Tarf    Préparatifs du Sommet arabe: Bouslimani reçoit le DG de l'ASBU    Mohammed VI invité au Sommet arabe d'Alger    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Mostaganem: lancement de la 53e édition du Festival culturel national du théâtre amateur    Festival national du Malouf de Constantine: le chant traditionnel authentique ravive la scène artistique    Football: la DGSN prend des mesures en prévision du match Algérie-Nigéria    OL : Cherki veut plus de temps de jeu    Juventus : Paredes n'avait pas de contact avec Mbappé    Réunion gouvernement-walis: Les équilibres financiers au vert    Football Algérie-Nigéria aujourd'hui à 20h00: Un nouveau test à exploiter    Un choc nucléaire inévitable ?    Youssef: Al-Qaradaoui est mort    Transport universitaire: L'application «MyBus» lancée en octobre    Santé: 11 décès par rage en 2021    El Kerma: Ouverture du marché de gros de poisson le mois prochain    Le wali, homme-orchestre    Développement local: Passer d'une gestion administrative à une gestion économique    Algérie-Russie: Ouverture demain de la 10e Commission mixte économique    Peaux de banane !    Bouloussa meilleur algérien au classement mondial    La bombe Benkirane    Mohammed VI: le Noriega du Maghreb    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Du coke russe pour le haut-fourneau    Strictes recommandations aux commis de l'état    De la drogue et de la pédophilie    «Tous les indicateurs sont positifs»    De charmante hôtesse, à femme violentée!    Les étudiants en costume de startupeurs    Un coup de piston et...    Le plan de Benzema    Brèves Omnisports    «Les Algériens n'admettent pas la mémoire sélective»    Proposition pour la création de marchés de l'art    Quand la science se combine au religieux    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Des cadeaux attendrissants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La loi sur l'investissement ouvrira de nouvelles perspectives de partenariat économique entre l'Algérie et l'Egypte
Publié dans Algérie Presse Service le 30 - 06 - 2022

Le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, a indiqué jeudi à Alger que la nouvelle loi sur l'investissement ouvrira de nouvelles perspectives de partenariat économique entre l'Algérie et l'Egypte.
Dans une allocution prononcée à l'ouverture du Forum d'affaires algéro-égyptien au Centre international des conférences Abdellatif-Rahal (CIC, Alger), M. Benabderrahmane a précisé que "la nouvelle loi sur l'investissement ouvrira de nouvelles perspectives aux investisseurs égyptiens à la faveur des facilités qu'elle prévoit, notamment le passage de la production à l'exportation".
"Le champ du partenariat est ouvert aux hommes d'affaires égyptiens dans tous les secteurs", a-t-il assuré, soulignant qu'il appartenait aux opérateurs économiques des deux pays de promouvoir les relations bilatérales.
"L'Egypte avec qui nous entretenons des relations historiques est l'un des plus importants partenaires arabes de l'Algérie en termes de volume d'investissements et d'échanges commerciaux", a soutenu le Premier ministre.
Concernant la nouvelle loi sur l'investissement, M. Benabderrahmane a fait savoir que ce texte, qui sera publié prochainement au Journal officiel, accompagnera les hommes d'affaires et les sociétés étrangères en matière de transfert des bénéfices, consacrera la liberté d'investissement et assurera l'équité entre les investisseurs.
Cette loi offre aux sociétés étrangères les mêmes droits et avantages qu'aux entreprises nationales, a-t-il ajouté.
La promulgation de la nouvelle loi sur l'investissement s'inscrit dans le cadre des "réformes structurelles" menées en Algérie partant d'une vision profonde visant à développer les secteurs économiques qui contribuent à la création d'emplois et à l'essor économique et social, notamment l'Energie et les Mines, le Tourisme, la Pêche, l'Agriculture, les Industries agro-alimentaires, l'Industrie pharmaceutique, les Travaux publics et l'Hydraulique", a affirmé le Premier ministre.
Il a évoqué, à ce propos, les opportunités de coopération et de partenariat disponibles dans les différents domaines, en tête desquels l'énergie, où l'Algérie propose l'investissement dans les domaines d'exploration et de production du gaz et du pétrole.
Dans le domaine des énergies renouvelables, l'Algérie dispose de programmes d'investissement fructueux, notamment la production de l'énergie photovoltaïque, qui devra connaître un bond qualitatif durant les prochaines années.
Il s'agit également du secteur des mines, étant l'un des secteurs qui retient l'attention des investisseurs étrangers compte tenu de sa rentabilité importante.
Le Premier ministre a affirmé, par ailleurs, que les industries de transformation liées au secteur agricole suscitent un intérêt particulier dans le programme du Gouvernement algérien, car étant une valeur ajoutée essentielle pour la création d'emplois et la contribution à la relance économique.
S'agissant du domaine de l'Industrie, M. Benabderrahmane a indiqué que le Gouvernement algérien "accorde un intérêt particulier au développement des micro-entreprises et des petites et moyennes entreprises (PME), qui constituent désormais la pierre angulaire des structures économiques dans plusieurs pays".
Concernant le secteur de l'Habitat qui suscite un intérêt particulier des autorités publiques depuis des années, le Gouvernement a décidé de continuer à soutenir ce secteur vital pour répondre à la demande croissante sur les logements sociaux, ce qui fait de ce dernier un secteur à grande faisabilité économique, a-t-il ajouté.
Quant au secteur du tourisme, ce dernier suscite un intérêt particulier dans le programme du Gouvernement et de ses politiques publiques, notamment à la lumière des efforts visant la diversification de l'économie et l'augmentation des caractéristiques de ce secteur et sa compétitivité en Algérie, a indiqué M. Benabderrahmane.
"L'Algérie qu'Allah a gratifiée de nombreux atouts qui font d'elle une destination touristique attrayante par excellence", offre toutes les conditions favorables à la réussite des investissements et des partenariats, notamment en ce qui a trait aux projets d'exportation vers les pays d'Afrique et ailleurs, selon le Premier ministre.
Il a rappelé, dans ce sens, "les orientations et instructions des dirigeants des deux pays, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune et son frère, le président de la République arabe d'Egypte, M. Abdel Fattah El-Sissi ainsi que leurs engagements personnels à œuvrer pour la promotion de la coopération et du partenariat entre les deux pays, et l'augmentation du volume des investissements communs et des échanges commerciaux".
Les travaux du Forum d'affaires algéro-égyptien, ont débuté jeudi à Alger, sous la coprésidence du Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, et son homologue égyptien, Moustapha Madbouli.
Le forum organisé sous le slogan: "Algérie/Egypte: Une histoire et des dénominateurs communs au service d'une coopération économique prometteuse", s'inscrit dans le cadre de la 8e session de la Grande commission mixte Algéro-égyptienne.
L'ouverture de ce forum, organisé par la Chambre algérienne de commerce et d'industrie (CACI) a été marquée par la présence de membres des gouvernements des deux pays, de représentants d'organisations patronales, et des hommes d'affaires algériens et égyptiens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.