Le rôle de la Banque nationale des semences dans le renforcement de la sécurité alimentaire mis en exergue    Basket / Championnat d'Afrique féminin U18 (5e-8e places) : victoire de l'Algérie devant la Tanzanie (71-31)    Accidents de la circulation: 13 morts et 464 blessés en une semaine    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique)-2e journée: l'Algérie menée au score par la Namibie (0-1)    Lancement prochain d'une campagne de reboisement visant la plantation de 60 mns d'arbustes    Mouloudji reçoit l'ambassadrice de la République Fédérale d'Allemagne à Alger    Mali/attaque à Tessit: 42 soldats tués    Drame de Melilla: de nouveaux crimes commis par le Makhzen à l'encontre des migrants africains    Le communiqué de Bourita sur l'agression contre Ghaza, une mascarade    Le 11e Festival national de la chanson chaâbi s'ouvre à Alger    L'eau et l'exigence de prosternation    Appartenant à des hommes d'affaires condamnés pour corruption: Six sociétés nationalisées par l'Etat    L'été des émigrés    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Impropres à la consommation: Plus de 120 kg de viande et produits alimentaires saisis    Oued Tlélat, Gdyel et Bir El Djir: 45 personnes interpellées par la police    Chute mortelle du 7ème étage d'un immeuble    Origine à déterminer    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    Quand la maintenance va, tout va durablement    GUERRE(S)...ET AMOUR    Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Loin d'être un discours de consommation    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    «Seul le droit international doit primer»    La négociation privilégiée par les deux pays    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    L'heure de la convergence patriotique    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Il y a 2 ans, les crânes des symboles de la résistance algérienne retrouvaient leur terre natale
Publié dans Algérie Presse Service le 03 - 07 - 2022

Il y a deux ans, le 3 juillet 2020, l'Algérie rapatriait les restes de 24 crânes des symboles de la résistance à l'occupation française qui ont retrouvé leur terre natale après un siècle et demi de leur décapitation et le transfert de leurs crânes en France.
Ce rapatriement a été rendu possible à la suite d'une demande officielle formulée par l'Algérie à la France et des entretiens entre les plus hautes autorités des deux pays.
Conservés depuis plus d'un siècle et demi au Musée d'histoire naturelle de Paris, les crânes des résistants rapatriés et qui ont eu droit à une cérémonie militaire solennelle, présidé par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, appartiennent à des héros de la résistance algérienne contre le colonialisme français, à l'instar de Mohammed Lamjad Ben Abdelmalek dit Chérif Boubaghla (1854), Cheikh Bouziane des Zaâtchas (1849), Moussa El-Derkaoui, son conseiller militaire, et Si Mokhtar Ben Kouider Al-Titraoui.
Il s'agissait également de la tête momifiée d'Aïssa El-Hamadi, qui fut le lieutenant de Cherif Boubaghla et le moulage intégral de la tête de Mohamed Ben-Allel Ben Embarek, lieutenant de l'Emir Abdelkader.
Le Président Tebboune avait annoncé, lors d'une cérémonie officielle organisée à l'occasion du 58e anniversaire du double anniversaire de l'Indépendance et de la jeunesse, qu'il s'agit d'une première étape de rapatriement des restes mortuaires des résistants algériens, en faisant part de la détermination de l'Etat de poursuivre cette opération jusqu'au rapatriement de l'ensemble des restes des résistants algériens pour qu'ils soient enterrés sur la terre pour laquelle ils se sont sacrifiés.
Les crânes des valeureux résistants ont été transportés par un avion militaire, escorté dès son entrée dans l'espace aérien par des avions de chasse. Des démonstrations aériennes des parachutistes de l'Armée nationale populaire (ANP) arborant l'emblème nationale avaient suivi leur atterrissage et 21 coups de canon ont été tirés en signe de respect, d'admiration et de reconnaissance envers ces pionniers de la résistance au colonialisme français.
La cérémonie a été marquée par le retentissement des sirènes des navires de guerre relevant des Forces navales algériennes.
Lire aussi: Rapatriement des crânes de résistants : ultime hommage du président Tebboune au Palais de la Culture
Le président Tebboune et le Chef d'état-major de l'ANP, le Général de Corps d'Armée, Saïd Chanegriha, ainsi que de hauts cadres de l'Etat se sont recueillis à leur mémoire au salon d'honneur de l'aéroport international Houari-Boumediene. La Fatiha du Saint Coran a été récitée et l'hymne national exécuté en cette circonstance solennelle. Un vibrant hommage leur a été rendu par les Algériens de différentes régions du pays au Palais de la Culture Moufdi Zakaria.
De nombreux citoyens ont préféré immortaliser ces moments historiques pleins d'émotion, exprimant leur immense fierté mais aussi leur gratitude à ces héros.
A l'issue de la cérémonie funèbre, dans un geste symbolique qui illustre la continuité intergénérationnelle en vue de protéger et défendre l'Algérie, le président de la République avait offert les drapeaux qui enveloppaient les cercueils à des membres des écoles des Cadets de la Nation.
Le Chef d'état-major de l'ANP avait relevé, à l'occasion, les efforts consentis par le chef de l'Etat pour le rapatriement des crânes et dépouilles des valeureux martyrs, qualifiant ce jour d'"exceptionnel".
Se félicitant du retour des héros sur la terre pour laquelle ils ont sacrifié leur vie, il avait dénoncé également "le visage hideux du colonialisme".
D'autres moudjahidine avaient, pour leur part, qualifié la restitution de ces crânes d'"évènement historique", tout en estimant que par ce geste c'était "la dignité de l'Algérie qui a été recouvrée, la gloire de la Révolution et de la résistance".
Selon un recensement effectué en avril 2018, le nombre de crânes d'Algériens conservés au Musée de l'Homme à Paris s'élève à 536 provenant de toutes les régions d'Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.