"Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Grazie Meloni !    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Une sérieuse alerte    La contre-attaque par les chiffres    Tension sur le lait infantile    Une hausse prévisible    L'Etat à la rescousse des travailleurs    Der Zakarian s'explique pour Belaïli    Les Algériens fixés sur leurs adversaires    «La confiance du peuple a un coût»    Un expert américain porte l'estocade    Pays pauvre du Sahel en proie aux violences terroristes    Gazprom suspend ses livraisons à l'italien Eni    «Le consensus est une exigence historique»    De Ciné Gold à la résidence d'Yves Saint Laurent    «La vie d'après» décroche El Kholkhal d'or    Mouloudji prend part    Signature de deux accords entre les ministères de l'Enseignement supérieur et de l'Economie de la connaissance    La jeunesse algérienne consciente des questions décisives de l'heure    Situation au Burkina Faso: le Ministère des Affaires étrangères suit de près la situation des membres de la communauté algérienne dans ce pays    Tébessa : ouverture du premier forum des jeunes d'Algérie    Attaché à ses principes, le FFS place l'intérêt suprême du pays au-dessus de toute autre considération    La Guinée se voit retirer l'organisation de la CAN 2025    6e édition du REVADE: plus de 80 opérateurs attendus du 10 au 13 octobre    Près de 186.000 agriculteurs ont bénéficié de contrats de concession à l'échelle nationale    Le Président Tebboune préside dimanche une réunion du Conseil des ministres    Université: batterie de mesures pour améliorer l'enseignement et la recherche    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Algérie-France: Consultations entre les deux pays    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Le diagnostic doit être prématuré    Les chiffres de l'ANP    De la cocaïne à profusion    Mouloudji prend part à la conférence de l'UNESCO "MONDIACULT 2022"    Impératif soutien médiatique à la Palestine face à la propagande et à l'occupation sionistes    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Maroc: plus de 60% des jeunes diplômés universitaires sont au chômage
Publié dans Algérie Presse Service le 14 - 08 - 2022

Le taux de chômage chez les jeunes diplômés de l'enseignement supérieur au Maroc dépasse les 60% actuellement, ce qui illustre, selon des observateurs, la "grave crise" de l'emploi qui sévit au Royaume.
Selon les données du Haut commissariat au plan (HCP), publiée à l'occasion la Journée internationale de la jeunesse, célébrée le 12 août chaque année, il en ressort que le taux de chômage des jeunes titulaires d'un diplôme de niveau supérieur s'élève à 61,2%.
L'organisme public marocain a précisé, par ailleurs, que près de 5 millions de jeunes marocains âgés de 15 à 24 ans sont en dehors du marché du travail.
La hausse du taux de chômage est plus accentuée en milieu urbain et parmi les jeunes femmes.
Le chômage concerne aussi 31,8% des jeunes âgés de 15 à 24 ans, contre 13,7% pour les personnes âgées de 25 à 44 ans et 3,8% pour les plus de 45 ans.
Lire aussi: Maroc: hausse du déficit budgétaire et commercial, l'économie bat de l'aile
Ils sont aussi plus de 4 jeunes actifs occupés sur 10 (41,9%) à exercer un emploi non rémunéré, selon cet organisme, précisant que 14% des jeunes actifs occupés exercent un emploi précaire de type occasionnel ou saisonnier.
En outre, plus de 7 jeunes salariés sur 10 (73,2%) ne disposent d'aucun contrat formalisant leur relation de travail avec l'employeur, alors que 13,2% disposent d'un contrat à durée déterminée, 6,5% d'un contrat à durée indéterminée et 7,1% d'une entente verbale.
Autre précision, et non des moindres, évoquée par la même source, est le fait que le chômage des jeunes marocains est de longue durée et de première insertion.
Ils sont 70,4% des jeunes en chômage depuis un an ou plus, et près de trois quarts n'ont jamais travaillé (73,4%).
Ces chiffres illustrent, selon la presse locale, "la situation difficile que traverse cette tranche de la société sur le marché du travail et sa marginalisation".
Des instances internationales et régionales avaient pointé du doigt, à maintes reprises, la situation sociale jugée "explosive" au Maroc et l'existence d'inégalités criardes, en raison de nombreuses défaillances et de l'absence de prise en charge par les services de l'Etat, notamment de la frange juvénile, livrée à elle même, dans le dénouement total.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.