Ligue 1: Le programme des rencontres de la 1ère journée    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    Chanegriha préside la cérémonie de conversion d'un hôtel militaire en une structure sanitaire    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    Le MAE dément la suspension par les Emirats arabes unis de la délivrance de visas    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    LPA: les listes des bénéficiaires dévoilées en mars 2021    Vaccin anti-Coronavirus : l'Algérie est dans une démarche très prudentielle    Arrêt de la diffusion télévisuelle par système analogique dans 5 wilayas    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    22 pays dont l'Algérie confirment leur participation    Saïd Bouhadja n'est plus    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Images d'ailleurs, regards d'ici    Entre avancées et entraves    «Nous avons un groupe homogène»    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Le décès de Maradona secoue le monde du football    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    Difficile unification du Parlement en Libye    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    Des résultats en nette régression    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Le gouvernement entretient le suspense    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    1.025 nouveaux cas et 20 décès    Appels à protéger les civils à l'approche de la bataille pour Mekele    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ouyahia accuse le lobby marocain à Washington d'être à l'origine de l'accusation de soutenir Kadhafi par des mercenaires
Déclarant que l'ouverture des frontières n'était pas à l'ordre du jour en raison de l'absence de climat encourageant
Publié dans El Khabar le 29 - 05 - 2011

Le premier ministre Ahmed Ouyahia a accusé le gouvernement marocain d'être derrière l'accusation de l'Algérie de fournir des mercenaires et des armes pour soutenir le colonel Kadhafi, dans sa guerre contre l'opposition armée. il a catégoriquement réfuté l'éventualité d'une ouverture des frontières terrestes, qui n'est selon lui « pas à l'ordre du jour ». Ouyahia a, cependant, évoqué « une nouvelle dynamique » dans les relations entre les deux pays après les visites ministérielles.
Ahmed Ouyahia a fait porter au « lobby officiel marocain à Washington » la responsabilité des accusations adressées par le conseil national de transition libyen à l'Algérie, au sujet de l'envoi de mercenaires et d'arsenal de guerre en Libye pour soutenir les milices de Kadhafi. Ouyahia a, également déclaré lors de la conférence de presse tenue hier à la résidence Djenane El Mithak à l'occasion de la clôture des travaux de la tripartite que « Ces derniers temps on observe des déclarations de l'agence officielle marocaine et une agitation du lobby officiel marocain aux Etats-Unis dans une tentative d'impliquer l'Algérie dans l'affaire des mercenaires et des d'armes envoyés en Libye ». « Ce genre de choses ne sont pas des facteurs qui aident à l'ouverture de la frontière, a-t-il poursuivi. Ces déclarations d'Ouyahia sont les premières d'un responsable, qui indique qu'une partie extérieure à la Libye, précisément le Maroc, sont derrière les accusations. depuis plusieurs semaines, la réaction de l'Algérie n'a consisté que dans le refus des accusations. Les déclarations de hauts responsables algériens et marocains, avaient laissé entendre que l'ouverture des frontières serait pour bientôt. Ouyahia pense néanmoins que « la question n'est actuellement pas à l'ordre du jour ». à propos d'une possible ouverture des frontières pour le match avec le Maroc (samedi prochain), il a déclaré :« je souhaite que la rencontre se déroule dans un cadre fraternel comme cela a été le cas à Annaba (match aller) ». Il est nécessaire de rappeler, concernant les frontières, qu'il n y a pas de différend avec le Maroc. Nous sommes en désaccord avec eux concernant le conflit au Sahara Occidental, qui est un vieux désaccord qui ne nous empêche pas de travailler ensemble dans le cadre de l'union du Maghreb Arabe. Ce qu'il convient, également, d'assurer est que notre relation avec les marocains n'est pas conditionne par le conflit au Sahara Occidental dont les Nations Unies ont la charge », tout en soulignant : « Nous devons reconnaitre l'existence d'une nouvelle dynamique dans les relations depuis quelques mois grâce aux échanges de visites ministérielles ».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.