PRISON D'EL-HARRACH : Amar Ghoul rejoint ses partenaires politiques    La tombe de Kamel-Eddine Fekhar profané    Le Harak ne sera jugé que sur les terrains où s'exerce son libre arbitre    STATION REGIONALE DE PROTECTION DES VEGETAUX A MOSTAGANEM : Alerte à la mineuse de la tomate de saison    AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés    VIGNETTES AUTOMOBILES : La période d'acquittement prendra fin le 31 juillet    ŒUVRES UNIVERSITAIRES DE BECHAR : 31 individus placés sous contrôle judiciaire    GHRISS (MASCARA) : Un accident fait un mort et 2 blessés graves    NAAMA : Des protestataires bloquent l'entrée du FNPOS    (En cours) Algérie 0 - Sénégal 0    22e vendredi : Mobilisation et détermination à Tizi Ouzou    Tipasa : Le peuple de Hadjout marche toujours    Alger, 22e vendredi : La révolution pacifique supplante tout    Jijel. Loin d'Alger aussi, le rêve d'un changement pacifique    LA DIGNITE ET LA FIERTE D'UN PEUPLE    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    En Algérie, la Coupe des passions    Liverpool : Cette question que Jurgen Klopp trouve bizarre    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    Les Verts se remettent au travail    Des tablettes remises aux quarts-de-finaliste    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ouyahia accuse le lobby marocain à Washington d'être à l'origine de l'accusation de soutenir Kadhafi par des mercenaires
Déclarant que l'ouverture des frontières n'était pas à l'ordre du jour en raison de l'absence de climat encourageant
Publié dans El Khabar le 29 - 05 - 2011

Le premier ministre Ahmed Ouyahia a accusé le gouvernement marocain d'être derrière l'accusation de l'Algérie de fournir des mercenaires et des armes pour soutenir le colonel Kadhafi, dans sa guerre contre l'opposition armée. il a catégoriquement réfuté l'éventualité d'une ouverture des frontières terrestes, qui n'est selon lui « pas à l'ordre du jour ». Ouyahia a, cependant, évoqué « une nouvelle dynamique » dans les relations entre les deux pays après les visites ministérielles.
Ahmed Ouyahia a fait porter au « lobby officiel marocain à Washington » la responsabilité des accusations adressées par le conseil national de transition libyen à l'Algérie, au sujet de l'envoi de mercenaires et d'arsenal de guerre en Libye pour soutenir les milices de Kadhafi. Ouyahia a, également déclaré lors de la conférence de presse tenue hier à la résidence Djenane El Mithak à l'occasion de la clôture des travaux de la tripartite que « Ces derniers temps on observe des déclarations de l'agence officielle marocaine et une agitation du lobby officiel marocain aux Etats-Unis dans une tentative d'impliquer l'Algérie dans l'affaire des mercenaires et des d'armes envoyés en Libye ». « Ce genre de choses ne sont pas des facteurs qui aident à l'ouverture de la frontière, a-t-il poursuivi. Ces déclarations d'Ouyahia sont les premières d'un responsable, qui indique qu'une partie extérieure à la Libye, précisément le Maroc, sont derrière les accusations. depuis plusieurs semaines, la réaction de l'Algérie n'a consisté que dans le refus des accusations. Les déclarations de hauts responsables algériens et marocains, avaient laissé entendre que l'ouverture des frontières serait pour bientôt. Ouyahia pense néanmoins que « la question n'est actuellement pas à l'ordre du jour ». à propos d'une possible ouverture des frontières pour le match avec le Maroc (samedi prochain), il a déclaré :« je souhaite que la rencontre se déroule dans un cadre fraternel comme cela a été le cas à Annaba (match aller) ». Il est nécessaire de rappeler, concernant les frontières, qu'il n y a pas de différend avec le Maroc. Nous sommes en désaccord avec eux concernant le conflit au Sahara Occidental, qui est un vieux désaccord qui ne nous empêche pas de travailler ensemble dans le cadre de l'union du Maghreb Arabe. Ce qu'il convient, également, d'assurer est que notre relation avec les marocains n'est pas conditionne par le conflit au Sahara Occidental dont les Nations Unies ont la charge », tout en soulignant : « Nous devons reconnaitre l'existence d'une nouvelle dynamique dans les relations depuis quelques mois grâce aux échanges de visites ministérielles ».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.