Les écrits journalistiques de Bennabi dans la presse algérienne    Présidentielle 2019 :l'art de bricoler un mandat à blanc    La mémoire, madame, la mémoire !    «Les personnes inscrites au DAIP seront permanisées en 2019»    L'urgence d'explorer d'autres solutions    Les discussions avec les partenaires étrangers avancent    Trump veut un référendum au Sahara Occidental    Le Hamas débouté par la justice européenne    L'opposant Bédié évoque une alliance avec l'ex-président Gbagbo    Riyad Mahrez dans la short-list    Le calendrier fixé    Sensibilisation sur les risques en milieu professionnel    4 personnes sauvées in extremis d'une asphyxie    Le satisfecit d'Alger    Ouverture du Festival national du théâtre amazigh    «Ach dak temchi lezine...»    «Investir dans la ressource humaine pour promouvoir le patrimoine culturel»    Béchar : Sensibilisation sur l'économie de l'eau    En bref    Mostaganem : Les communes déchargées de la gestion de l'eau au profit de l'ADE    Culture : L'artiste-peintre Mohamed Bachir Bouchriha expose    Sidi Bel Abbès : Formation sur la gestion des risques    Mouvement au sein des chefs de sûreté de wilaya    Tizi Ouzou: Des investisseurs prennent possession de leurs terrains    Son frère interpellé en Algérie: L'assaillant du marché de Noël à Strasbourg tué    Tebessa: Peine capitale contre l'auteur d'un crime    Le poids d'une non-candidature    Ligue des champions (16es de finale): JSS - IR Tanger, aujourd'hui à 17h45- Faire le plein à domicile    Coupe de la CAF - 16èmes de finale Aller : USMBA - Enugu Rangers aujourd'hui à 16 h 00 - Rude mission pour les Belabbésiens    Mercato d'hiver - Clubs interdits de recrutement: La LFP hésite à publier la liste définitive    Grève des contrôleurs aériens en France: Perturbations sur les vols d'Air Algérie vers Paris et Marseille    Messahel à une réunion sur la Réforme du Conseil de sécurité de l'ONU à Freetown    "La Maison-Blanche projette un coup d'Etat au Venezuela"    La CAF face aux retraits de dernières minutes    Arrestation de 6 éléments de soutien aux groupes terroristes à Tébessa    Plusieurs wilayas en alerte !    "Nos hôpitaux sont noyés de maladies cardio-vasculaires"    Le Stade Malien en quête de revanche    Séminaire des arbitres d'élite à Sidi Bel-Abbès    Entame de l'édition 2018 à Oran    Mustapha Lehbiri opère un mouvement partiel    Naïma Salhi crache son venin sur l'Identité nationale    Autour des manuscrits des croyances    FUSILLADE DE STRASBOURG : Le frère du tireur arrêté en Algérie    Après la découverte d'une bombe à M'chedallah, les villageois réclament la sécurité    Emeutes à Si Mustapha (Boumerdès) : la population se révolte en signe de soutien au président d'APC    Issiakhem : Il aurait sans doute ri !    L'idée de la distribution digitale nécessite un développement, mais nous n'en sommes pas très loin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





« On a vraiment envie de travailler avec les professionnels en Algérie... »
Laurence Hugues. Alliance des éditeurs indépendants
Publié dans El Watan le 08 - 11 - 2008

L'Alliance fédère des éditeurs dits indépendants...
Alors, l'Alliance est une association regroupant 80 éditeurs de 45 nationalités différentes. On travaille en réseau linguistique : francophone, anglophone arabophone, hispanophone... On fait dans la circulation de textes en bambara, malgache, arabe... C'est l'objectif de l'Alliance. A titre d'exemple, l'éditrice marocaine, Nadia Essalmi, ayant publié un livre en bilingue de Mohamed Dib Salim et le sorcier (Salim wa saher). Il faut traduire des textes pas forcément de l'anglais au français, mais de l'arabe au français et vice versa. Il faut développer cela.
C'est votre première participation au Sila 2008 d'Alger...
C'est la première fois qu'on vient au Sila. C'est vraiment inédit, on participe avec 13 éditeurs membres de l'Alliance du réseau francophone. Donc des éditeurs du Mali, Suisse, Maroc, Québec, Belgique, Bénin... On a réuni des éditeurs au Sila pour qu'ils présentent leurs productions axées sur la littérature de jeunesse. Cependant, tous les éditeurs ont eu leur visa. Sauf Mme Béatrice Lalinon Gbado, éditrice béninoise. Je trouve que c'est vraiment dommage ! Elle ne sera pas présente au Sila. On a sollicité tout le monde pour que Béatrice Lalinon Gbado ait son visa. Alors que c'est la grande éditrice de l'Afrique de l'Ouest.
Les éditeurs algériens adhèrent-ils à l'Alliance ?
Un seul éditeur algérien arabophone est membre de l'Alliance. Et nous travaillons beaucoup avec les éditions Barzakh avec lesquelles nous avons effectué deux ou trois coéditions. On essaie de s'investir avec l'Algérie, tant qu'on peut. Cependant, il existe des barrières assez compliquées.
Par exemple...
Des barrières bancaires, douanières, des cas de censure...
Mais encore...
La censure se situe au niveau de deux titres d'un éditeur français où figurait le mot « harki ». En tant qu'exposant étranger, on envoie une liste de titres passant devant une commission de censure lisant juste les titres. Ils n'ont pas lu les livres. Ils ne les ont pas eus. Le livre ne portait pas atteinte à l'Algérie. Si on est là, c'est parce qu'on a envie de travailler avec l'Algérie, découvrir ce pays... Sinon, on n'aurait pas fait tous les efforts en matière d'incidences financières, moyens physiques, temps, pour participer au Sila. On a vraiment envie d'impulser une démarche vers l'Algérie, les professionnels de l'Algérie. Et en plus, l'année prochaine, le Festival panafricain sera célébré à Alger. Nous nous inscrivons dans cette dynamique.
Lors de sa visite inaugurale du Sila 2008, vous avez remis au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, la Déclaration internationale des éditeurs indépendants...
Oui, effectivement !
Quel en est le premier paragraphe ?
La censure. C'est le premier paragraphe de la Déclaration internationale des éditeurs indépendants. Ensuite la liberté d'expression... C'est un texte rédigé par tous les éditeurs à l'issue d'une rencontre en juillet 2008 à Paris.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.