Boukadoum prend part à la 9e réunion ministérielle du FCCEA    Laghouat: équipement du laboratoire du nouveau CHU en appareil de dépistage du Covid19    475 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    JM Oran-2022: le COJM mobilisera près de 1 milliard de dinars pour l'équipement des sites    Startups: le financement participatif bientôt opérationnel    Le Président Tebboune préside une séance de travail sur l'élaboration du plan national de relance socio-économique    Tribunal de Sidi M'hamed : reprise du procès de Mahieddine Tahkout    Afrique du Nord/économie: un recul de 4,2% prévu en 2020 à cause du covid-19    Deux listes se disputeront l'instance présidentielle    Manifestation dans la province de Hassaké contre la présence des troupes américaines    Plus de 200 scientifiques demandent à l'OMS de réviser ses recommandations    «L'Algérie ne souffre pas de manque de ressources»    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    Les cahiers de charges seront prêts dans un mois    Courrier des lecteurs    Fermeture de la Grande Poste suite à la mort suspecte d'un employé    Un casse-tête chinois pour les commerçants    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    L'Unesco alerte sur une «escroquerie» aux biens culturels issus d'Afrique    Un bon, une brute, un truand, un harmonica et un pan du mur de ma jeunesse qui s'écroule !    La Juventus pied au plancher    La JSK, l'USMA et le PAC perçoivent les primes de la CAF    Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Reprise des négociations à Londres pour un accord post-Brexit    Le ton monte entre Pékin et Ottawa    Deuxième tir de roquettes contre des intérêts américains en 24 heures    83 ha de récoltes ravagés depuis début juin    Les programmes achevés distribués avant la fin de l'année    Covid-19 : confinement partiel dans 18 communes de Sétif à partir de mercredi    Treize activites acquittés    Benhadid réhabilité    "Interdiction de toucher aux statuts des fédérations"    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    Le théâtre pour conter la tolérance    Une nouvelle alliance entre l'homme et les sciences    Des structures baptisées des noms du Chahid Din Amhamed et du Moudjahid Zenati Bikat    La FAF veut «assainir» le métier    E-conférence – AIPS : Le président Merlo insiste sur l'accès aux sources    On vous le dit    Prix du Brent : Petite hausse pour commencer la semaine    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    Décès de Bettina Heinen-Ayech : La Mahouna s'est effondrée    "Papicha" de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    Eckmühl: Des habitants irrités par une longue panne de l'alimentation en eau    El Tarf: Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Football national: Où sont passés les clubs formateurs ?    Vers la paralysie de l'économie algérienne ?    "Dans mon service, le personnel est à bout"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cosider va diversifier ses activités
Agriculture et énergies renouvelables
Publié dans El Watan le 26 - 06 - 2018

Le groupe public Cosider, spécialisé dans le bâtiment et les travaux publics, compte diversifier ses activités en investissant dans les secteurs de l'agriculture et des énergies renouvelables, a annoncé lundi à Alger son PDG, Lakhdar Rekhroukh, cité par l'agence APS.
«Le groupe se doit de se projeter dans l'avenir pour assurer sa pérennité en investissant d'autres créneaux proches de ses activités traditionnelles afin de maintenir ses performances économiques et son objectif de création d'emplois», a déclaré M. Rekhroukh lors d'une rencontre consacrée à la présentation du bilan de Cosider.
Dans le secteur agricole, le groupe vient de créer sa nouvelle filiale Agrico, spécialisée dans le développement des activités agricoles, telles que les céréales, l'aliment du bétail et l'oléiculture. Des concessions de 17 000 hectares de terrain dans la wilaya de Khenchela sont en cours de préparation sur la base d'études d'aménagement et d'opportunités de mise en valeur de l'exploitation menées par le bureau d'études public Bneder.
D'autres concessions de parcelles sont en cours de négociations au niveau des wilayas d'El Oued, Biskra et d'Adrar. Selon Lakhdar Rekhroukh, le groupe ambitionne d'atteindre à terme une superficie de 100 000 à 150 000 ha dédiés à l'activité agricole avec des productions variées de céréales, d'olives et ses dérivés, d'aliment du bétail, d'élevage et de production de lait.
En 2017, Cosider avait bénéficié en outre, suite au redéploiement des fermes agricoles pilotes décidé par le Conseil des participations de l'Etat, d'une participation à hauteur de 70% dans la société Cazda, filiale du groupe Agrolog, qui possède une ferme à Biskra d'une superficie de 8000 ha. Inscrit dans le cadre d'un partenariat, ce projet prévoit également la mise à disposition de deux autres fermes dans les régions de Laghouat et Djelfa.
S'agissant du secteur des énergies renouvelables, Cosider envisage d'engager des investissements afin de «contribuer activement au programme mis en place par le gouvernement pour développer la production des énergies propres», a souligné le PDG du groupe, sans fournir de plus amples détails.
Par ailleurs, Lakhdar Rekhroukh a évoqué l'ambition du groupe de se positionner sur le marché international, notamment en Afrique : «Nous considérons aussi que le capital expérience acquis et le potentiel de moyens investi nous augurent des perspectives à inscrire au-delà de nos frontières. Il y a de grands espaces à conquérir, notamment en Afrique subsaharienne et au Maghreb.»
Et d'ajouter : «Nous sommes une entité économique et, demain, le travail à l'international comptera probablement parmi les principales sources de revenus en devises pour notre pays.» A ce titre, le PDG du groupe Cosider a demandé aux autorités de mettre en place des procédures et des supports appropriés afin de couvrir les entreprises publiques pour ce type d'interventions.
En 2017, le groupe public Cosider a réalisé un chiffre d'affaires de 171 milliards de dinars, en hausse de 5% par apport à celui de l'année précédente qui s'était établi à 163 milliards. Le chiffre d'affaires a atteint 110% des prévisions du groupe pour l'année 2017. Son bénéfice net est, quant à lui, de 25 milliards de dinars avec une contribution de 8,8 milliards aux recettes fiscales. La plan de charge du groupe a avoisiné les 425 milliards à fin 2017, ce qui correspond à 30 mois d'activité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.