Dans un discours au siège du MDN: Les mises en garde de Tebboune    Le crime économique organisé, une menace pour la sécurité mondiale    Commerce: Le ministre demande aux boulangers de «patienter»    Le baril bombe le torse    Quid des nouvelles villes en Algérie ?    CAF: Le match Algérie-Côte d'Ivoire maintenu à Japoma    Groupe D : Egypte-Soudan, aujourd'hui à 20h00: Victoire obligatoire pour les «Pharaons»    Groupe D : Guinée-Bissau - Nigeria, aujourd'hui à 20h00 - L'outsider sans complexes    Oran: Quatre morts dans la chute d'un monte-charge    Covid-19: La question de la vaccination des enfants bientôt tranchée    Sommes-nous vaccinés contre le vaccin ?    Tlemcen: Une stèle pour Benaouda Benzerdjeb    L'éternelle nuit religieuse : l'Horloge bloquée sur minuit    Des Américains en prospection à Oran    Incontournable marché libyen    Pépé s'attend à un gros duel    Luis Suarez, un cas difficile à gérer    Umtiti blessé au pied et opéré    Inadmissible!    Sept nouveaux manifestants anti-putsch tués    Onze morts dans des raids au Yémen    Panique dans les lycées    Une hausse inquiétante    L'heure est grave    Des critiques aux reproches    «Le spectre de l'achat des voix plane»    Les facteurs d'une Renaissance nationale    Didouche Mourad revisité à Aghribs    La semaine du film documentaire    CAN-2021 / Côte d'Ivoire - Algérie (J-2) : concentration maximale chez les Verts    APN: présentation du projet de loi portant règlement budgétaire de l'exercice 2019    L'application de certaines dispositions de la loi relative au chahid et au moudjahid, après enrichissement des textes    Chanegriha : La rencontre avec le président Tebboune au siège du MDN revêt une "symbolique particulière"    Saisie de plus de 15 kg de cocaïne et 14 q de kif traité en 2021    De Mistura doit agir pour garantir le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Le Conseil présidentiel en faveur de la tenue des élections    Le statu quo !    "L'ACTIVITE SYNDICALE EST VITALE POUR LA SOCIETE"    Levée des obstacles sur 679 projets d'investissement    Accidents de la route : 34 morts et 1027 blessés en une semaine    A l'écoute de la CAN    Croissance de 8,1% en 2021, au plus haut depuis une décennie    Le pôle de formation ouvre ses portes à la presse    M. Lamamra reçu par le Président égyptien Abdelfattah Al-Sissi    Trois morts suite à une attaque par drone    Privilèges, affectations et contrariétés !    Une histoire entre colons    Tu recevras autant que tu as...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un établissement en voie de réadaptation
EPH Zerdani Salah de Aïn Béïda (Oum El Bouaghi)
Publié dans El Watan le 14 - 01 - 2009

L'établissement public hospitalier (EPH) Zerdani Salah de Aïn Béïda a été réceptionné en 1988 avec une capacité d'accueil de 250 malades. Il est venu à point nommé soulager l'ancien hôpital Boumali Mohamed, dont la construction remonte à 1952.
A l'heure présente, ce dernier fait l'objet d'une rénovation, en vue de le hisser au grade d'EHS, autrement dit d'établissement hospitalier spécialisé au profit des femmes et des enfants. Pour revenir à l'EPH Zerdani Salah, M.Azzoug, installé à sa tête depuis quelques mois, nous informe sur les spécialités existantes au niveau de l'infrastructure, et qui sont : la pédiatrie, la gynécologie, la maternité obstétrique, la traumatologie, la chirurgie générale, la pneumo-phtisiologie, l'ORL l'ophtalmologie et la médecine interne. Le nombre de spécialistes qui exercent dans lesdits services a atteint 30, alors que celui des généralistes est de 21. Le personnel paramédical, réparti entre différents services, comme celui des soins généraux, celui réservé aux femmes et aux enfants, le laboratoire, la radiologie et l'épidémiologie, s'élève à 400 cadres. A la question s'il y a un manque de médicaments au sein de l'établissement, il nous a été affirmé que le médicament est disponible dans l'ensemble, et s'il y a manque, cela relève de sa non disponibilité au niveau de la pharmacie centrale des hôpitaux (PCH). De même, pour toute prescription, il faut que le médecin se réfère à la nomenclature des hôpitaux, autrement, le malade hospitalisé est tenu de se procurer les médicaments.
Dans un autre registre, signalons que l'actuel pavillon des urgences s'avère inadéquat du fait de sa présence au sein de l'hôpital, alors que le principe veut qu'il soit indépendant et adapté aux exigences des malades, notamment les blessés. Dans cet ordre d'idées, l'on nous signalera que la construction d'un nouveau pavillon est en cours. Une structure, en somme, adaptée pour jouer le rôle qui lui est dévolu. Par ailleurs, et toujours au sein de l'hôpital, l'on enregistre la réalisation d'une école paramédicale. Cette dernière, inscrite dans le cadre du développement des Hauts-Plateaux, assurera la formation de cadres paramédicaux pour toute la région. Présentement, c'est au sein de l'ancien hôpital Boumali que sont formés les futurs cadres paramédicaux. Outre cela, la ville de Aïn Béïda a bénéficié du projet d'une annexe de l'institut Pasteur. Ceci dit, l'EPH Zerdani Salah souffre également de l'absence de certaines spécialités, comme l'urologie, la neurochirurgie, qui, un fois comblée, permettra, à l'avenir, la diminution des évacuations sur le CHU de Constantine. De même, l'acquisition d'un scanner s'avère urgente pour éviter aux patients de durs et coûteux déplacements. D'autre part, vu le nombre des insuffisants rénaux de la région de Aïn Béïda, comme ceux de F'kirina, Zorg et Meskiana, et qui sont au nombre de 30, la réalisation d'un centre d'hémodialyse semble constituer la préoccupation des responsables de la santé. Pour les perspectives d'avenir, M.Azzoug compte intensifier les contacts avec les pouvoirs publics pour réadapter la structure aux nouvelles exigences, avec la rénovation du chauffage et la climatisation, et ce pour assurer le meilleur confort aux malades, ainsi que la dotation de l'hôpital en équipements ultramodernes, notamment des appareils en mesure d'assurer une prise en charge adéquate des malades. A noter que l'hôpital de Aïn Béïda reçoit des malades de plusieurs régions de l'Est, même de la wilaya de Souk Ahras.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.