Ferhat: «Merci à tous pour vos messages, ça me va droit au cœur»    Motion de soutien du Conseil de la Nation au plan d'action du gouvernement    Crise libyenne: la position de l'Algérie privilégiant une solution politique réitérée    Montage automobile: le nouveau cahier des charges promulgué dans 2 mois    Le Gouvernement examine de nouvelles mesures en faveur de la gestion décentralisée    L'instruction de l'affaire ETRHB Haddad bouclée    CONSEIL DE SECURITE DE L'ONU : L'Algérie réclame deux sièges permanents pour l'Afrique    Kherrata, une convergence et des messages    TAMANRASSET : Plus de 500 affaires de contrebande traitées en 2019    Tebboune : "Aucune restriction hormis ce qui a trait à l'unité et à l'identité nationales"    TIARET : Des citoyens observent un sit-in devant la mairie d'Ain Dehab    AIN EL-TURCK : Des taxis demandent le double de la course    Le Président Tebboune: les responsables locaux tenus de briser le cloisonnement entre les citoyens et l'Etat    La pièce "Tmenfla" du theatre d'Oum-el-Bouaghi ouvre le festival international du théâtre de Bejaia    Yémen : entrée de 138 000 migrants et réfugiés en 2019    Des TV-offshores et des pollutions millénaires !    Il était une fois, le plus grand pays d'Afrique    Les pièges de l'assistanat    Slimani en sauveur !    Zelfani prépare le Paradou    L'ESS nouveau leader    Le Targui    À tout jamais…    Le coq d'El-Biar et la diplomate italienne !    FFS : menace sur la cohésion du parti    5 personnes retrouvées mortes après leur enlèvement    Enseignants du primaire : marche nationale demain à Alger    Encore un manifestant assassiné à la place Tahrir    ACTUCULT    Emouvant hommage à la militante Nabila Djahnine    Le répertoire andalou dans toute sa splendeur    Ciné-houma rend hommage aux femmes victimes de violences    La Cinémathèque algérienne célèbre les films sur la guerre de Libération    La quête de la connaissance et de la vérité    Mali: le bilan de l'attaque contre le village d'Ogossagou passe à 31 morts    Coupe arabe des nations (U20) : Les Algériens s'installent en Arabie Saoudite    USM Alger : Dziri reste    Epidémie du ncoronavirus : L'économie mondiale fortement impactée    Prime du service civil pour les spécialistes: Les décrets en voie de finalisation    Sidi El-Houari, Sidi El-Bachir, El Badr, El Emir et Es Seddikia: Lancement du bitumage d'une trentaine d'axes routiers    Les spécialistes plaident pour le dépistage précoce: 236 nouveaux cas de cancer de la prostate enregistrés au CHUO en 2019    Commerce extérieur: Plus de 6 milliards de dollars de déficit en 2019    Information officielle: La Présidence revient à la charge    LA RESONNANCE D'UN ATTENTISME    Le double jeu de Makri et de ses députés    Vers un nouveau choc pétrolier ?    Google développe un économiseur de batterie    Le MWC 2020 sera-t-il déserté, des annulations à cause du Coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Guerre sans merci contre les bidonvilles
Les opérations de démolition et d'attribution de logements se poursuivent à Annaba
Publié dans El Watan le 11 - 09 - 2018

La guerre aux bidonvilles est désormais lancée dans la wilaya de Annaba. L'OPGI est à l'œuvre, avec la coordination de l'APC de Annaba.
En effet, plus de 150 bénéficiaires de logements sociaux locatifs (LSL) ont vu leurs baraques démolies avant même d'avoir eu les clés de leurs logements. «Disposer d'un certificat de démolition est la condition sine qua non pour prendre possession de son logement», tranche Abdelkrim Benchadi, le directeur de l'OPGI de Annaba.
Du côté de l'APC, l'on s'attelle au recensement du reste des bidonvilles, concentrés dans le tristement célèbre site de Sidi Harb, relevant du secteur communal n°3. «En coordination avec l'OPGI, on estime que quelque 350 autres baraques sont déjà recensées par les services de la commune de Annaba pour faire l'objet de démolition. Par ailleurs, au terme de la première opération, il a été constaté que 25 baraques étaient inoccupées. Ce qui révèle l'esprit d'arnaque qui anime d'indus demandeurs de logements sociaux», révèle une source proche de la commune de Annaba. La rigueur dans la sélection des véritables demandeurs de logements LSL a concerné la totalité des quartiers de la ville, faut-il le souligner.
En effet, à la cité Seybouse (Ex-Joinonville), dont la liste d'attribution est qualifiée de «douteuse», pas moins de 120 constructions anarchiques ont été aussi recensées par la mairie de Annaba. Elles vont faire l'objet d'une démolition générale, comme tout comme celles de la vieille ville (place d'Armes), où pas moins de 314 bénéficiaires vont être soumis aux mêmes conditions. «Ces bénéficiaires sont également concernés par le règlement exigeant un certificat de démolition avant l'attribution», persiste le directeur de l'OPGI de Annaba. Cependant, force est de relever que ces opérations de recensement, démolition et attribution nécessitent la mobilisation de grands moyens humains, matériels et surtout sécuritaires. «A chaque opération de démolition de bidonvilles, il y a des mécontents.
Parmi eux, de violents individus qui menacent la sécurité des cadres et des ouvriers. Les services de sécurité, dont la sûreté de wilaya et la gendarmerie, selon le territoire de compétence, doivent nous assister en nombre pour permettre notamment à l'opération de démolition d'aboutir efficacement», estiment des agents communaux chargés de cette mission. Rappelons que l'opération de distribution de 7000 logements LSL est toujours en cours, sous la baguette du wali de Annaba, Mohamed Salamani. Sur le terrain, le directeur de l'OPGI maîtrise parfaitement cet épineux dossier en appliquant avec rigueur les conditions d'attribution.
En coordination avec l'APC, le directeur de l'OPGI a réussi à sélectionner parfaitement le bon grain de l'ivraie, au grand bonheur des véritables demandeurs dont le besoin d'un logement est vital pour la famille.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.