«La détermination des populations, seule voie pour en finir avec un système»    Retour des djihadistes maghrebins constitue une réelle menace pour le vieux continent    Real Madrid : Un énorme coup dur pour Zidane dans le dossier Hazard ?    Programme de classification et de restauration    Le ministère opte pour un dispositif spécial    Libération de deux journalistes libyens enlevés par les pro-Haftar    Confusion autour de l'expiration du délai    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Gaïd Salah élude la question du scrutin présidentiel    L'intimidation n'a pas payé    Oman tente de "calmer les tensions"    Le Brexit fait tomber Theresa May    Démission surprise de l'émissaire de l'ONU    Vers le forfait de Belaïd et de Sahli    Une compétition internationale par club    Kebir : "Il faut sortir le grand jeu face au CSC"    Les Algérois signent l'acte 14 de la contestation    Sept nouveaux hôtels touristiques bientôt en service    Pas moins de 690 familles exclues de la liste du logement social    Oran : 9 familles se réfugient à la mosquée Pacha    Une mineure de 13 ans libérée par la police    Le souci des sans-bourses…    «Le régime est aux abois et la victoire est toute proche !»    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Kwiret esselk, du goût et des forces    JSK - Mellal: «J'espère que le CSC respectera l'éthique sportive»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    L'école des gourous    Création d'un comité de surveillance    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Facebook supprime trois milliards de comptes    La candidature de Berraf acceptée    Huawei prépare son propre système d'exploitation    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    Projections de films documentaires au Ciné-planète    Divertissement garanti!    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Un Iftar en l'honneur des médias    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Guerre sans merci contre les bidonvilles
Les opérations de démolition et d'attribution de logements se poursuivent à Annaba
Publié dans El Watan le 11 - 09 - 2018

La guerre aux bidonvilles est désormais lancée dans la wilaya de Annaba. L'OPGI est à l'œuvre, avec la coordination de l'APC de Annaba.
En effet, plus de 150 bénéficiaires de logements sociaux locatifs (LSL) ont vu leurs baraques démolies avant même d'avoir eu les clés de leurs logements. «Disposer d'un certificat de démolition est la condition sine qua non pour prendre possession de son logement», tranche Abdelkrim Benchadi, le directeur de l'OPGI de Annaba.
Du côté de l'APC, l'on s'attelle au recensement du reste des bidonvilles, concentrés dans le tristement célèbre site de Sidi Harb, relevant du secteur communal n°3. «En coordination avec l'OPGI, on estime que quelque 350 autres baraques sont déjà recensées par les services de la commune de Annaba pour faire l'objet de démolition. Par ailleurs, au terme de la première opération, il a été constaté que 25 baraques étaient inoccupées. Ce qui révèle l'esprit d'arnaque qui anime d'indus demandeurs de logements sociaux», révèle une source proche de la commune de Annaba. La rigueur dans la sélection des véritables demandeurs de logements LSL a concerné la totalité des quartiers de la ville, faut-il le souligner.
En effet, à la cité Seybouse (Ex-Joinonville), dont la liste d'attribution est qualifiée de «douteuse», pas moins de 120 constructions anarchiques ont été aussi recensées par la mairie de Annaba. Elles vont faire l'objet d'une démolition générale, comme tout comme celles de la vieille ville (place d'Armes), où pas moins de 314 bénéficiaires vont être soumis aux mêmes conditions. «Ces bénéficiaires sont également concernés par le règlement exigeant un certificat de démolition avant l'attribution», persiste le directeur de l'OPGI de Annaba. Cependant, force est de relever que ces opérations de recensement, démolition et attribution nécessitent la mobilisation de grands moyens humains, matériels et surtout sécuritaires. «A chaque opération de démolition de bidonvilles, il y a des mécontents.
Parmi eux, de violents individus qui menacent la sécurité des cadres et des ouvriers. Les services de sécurité, dont la sûreté de wilaya et la gendarmerie, selon le territoire de compétence, doivent nous assister en nombre pour permettre notamment à l'opération de démolition d'aboutir efficacement», estiment des agents communaux chargés de cette mission. Rappelons que l'opération de distribution de 7000 logements LSL est toujours en cours, sous la baguette du wali de Annaba, Mohamed Salamani. Sur le terrain, le directeur de l'OPGI maîtrise parfaitement cet épineux dossier en appliquant avec rigueur les conditions d'attribution.
En coordination avec l'APC, le directeur de l'OPGI a réussi à sélectionner parfaitement le bon grain de l'ivraie, au grand bonheur des véritables demandeurs dont le besoin d'un logement est vital pour la famille.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.