« Les partis de l'allégeance sont prêts à tout pour perpétuer le statu-quo »    Les douanes s'offrent un nouveau système d'information    À la recherche de la bonne stratégie    Installation d'un comité paritaire    La Russie continue de se renforcer dans l'Arctique    La formation de peinture à l'honneur    La JSK tombe à Ghris    La JSES et l'ICO connaissent leurs adversaires    Le doyen des nageurs d'Oran, le moudjahid Mohamed Benaboura, honoré    Des forestiers se rebiffent    Ta cervelle s'arrête, mon Jean-Jean !    Le cauchemar de nesrineLes intérêts supérieurs de Abdelkader Hammouche Le cauchemar de nesrine    Leçon de Corée    Lutte anti-terroriste en Afrique: Alger et Madrid réitèrent leur engagement    Mise en place de la DNCG: Une direction qui divise la FAF et les clubs    Bordj Badji Mokhtar: Des missiles sol-air et des obus de mortiers interceptés    Oran: 19 harraga, dont une femme de 54 ans, interceptés    Tamanrasset: Cinq personnes meurent carbonisées dans une collision    Pour mettre un terme à la gestion anarchique des parkings: Une commission pour récupérer près de 150 sites de stationnement illicites    Chlef: Ténès se souvient    Le débat est ailleurs    Lettre d'un jeune Algérien à «nos» députés    Le numérique s'invite au Salon du livre    Zeghnoun rejoint la JSM Skikda    AI appelle à rendre justice aux militants du mouvement Hirak dans le Rif    L'Algérie face aux nouveaux enjeux sécuritaires mondiaux    Les différentes mesures prises pour l'amélioration de l'attractivité insuffisantes    La Data à l'honneur du plus grand événement IT et de l'économie numérique en Algérie    Du nouveau dans l'aide à l'habitat    Placement de plus de 4.700 demandeurs d'emploi depuis janvier    183 Palestiniens arrêtés par les autorités israéliennes ces cinq derniers jours    Les arbitres des matchs des clubs algériens connus    «Surtout ne pas sous-estimer Ghriss»    Défendre la mémoire de nos chouhada !    Lancement de la première application électronique d'accès à la recherche en bibliothèque    Ouverture des journées nationales de la littérature    Une manifestation pour dénoncer l'arrivage d'une cargaison de phosphate sahraoui    Algérie-France : Clôture d'un jumelage institutionnel visant à asseoir un cadastre    Compétitions européennes interclubs : Deux affiches entre internationaux algériens    Amnesty international déplore l'absence d'un cadre juridique    Route Adrar-Tindouf : Rapprocher les wilayas et impulser la dynamique économique dans la région    Un élève hospitalisé à Tiaret    L'Université Sâad Dahleb de Blida évacuée    Le 15e Dimajazz du 18 au 22 décembre à Constantine    FLN : L'initiative de Bouchareb au point mort    Décès du vice-président de l'APW    Le devoir sacré de défendre et de renforcer l'unité nationale    C'est la guerre des mots    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





A Ouargla, les jeunes diplômés font annuler le concours de Sonatrach
Publié dans El Watan le 21 - 09 - 2018

Une nouvelle manifestation mais cette fois pour un tout autre objectif à Ouargla, où l'université Kasdi Merbah a été le théâtre, hier, d'une déferlante de manifestants venus contester l'ouverture du concours de recrutement de 450 agents par Sonatrach, organisé dans le campus universitaire à des candidats venus des quatre coins du pays. Ils exigent le respect des directives gouvernementales concernant la priorité aux enfants de la wilaya.
Quelque 300 manifestants ont occupé les lieux toute la matinée, alors que les épreuves du concours étaient programmées. Ils ont présenté aux organisateurs une plateforme de revendications de cinq points, dont le report du concours, la révision de la condition d'âge (limité à 35 ans) et l'exigence d'un 12 de moyenne.
L'assainissement des listes des candidats devant passer le concours à Ouargla en prenant en compte la directive 19/04 du Premier ministre concernant le respect de la législation du travail en matière de recrutement de la main-d'œuvre, donnant la priorité aux enfants de la région à qualification égale selon les profils demandés.
Cette directive datant de 2004, signée par Ahmed Ouyahia faisait état de mécontentements manifestés au Sud, particulièrement par des jeunes demandeurs d'emploi, en raison d'une insuffisance d'encadrement au niveau de l'Agence nationale de l'emploi, mais aussi de dysfonctionnements importants nés de la violation de la législation du travail.
le sésame
Les manifestants ont par ailleurs réclamé l'augmentation des postes pour l'actuel concours ainsi que le quota de postes de celui d'octobre 2016, menaçant d'organiser une nouvelle protestation au siège social de l'entreprise, à Alger, le cas échéant. Sonatrach a fini par reporter le concours à la mi-journée, soulignant que sa décision résultait de la non-réunion des conditions idoines de sa tenue.
La dynamique de la contestation sociale est telle, à Ouargla, qu'un suivi rigoureux des préoccupations de la rue s'opère pour encadrer les jeunes. Ainsi, les manifestants ont relevé de multiples cas de documents délivrés par des agents municipaux, notamment des certificats de résidence, un sésame permettant à tout candidat non natif de la wilaya de Ouargla de s'inscrire à l'Agence locale de l'emploi et ainsi prétendre à participer un concours ou bénéficier d'un poste.
Des images de personnes se ruant sur les guichets des gares routières du pays à la veille du concours ont fait le buzz sur les réseaux sociaux. Ibek Abdelmalek, leader de la Coordination nationale de défense des droits des chômeurs (CNDDC) a exprimé sur sa page facebook un sentiment de colère devant un «grand problème où la bande maffieuse qui mine le dossier de l'emploi fait partie de la mafia politico-économique de la wilaya dont l'une des missions est de délivrer de faux certificats de résidence à leurs protégés». Ibek a ajouté que «tout le monde connaît ces personnes mais personne ne veut en parler, par peur de représailles ou par pur esprit de loyauté tribale».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.