Le scandale de la semaine : Excès de violence sur un supporter lors du match MCA – USMBA    Nous sommes vivants    Tizi Ouzou : Mise sous tension de deux nouvelles lignes électriques    Interruption momentanée du trafic autoroutier à El Affroun et El Khemis sur l'axe Alger-Oran aujourd'hui et demain    L'opposition critique le PLF 2019 qui ne prévoit pas de mesures pour «l'amélioration de la situation économique»    En bref…    Gabon : La Constitution modifiée pour pallier l'absence du président malade    Moto : La «der» de Dani Pedrosa    Ligue 2 : Impérative victoire pour la JSMB    Lalmas au Top 10 des icônes oubliées du foot africain    De l'amour, de la passion et du… chocolat naturel    Azazga : Caravane de sensibilisation sur les fléaux sociaux    Alerte au massacre des renards à Mila    Tout un programme pour l'Algérie    Daïkh Miloud : Je suis né artiste peintre…    Une pièce spéciale en hommage à Abdelkader Alloula    Un élu de l'APW pour représenter le FLN    «Elle devrait se développer en partenariat avec des équipementiers internationaux»    Votre week-end sportif    Le Mouloudia a mal de ses recrues estivales    La VAR à l'algérienne : mode d'emploi    L'Arabie Saoudite tente de reprendre les choses en main    Ould-Abbès passe la main    La démission surprise d'Ould Abbès    Des chiffres qui inquiètent    Presbytie, quels sont les signes ?    Libye, la quadrature du cercle    Jamal Khashoggi, Ankara enfonce Riyad par petites doses    Hanoune clashe les partisans du 5e mandat    Zombies-Land !    Le FFS dénonce: Le projet de loi de finances 2019 «présenté de façon expéditive»    EN - Les Verts dès demain à Lomé: Belmadi mobilise ses troupes    Trois jours d'examens et contrôle continu: La nouvelle formule du bac en 2020    Tlemcen: L'alimentation en gaz naturel renforcée    Constantine - Grippe saisonnière: Les stocks de vaccins épuisés en moins d'un mois    Quarante blessés à l'issue du match MCA-USMBA: Enquête sur une vidéo de supporter tabassé par des policiers    Ce n'est pas Trump le problème mais l'Amérique qui l'a élu    Europe: «Brexit or not Brexit ?»    Le pétrole, toujours    France 1914-1918 : centenaire de l'Armistice, le 11 novembre    Hamas plonge Israël dans une crise politique    Bedoui : " L'Algérie est sur de bons rails vers un lendemain meilleur "    FLN : Ould Abbès "débarqué"    Bouteflika convoque le collège électoral    Des otages druzes libérés portent en triomphe Bachar el-Assad    Arnaud Montebourg nouveau président de l'Association    2e édition du prix Cheikh Abdelkrim-Dali à Alger    Disney : Les exploits des super-héros font les affaires de Mickey    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Extension urbaine à Aït R'zine : L'anarchie, un obstacle au développement
Publié dans El Watan le 21 - 02 - 2009

L'extension urbaine anarchique dans la commune d'Aït R'zine (85 km au sud-ouest de Béjaïa) constitue un véritable obstacle pour le développement local.
Il en est ainsi de l'électrification rurale, de l'assainissement et de l'AEP. Selon le P/APC, Amghar Abdenour, la municipalité peine à suivre le rythme de l'extension tous azimuts des constructions qui, de surcroît, se trouvent éparpillées. Pour l'électricité par exemple, l'édile local affirme que pour satisfaire la demande galopante, il faudrait une trentaine de kilomètres de câbles électriques et environ 11 transformateurs de 160 KVA. L'assainissement demeure le point noir dans cette commune étant donné que la majorité des ménages rejettent les eaux usées dans les ravins peuplés d'oliviers. « C'est une catastrophe écologique » commente M. Amghar. La solution consiste, pour lui, en la dotation de bassins de décantation pour les cinq rejets pour chacun des 14 villages constituant la municipalité. « Ce qui nous fera 75 bassins qu'il faudra entretenir. Le budget qui devrait leur être alloué est faramineux alors que notre commune est pauvre en ressources financières » déplore-t-il. L'AEP pose aussi problème dans cette localité. Deux forages seulement alimentent les 14 villages. La vétusté de la chaîne de refoulement et du réseau oblige à des dépenses faramineuses sur le budget de l'APC qui fait des réparations quasi-quotidiennes dues aux fuites et à l'éclatement des conduites. Toutefois, l'obsession du maire demeure « la crainte de la survenue des pénuries d'eau l'été prochain ».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.