Galatasaray : Falcao est attendu demain    Installation du président de la Cour d'Aïn Témouchent    Le pouvoir d'achat des citoyens sera préservé    «Cette nouvelle ne concerne pas que les voitures allemandes»    Les eaux souterraines, sources d'approvisionnement en eau potable    L'armée prend le contrôle de la route Damas-Alep et coupe les terroristes de leurs bases    «L'indépendance du juge n'est pas un privilège mais une responsabilité qui lui est imposée»    La sélection algérienne dames termine à la 11e place    Un match contre ses détracteurs    Le FC Barcelone va faire une offre de prêt pour Neymar    Bataille rangée dans les rues d'Aïn Témouchent    Création prochaine d'une nouvelle zone d'extension touristique à Tala-Guilef    El Gasba (flûte), instrument musical phare des fêtes de la région du Hodna    POUR DETENTION DE 1776 UNITES DE PSYCHOTROPES : Une ressortissante espagnole sous contrôle judiciaire à Mostaganem    AEROPORT D'ORAN : Saisie de 6000 euros non déclarés    KSAR CHELLALA (TIARET) : Sit-in des bénéficiaires des logements sociaux    Les habitants revendiquent la délocalisation de la décharge    Sept hectares de forêt ravagés par le feu    Première titularisation et premier but pour Dani Alves avec Sao Paulo    Nouvelle menace de forfait en Ligue des champions    L'activité commerciale peine à reprendre    Gros marché    Ouverture, hier, du procès de l'ex-président déchu    PSA réaffirme ses engagements    Les fausses peurs des «experts»    "Le panel n'est pas sur la bonne voie"    Le FFS appelle le pouvoir à s'inspirer de l'exemple soudanais    Le ministère de la Santé nous écrit    sortir ...sortir ...sortir ...    "Renouer le fil de l'histoire interrompu en 1962"    Collections et musées dans la construction du passé de l'Algérie    Un Festival international des films de femmes à Cotonou    La citoyenneté en débat    Convergence à Ifri pour un ressourcement    Slimani direction à Al Gharafa ?    Sahara occidental : L'avocate espagnole Cristina Martinez empêchée de se rendre à El Ayoun occupée    Angleterre : Chelsea n'y arrive toujours pas    En souffrance aux ports: Les matériels roulants bloqués libérés    Le panel ne parle pas au nom du Hirak mais ses détracteurs aussi    Communiqué - Ooredoo annonce le rétablissement de son réseau de couverture    Solde commercial : Une dégradation prévisible, liée à la structure de l'économie nationale    Une campagne vouée a l'échec    Cause palestinienne : Eddalia réitère le soutien indéfectible de l'Algérie    2e journée de l'Afrique à New York: L'ONU salue la "contribution active" de l'Algérie    Reconnaissance faciale, conduite autonome… La Russie présente à l'Unesco ses "technologies d'aujourd'hui"    La Volkswagen Golf Joint n'est plus disponible    17.200 Seat vendues en 7 mois    Le chanteur andalou Brahim Hadj Kacemanime un concert    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Procès en appel contre la presse
Publié dans El Watan le 12 - 12 - 2005

Les verdicts, rendus mercredi dernier par la cour d'appel d'Alger dans les affaires liées au délit de presse, ont été soit une confirmation du jugement soit une peine plus lourde. En fait, la deuxième instance a prononcé sa sentence dans quatre procès en appel. Elle a ainsi confirmé la peine de six mois de prison avec sursis infligée en première instance au directeur de la publication d'El Watan, Omar Belhouchet, assortie d'une amende de 50 000 DA. Le procès, qui s'est déroulé en première instance le 4 janvier dernier, opposait ce journal à Tahar Zbiri. L'affaire concernait un article paru le 30 novembre 2003, en page 23 d'El Watan, qui évoquait «les interventions» que M. Zbiri aurait faites auprès du Trésor public au profit d'un de ses amis, un exploitant agricole dans le grand Sud. Aussi, la même instance judiciaire a revu à la hausse la peine prononcée à l'encontre de Fouad Boughanem, directeur de la publication du Soir d'Algérie, dans le procès l'opposant à Mohamed Bedjaoui (à l'époque où il était président du Conseil constitutionnel). Ainsi, M. Boughanem a été condamné par la cour d'appel à six mois de prison avec sursis et une amende de 10 000 DA, alors qu'il avait écopé, en première instance, d'une peine de deux mois avec sursis.
Cela en dépit du fait que le plaignant, Mohamed Bedjaoui en l'occurrence, s'est désisté. L'avocat de ces deux quotidiens, Me Khaled Bourayou, juge «sévères» les peines prononcées dans ces deux affaires, mais aussi dans bien d'autres procès contre la presse. «On continue de juger sévèrement les journalistes pour des articles contre des personnalités dont une a même retiré sa plainte. Ainsi, je me demande à quoi répond cette sévérité si ce n'est de faire du journaliste un coupable à tous les coups, quels que soient ses moyens de preuve et de défense», a-t-il commenté. La cour d'appel a également rendu son verdict dans deux affaires concernant Le Matin, suspendu depuis le 23 juillet 2004, son directeur, Mohamed Benchicou, emprisonné depuis le 14 juin 2004, le chroniqueur Sid Ahmed Semiane (SAS), le caricaturiste Ali Dilem et la journaliste Ghada Hamrouche. L'affaire, jugée en première instance le 28 décembre 2004, est liée à des réactions à chaud de SAS et de Dilem, recueillies par Ghada Hamrouche, et parues dans l'édition du Matin du 10 avril 2002.
Le verdict de la première instance a été confirmé. Ainsi, M. Benchicou et Ghada Hamrouche ont écopé d'une peine de six mois de prison avec sursis, assortie d'une amende – plus lourde – de 200 000 DA chacun. Une autre amende, de 2,5 millions de dinars, a été infligée au Matin. SAS et Dilem ont été condamnés par défaut à six mois de prison ferme. La même juridiction a condamné M. Benchicou et SAS à payer une amende de 250 000 DA chacun dans un autre procès lié à une chronique de ce dernier. Amendes qui étaient de 50 000 DA contre Benchicou et de 100 000 DA contre SAS, lors du jugement en première instance. Plusieurs autres affaires seront examinées dans les prochaines semaines. Il s'agirait notamment des procès opposant Mohamed Benchicou à Chakib Khelil, au milliardaire émirati Al Shorafa et bien d'autres qui sont programmés pour le 4 janvier 2006.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.