Tebboune présente ses vœux au peuple algérien    Football / Ligue 1 algérienne : le NC Magra et le RC Arbaâ se neutralisent (0-0)    Sahara occidental: de Mistura à Moscou pour rencontrer Lavrov    Formation professionnelle: plus de 300.000 nouvelles places pédagogiques à la prochaine rentrée    Pneumologie : faire bénéficier l'Algérie de l'expérience de sa diaspora    Fédération algérienne de football (FAF) : "Le nouveau DTN sera connu au plus tard mi-décembre"    Cérémonies et activités religieuses à travers les différentes mosquées à l'occasion du Mawlid Ennabaoui    Man United : Ten Hag voit du positif dans la prestation de Ronaldo    Le président palestinien Mahmoud Abbas souligne l'importance du prochain Sommet arabe d'Alger    «Les engagements du Président concrétisés à 80%»    L'Algérie plébiscitée pour représenter l'Afrique au Bureau de l'Assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Foot/ équipe nationale : "Belmadi va prolonger son contrat jusqu'au Mondial 2026"    Belaabed appelle les enseignants à s'acquitter de leurs rôles et contribuer à la promotion du système éducatif    Batna : réalisation d'une station mobile de transformation d'électricité "avant mars prochain"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs d'Aousserd et Mahbes    Opéra d'Alger: le spectacle "Djazair zinet el bouldane" présenté au public    14e FIBDA : Rencontre à Alger avec Frédéric Ciriez, auteur du roman graphique, "Frantz Fanon"    Le processus de réforme auquel s'est engagé le Président Tebboune en vue du renouveau est désormais une réalité palpable    Des groupes organisés à l'origine de la spéculation illicite et la pénurie de certains produits alimentaires de large consommation    Benabderrahmane: Le Gouvernement oeuvre à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les députés dans le cadre d'une approche participative    Visite de courtoisie chez Goudjil    L'Etat frappera d'une main de fer    Le Gouvernement œuvre à des solutions radicales    Chadli Bendjedid a consacré sa vie au service de son pays et de sa relance    Le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie    Tebboune adresse une invitation au président du Conseil de direction présidentiel au Yémen    L'Algérie gagne quatre places    Saisie de 7.143 unités de produits pyrotechniques    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    In memoriam Octobre 88    Embrouille    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    L'UGTA se rebiffe    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Goudjil instruit la délégation parlementaire    Une semaine chargée pour l'ANP    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Centre de transfusion sanguine du CHU
Publié dans El Watan le 19 - 06 - 2006

C'est ce qu'on a bien ressenti, durant ces portes ouvertes organisées à l'occasion de la journée mondiale du don de sang, dans un service facilement accessible et situé sur un passage très fréquenté. Avant de passer à la salle d'attente, on doit marquer d'abord une halte au bureau d'accueil, juste le temps de prendre les premiers renseignements. «On reçoit généralement des donneurs bénévoles et des donneurs venus aider un proche hospitalisé, chacun aura droit à tous les égards», nous dit-on. La consultation médicale et l'interrogatoire d'usage sur l'état de santé et les antécédents médicaux du donneur, effectués par un médecin, sont obligatoires avant l'admission du premier à la salle de prélèvement. S'il l'est, le donneur devra communiquer plus de renseignements, dont les coordonnées sont nécessaires pour un éventuel contact. A la salle de prélèvement, le donneur trouve toute la quiétude et la sérénité.
Toutes les précautions sont prises pour accomplir un acte en toute sécurité. Des poches et des aiguilles stérilisées sont manipulées avec le plus grand soin. «C'est le geste par lequel nous cherchons à rassurer le donneur qui n'a aucun risque de contracter la moindre infection, car l'aiguille stérilisée et contenue dans la poche elle-même n'est utilisée qu'une seule fois», ajoute-t-on. Un détail de taille car il sera le véritable handicap moral à franchir pour des donneurs qui finiront par réaliser l'importance de leur acte. On conseille tout de même aux donneurs qui bénéficient d'une généreuse collation, de bien se reposer et de ne pas faire un effort physique éprouvant, de ne pas fumer et surtout ne pas prendre le volant durant les deux heures qui suivent leur acte.
La poche de sang qui portera le numéro d'identification inscrit sur la fiche de prélèvement propre au donneur prendra le chemin de l'unité de préparation alors que deux tubes échantillons, toujours avec le même numéro d'identification, seront acheminés vers le laboratoire du CTS pour le groupage et les analyses de sérologie. «Il est important d'examiner le sang donné pour détecter d'éventuels virus transmissibles par le sang tels ceux des hépatites B et C, la syphilis et le sida», nous dira Lynda Boubguira.
Par ailleurs la poche, qui est déjà dans l'unité de préparation, sera fractionnée en trois produits vitaux : le concentré plaquettaire nécessaire pour les leucémiques et les malades atteints de thrombopénie, le plasma vital pour les anémiques et les victimes des hémorragies ainsi que le culot globulaire demandé pour les interventions chirurgicales. «Il faudra savoir que tous ces produits, une fois conservés au frais, seront mis en quarantaine et ne seront libérés qu'après la réception des résultats de qualification du laboratoire du CTS, afin de s'assurer que toutes les poches sont saines.» Selon le docteur Boubguira, les cas d'atteinte de maladies transmissibles par le sang enregistrés au CTS sont rares. Ces cas sont toujours traités avec le plus grand sérieux par un second examen au laboratoire du CTS, et un autre au niveau de l'institut Pasteur. «La sensibilisation des gens quant à la nécessité d'offrir leur sang demeure notre cheval de bataille, surtout que cette opération ne présente aucun risque pour leur santé», affirme le médecin.
Néanmoins, cet effort colossal, que le CTS fournit sur le terrain auprès des universités, des corps constitués et des mosquées, finira toujours par payer en dépit des difficultés rencontrées pour alimenter les différents services durant l'été et le Ramadhan. Le CTS du CHU de Constantine a réalisé déjà
18 290 poches de sang en 2005. Il cible déjà la barre des 20 000 poches.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.