Sorties d'Ould-Abbès et situation inquiétante du pays    Une direction collégiale pour le FLN    La start-up chinoise qui devance Samsung dans la course aux smartphones pliables    Donald Trump remercie l'Arabie Saoudite pour la baisse du prix    VOTRE WEEK-END SPORTIF    «Abid-Charef est prêt à aller jusqu'au bout pour se défendre et être blanchi»    Les applications mobiles «boudées» par une majorité de médias algériens    Plus de 50 000 enfants victimes de maltraitance annuellement    Journée de contestation du personnel de l'éducation    Brioche salée    La prochaine édition sera maghrébine    Tiaret : L'université abrite un colloque sur le développement durable    Emigration clandestine : 413 harraga secourus et 1478 autres interceptés à l'Ouest depuis janvier    Boufatis : Affichage de la liste de 300 bénéficiaires de logements    20 blessés par les pétards    Le club El Assil gagne son pari    Violence coupable    FAF: Boualem Charef claque la porte    Ligue 1 : NAHD 1 MCO 0: Le Nasria en toute logique    Pourquoi l'Arabie Saoudite baisse sa production pétrolière    Recherché pour un accident mortel ayant coûté la vie à un policier: Un individu en fuite arrêté à Bethioua    Macron et les Gilets jaunes: La bataille de l'ancien monde    De la servitude à la soumission politique    Les Algériens sont-ils fatalistes ?    «La crise migratoire en Afrique, état des lieux, défis, enjeux et perspectives»    52 enfants palestiniens tués et plus de 900 arrêtés en 2018    Une tentative de transfert illégal de 25.700 euros déjouée à l'aéroport    Au moins 43 morts dans un attentat-suicide pendant un rassemblement religieux à Kaboul    La taxe d'habitation sur les factures d'électricité et gaz fait défault    Les élus du RND, Taj et PLJ rallient le FLN    Ecrivain et linguiste le plus prolifique de sa génération    Une mosquée du début du XIe siècle    Parachèvement de l'étude de restauration    Algérie - Niger : Examen des opportunités de coopération dans le secteur des transports et des travaux publics    Migration clandestine : La formation à l'entreprenariat des jeunes, un moyen de lutte "efficace"    La situation se complique pour les Algériens    Présidence d'Interpol : Face à la polémique, un général russe cède la place à un Sud-Coréen    Cacophonie au FLN    Guitouni annonce: "Un plan d'investissements de 75 milliards de dollars en 2018-2022"    Renault : Le conseil va discuter du remplacement temporaire de Ghosn    CS Constantine : Vers le recrutement de deux joueurs congolais    Budget 2019 en France : Large vote à l'Assemblée mais la bataille du pouvoir d'achat se poursuit    En l'absence d'Ali Bongo : L'Union africaine préoccupée par la crise politique au Gabon    85.000 enfants morts de faim oude maladie    Constantine : Le savant et penseur Mohamed Salah Essedik distingué    La 9e édition du du 22 au 26 novembre    La déclaration de politique du gouvernement présentée à la mi-décembre: Ouyahia à nouveau devant les députés    Le terroriste abattu à Mila, identifié    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rumuz et Calame de Mohamed Nadir Sebaâ
L'épopée civilisationnelle arabo-musulmane
Publié dans El Watan le 08 - 06 - 2009

L'écrivain Mohamed Nadir Sebaâ vient de publier son dernier ouvrage intitulé Rumuz et Calame, dans le cadre du Fonds national pour la promotion et le développement des arts et lettres, relevant du ministère de la Culture.
L'ouvrage a été enfin publié après six longues années d'attente. Il relate l'épopée de quelque 400 personnalités ayant marqué la civilisation arabo-musulmane du bassin méditerranéen, en passant par le Maghreb, l'Afrique noire et l'Asie centrale. Renaissant de ses cendres, tel le phénix, Nadir Sebaâ est revenu en force investir la scène culturelle, locale et nationale par cette nouvelle publication. Pour rappel, cet énarque et chercheur universitaire a déjà publié nombre de romans et nouvelles ayant obtenu titres, distinctions et autres prix. « Fouineur » ou chercheur dans les entrailles du patrimoine universel, l'écrivain avertit, en préambule : « Cet essai n'a aucune prétention scientifique, historique, politique ou littéraire… il s'adresse à toutes les catégories socio-culturelles, du lycéen au chercheur universitaire. » Rumuz et Calame est une « re-visite » du passé arabo-musulman depuis la période antéislamique à nos jours. L'auteur plonge dans les méandres de l'Histoire, fasciné par la poésie des Moualakate des aèdes de la Jahilia, ausculte l'ère du règne des Omeyyades allant de 661 à 750 de l'hégire, suivie de celle des Abbassides, de 754 à 861 de l'hégire, pour arriver à la période andalouse, de 710 à 1492 de l'hégire, avec l'apparition des Mouachahate (« poésie à double rime », dira Nadir, versé dans la recherche métrique). Après la décadence de l'Andalousie, reconquise par la reine espagnole Catherina, l'auteur décrit le réveil des « Islahistes » (Réformistes) et les révolutions des temps modernes, marquées par des revendications identitaires et la liberté d'expression. « Le Braincide dans l'Histoire », expression inventée par Nadir Sebaâ, est une sorte d'exutoire pour l'auteur, affecté par son destin de « malheureux penseur ». Pour en rendre la lecture attrayante, l'auteur glisse dans ce récit des événements croustillants, à l'exemple de ce passage sur Tarafa Ibnou Laâbed, un petit plagiaire d'Imrou El Kaïs (période de la Jahilia). Un bel ouvrage illustré, à lire absolument !

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.