Trafic de drogues: démantèlement d'un réseau criminel composé de ressortissants étrangers    Festival du théâtre amateur de Mostaganem: 35 troupes à la 53e édition    Projet de loi de l'artiste: proposition pour la création de marchés de l'art    Engagement à appliquer les directives du Président afin de mettre les collectivités locales au service du citoyen    Arkab participe à Vienne à la 66éme Conférence générale de l'AIEA    Sahara occidental : le Front Polisario salue la position "de principe et historique" du Mozambique    L'Algérie soutient la candidature de la Palestine pour devenir le 194ème Etat membre de l'ONU    Tebboune présente ses condoléances    Le patron du groupe Ennahar Anis Rahmani condamné à 10 ans de prison ferme    Déclaration de politique générale du Gouvernement: renforcer les capacités du système national de défense    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    Pour Dani Alves, Ronaldo ne peut pas atteindre Messi    Real : Valverde a dit non au PSG    Lancement du 6e Recensement général de la population et de l'habitat    L'Algérie apporte son soutien    Lamamra s'entretient avec son homologue chinois    Pluies orageuses et chutes de grêle sur plusieurs wilayas à partir de ce dimanche    Rencontre gouvernement-walis: la mission des collectivités locales pour redynamiser l'investissement au centre des travaux du 2e atelier    Lettre dans un ballon !    Ligue 2 amateur: C'est reparti pour un long exercice    Un mois et demi après la visite de Macron: La Première ministre française attendue les 8 et 9 octobre à Alger    Contradictions ?    Les mirages du sucre et du lait    Affiner les indicateurs sociaux et économiques: Le recensement général débute aujourd'hui    Naufrage au large de la Syrie : le bilan grimpe à 90 morts    Algérie-Mauritanie: Signature d'un protocole dans le domaine de la pêche et de l'économie maritime    Gouvernement-walis: Les nouvelles instructions de Tebboune    Equipe nationale: Des Verts à deux visages    Boudina termine 7e    Cuba élu à la présidence du Groupe des 77 et de la Chine en 2023    L'Algérie à pas sûrs...    Cette Dame force l'admiration    Ce que dira Benabderrahmane à l'APN    219 Commissions rogatoires émises    Quatre dealers arrêtés    21 cadres municipaux sous enquête    Le juteux marché des enseignants    À l'épreuve du terrain    La tuile pour Maignan    Inculquer aux jeunes les valeurs de l'olympisme    La moudjahida Zineb El Mili n'est plus    Les massacres du 17 octobre 1961 en débat    Tentation et faux-semblant    Tizi-Ouzou/Elections communales: l'amélioration du cadre de vie, une priorité pour "Tasqamut N'Ussirem"    Corruption: 10 ans de prison requis contre l'ex-wali de Skikda Fouzi Belhacine    «Gros» mots : les contre-chocs    Kamel Aoun n'est plus    Gestion des collectivités locales : va-t-on vers de nouveaux réflexes ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les estivants convergent vers Sidi Akacha
Publié dans El Watan le 23 - 06 - 2009

Considérée comme l'un des plus beaux sites naturels de la Coquette, encore à l'état sauvage, cette partie maritime où se marient la mer et la montagne n'aura jamais connu une présence aussi importante de vacanciers que durant ces deux dernières décennies. Aujourd'hui, cette région, véritable tableau de maître, située à une dizaine de kilomètres de Chétaïbi (autrefois Tekouche) et 70 km à l'ouest de Annaba, vit au rythme estival, dans une ambiance bon enfant.
De l'avis même de beaucoup de vacanciers, c'est surtout l'amélioration sensible de la situation sécuritaire qui a incité les amoureux de la nature à s'y installer en force, évitant Annaba, actuellement en chantier. Selon des gendarmes rencontrés sur les lieux, «le plan bleu est lancé à chaque saison estivale par les mêmes services dans cette contrée, qui est l'une des destinations touristiques balnéaires les plus importantes de la wilaya». Ainsi, le renforcement des effectifs et la multiplication des patrouilles, de jour comme de nuit, sur la route et au niveau des cinq plages les plus surveillées de cette daïra, sont pour beaucoup dans le retour des estivants. Il faut mettre aussi en exergue les travaux de restauration et de réfection de la route reliant ce site à Chétaïbi, autrefois impraticable.
Située sur le plongement des monts de l'Edough, entre deux régions à réputation mondiale, à savoir la baie Ouest de Tekouche, un don du ciel, et le fameux cap de fer de la Marsa (Skikda) (la pointe la plus avancée d'Algérie dans la Méditerranée), la daïra de Sidi Akacha, autrefois lieu sacré pour les populations locales, a été longtemps abandonnée par les riverains, comme par les vacanciers et surtout par les amoureux de la nature et les pêcheurs à la ligne, en raison de son isolement et des groupuscules terroristes rôdant dans les parages. Aujourd'hui, ces temps semblent révolus et ce paradis terrestre renoue avec la joie de vivre. Il faut également noter que la région est renommée pour ses richesses halieutiques, notamment le poisson blanc, ses sources naturelles et sa plage aux sables d'or. Des centaines d'estivants y viennent malgré l'inexistence de restaurants et de bus devant assurer la navette entre celle-ci et le chef-lieu de commune. Un minimum d'attention de la part des décideurs rendra certainement à ce coin, à vocation touristique avérée, l'espoir de lendemains meilleurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.