L'Etat signe les décrets validant les avenants de ces contrats    La démocratisation est-elle soluble dans le pétrole ?    Mise en garde contre l'impact des réseaux sociaux sur la cohésion de la société    Pas d'entente actuellement sur l'interdiction des armes nucléaires    Mahrez absent du déplacement de Gaborone    MCA - CABBA délocalisé au stade Omar-Hamadi    13 personnes sauvées en 24 heures à Constantine    Les spécialistes tirent la sonnette d'alarme    Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains    Remise des prix et hommage à Moussa Haddad    Des clichés immortalisant la beauté de l'Algérie    Judo / Open africain 2019 de Dakar : les Algériens Rebahi et Ezzine en or    Détérioration du passage «provisoire» sur l'oued Tamendjar à El Ancer (Jijel) : Financer en urgence un pont vital    Faire du partenariat avec les start-up "un chantier ouvert" à toutes les volontés sincères    "El-Mouggar-2019", point de départ du processus d'intégration économique africaine    Présidentielle du 12 décembre : signature par les médias de la charte d'éthique des pratiques électorales    France 24, Le Drian et Tebboune ..!    Marches pacifiques à Batna, Tébessa et Bordj Bou Arreridj    PRESIDENTIELLE : Bengrina promet un développement global    Tebboune lâché par son Directeur de campagne    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Les 5 candidats signent la Charte d'éthique    LOGEMENTS AADL 2 : Ouverture du site pour le retrait des attestations de pré-affectation    SE PLAIGNANT DE LEUR SITUATION : Les imams menacent de recourir à la grève    Belkacem Sahli trompé par son notaire    mca : Sakhri «On a eu l'accord de Medouar pour jouer le CABBA à Bologhine»    NAHD : Saoudi : «Prêts à saisir la justice pour récupérer le bilan»    JSK : Mohamed Al Tubal nouvelle recrue    Les Chiliens appelés aux urnes pour voter une nouvelle Constitution    Les manifestants durcissent leur mouvement    Le pays "ne sera plus le même" après la contestation    Qui est responsable, Air France ou Czech Airlines ?    Une élue FLN écartée de l'exécutif de l'APW    Appel à un sit-in devant le siège de Total à Montréal    Les assurances du ministère de la Santé    Un livre révèle l'infiltration des Emirats en Algérie    La sexualité dans la société arabo-musulmane : tabou, obsession, honte et honneur    "J'ai voulu raconter cette ville qui m'habite encore"    Participation de quatre artistes algériens    Ouverture prochaine d'une direction régionale de l'Onda à Béchar    El Harrouch: Camion contre voiture, 3 morts et 2 blessés    Pour fraude fiscale de plus de 670 milliards de centimes: Cinq personnes arrêtées dont trois employés des impôts    Agressions et vols, deux arrestations    Ligue 1 - Match retard PAC - USMBA: Encore une bourde de la LFP !    Human Rights Watch: La «vague d'arrestations vise à affaiblir toute tentative d'opposition»    Concours de la calligraphie arabe    Chikhi Kamel-Eddine, nouveau P-dg    Belkaroui et Zerdoum suspendus trois matchs    La présence américaine en Syrie conduirait à une résistance armée populaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tipaza fait la grande nouba
Clôture du colloque international sur les noubates maghrébines
Publié dans El Watan le 20 - 06 - 2009

La clôture du 1er colloque international sur les noubates maghrébines s'est déroulée, jeudi dernier, au niveau du complexe touristique la Corne d'or de Tipaza, en présence d'une très forte assistance composée essentiellement des familles venues de Koléa et de Cherchell.
L'orchestre maghrébin de musique andalouse composé pour la circonstance a épaté le public. La salle de conférences s'est avérée trop exiguë pour accueillir toutes les familles. Certaines ont dû se contenter d'écouter les airs musicaux et les mélodies de l'extérieur. L'orchestre composé de musiciens et musiciennes, de différents âges, vêtues d'habits traditionnels algériens, marocains et tunisiens. Cette richesse vestimentaire a donné encore plus de couleur aux noubates interprétées magistralement par ces artistes concentrés sur les regards et les gestes de Rachid Guerbas, qui ne s'est pas empêché, à l'issue de la soirée, d'embrasser le président de l'association El Kaïssaria de Cherchell, organisatrice de cette manifestation purement musicale. Cette rencontre, entre les artistes maghrébins et arabes en Algérie, s'est articulée sur un programme axé sur les conférences, les débats et les répétitions. Chaque participant a pu enrichir ses connaissances en matière de musique savante maghrébine.
A la veille de la soirée de clôture de ce colloque international, M. Taoussar, directeur général de l'ONDA (office national des droits d'auteur et droits voisins) est intervenu pour s'étaler sur tous les aspects juridiques et législatifs relatifs aux droits d'auteur et aux droits voisins d'un côté, mais d'un autre, il a répondu à toutes les nombreuses questions inhérentes à la situation des artistes algériens et des créateurs d'œuvres. L'ONDA est un organisme qui aide à la création et à la sauvegarde des patrimoines dans le domaine des œuvres bédouines, amazighes, châabies et arabo-andalouses. L'orateur a précisé que les droits voisins sont gérés et protégés. « J'appelle tous les artistes à adhérer à l'ONDA, déclare-t-il ; déjà, 650 artistes ont bénéficié des droits. » Cet organisme est sur le point d'éditer 8 noubates sur les 12, en l'occurrence h'sin (33 textes), raml Maya (40 textes), laghrib (28 textes), eddil (40 textes), endjebba (40 textes), ezidane (40 textes), errasd. En répondant aux questions de Rachid Guerbas et des artistes, le premier responsable de l'ONDA a reconnu qu'il lui reste du travail à réaliser au niveau des écoles de Tlemcen et de Constantine en matière d'enregistrement et de transcription des noubates interprétées par ces deux éminentes écoles algériennes, après celle d'Alger.
Le chercheur et musicologue algérien, Rachid Guerbas, invite les artistes algériens à s'intéresser à l'actualité et à consulter les lois du pays dans lequel ils vivent. « Chaque artiste concerné par ces lois se doit de les transmettre aux autres artistes », dit-il. En revanche, il conteste la composition de la commission des œuvres musicales de l'ONDA, sans remettre en cause ses compétences. L'équilibre dans le traitement des écoles de musique andalouse en Algérie est impératif. Le musicien demeure l'un des piliers les plus importants qui retransmet le patrimoine, mais qui ne doit pas être oublié, selon le chercheur et musicologue. Bien entendu, des questions ont été posées sur les moyens mis en œuvre par l'ONDA en matière de contrôle, sachant que des enregistrements sortent à l'étranger et sont exploités au détriment de l'intérêt de l'artiste. Syrine Benmoussa, chercheur et musicienne tunisienne qui n' en est pas à son premier séjour en Algérie, estime que le mélange entre la nouba zidane, dénomination algérienne, asbaïne dénomination tunisienne et hidjaz kabir dénomination marocaine, constitue une véritable richesse musicale, car il y a beaucoup de similitudes entre les mots employés sur le plan de l'interprétation et la prononciation.
« Dans les pays du Maghreb, nous partageons la même base musicale, mais il existe un problème de dénomination par rapport à un même répertoire, indique Syrine Benmoussa, mais cette diversité crée la richesse. » Notre interlocutrice pratique le répertoire en tant que musicienne tout en étant chercheuse musicologue, car ces deux aspects se complètent, selon elle, et lui ont permis d'aboutir à des réponses concrètes au niveau des rythmes, des mots, des modes et des styles. « D'ailleurs, je travaille actuellement sur une étude analytique et comparative entre les modes musicaux maghrébins à la même échelle scolaire », conclut-elle. L'épanouissement de l'univers musical est, lui aussi, menacé par la « pollution », selon les artistes. Des attestations, accompagnées de remerciements, ont été remises aux représentants de la ministre de la Culture, au wali de Tipaza lors de cette ultime soirée. Applaudissements et youyous fusaient en pleine nuit, visages souriants des organisateurs et musiciens, dans une ambiance conviviale et familiale, autant d'éléments qui illustrent le succès de ce premier Colloque international sur les noubates.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.