Benflis à propos de la dernière lettre de Bouteflika.. «Un mépris insondable à l'égard du peuple»    FCE.. Le Conseil exécutif se réunira fin mars    Chlef.. Un réseau de vol de voitures démantelé    Selon le ministère des affaires étrangères ..«Les informations attribuées à M. Lamamra sont sans fondement»    Constantine.. Opération d'attribution de 4.254 logements    Guerre de libération.. 203 heures de témoignages enregistrées à Tlemcen    Anthar Yahia sort de sa réserve : «Je n'ai jamais été sollicité pour le MJS»    Rabah Bouarifi, ancien président de la fédération algérienne de basket-ball : «Ali Slimani n'a pas tenu ses promesses»    MINISTRE RUSSE LAVROV : La Russie rejette toute ingérence dans les affaires algériennes    Du butin au report du scrutin, pour quel destin ?    Ouyahia prépare ses valises    AEROPORT INTERNATIONAL D'ALGER : Arrestation d'une personne en possession de 9.200 euros    GAID SALAH AFFIRME : ‘'Des solutions existent pour sortir de la crise''    LES BUREAUX DESERTES DEPUIS LUNDI : Grève dans les inspections des impôts à Oran    Les étudiants et les médecins marchent en force dans plusieurs villes d'Algérie    Aucun Algérien n'est dupe : halte aux manœuvres de diversion !    Alors qu'ils marchent aujourd'hui à Alger et dans d'autres wilayas du pays : Les étudiants toujours mobilisés pour maintenir la pression    NAHD : place à la Coupe d'Algérie    La maternité dans les périodes assimilées à des périodes d'activité    27 milliards de centimes d'aide aux nécessiteux pour le mois de Ramadan    La longue complainte de Lakhdar Brahimi    Bonne opération pour l'ASO Chlef à Béjaïa    ACTUCULT    Ouverture d'une exposition du livre sur la femme algérienne    Lucky Luke et les Dalton, 5 contre le 5e mandat    Augmentation des réserves obligatoires des banques : Le spectre de l'inflation    Les travailleurs de la formation professionnelle manifestent à Tizi Ouzou : «Pour la souveraineté du peuple»    Il ne répond à la demande populaire concernant le départ du système : Bouteflika tient toujours à sa conférence    Le DG de l'EPTV, Tewfik Khelladi, défend une «ouverture douce» : Protestation des journalistes de la Télévision publique    Equipe nationale: Belmadi fidèle à ses promesses    MC Oran: Le spectre de la relégation hante les esprits    Un jeune retrouvé pendu    Bouira: Les dispositifs anti-feux de forêts à améliorer    Il affirme ne pas avoir été mandaté: Le hors-jeu de Lakhdar Brahimi    Ecrire l'histoire d'une fin de saison pas souvent très sportive    Plus de 1.400 dossiers d'investissement en attente d'agrément    Arrestation de Belhassen Trabelsi en France, la Tunisie demande son extradition    Des enquêteurs de l'ONU appellent à des arrestations pour crimes de guerre à Gaza    Treizième trophée pour l'équipe de Ouargla    «Les Aurès dans l'histoire» Ouverture de la 7e édition    Des milliers d'opposants rassemblés devant la présidence    POMME DE TERRE : Prévision de déstockage de près de 990 000 quintaux    L'impératif de nouvelles réformes    CACHEMIRE INDIEN : Le Pakistan pourrait appliquer la "théorie du fou"    Atelier LOPIS: Encourager le développement local pour prévenir la radicalisation    Syrie : "Les Casques blancs donnent à l'Occident un prétexte pour bombarder Assad"    Mostaganem: Mise en exergue de l'importance des études historiques sur les sciences et autres spécialités    Illizi : Signature d'un contrat pour le développement du champ gazier d'Ain Tsila    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tipaza fait la grande nouba
Clôture du colloque international sur les noubates maghrébines
Publié dans El Watan le 20 - 06 - 2009

La clôture du 1er colloque international sur les noubates maghrébines s'est déroulée, jeudi dernier, au niveau du complexe touristique la Corne d'or de Tipaza, en présence d'une très forte assistance composée essentiellement des familles venues de Koléa et de Cherchell.
L'orchestre maghrébin de musique andalouse composé pour la circonstance a épaté le public. La salle de conférences s'est avérée trop exiguë pour accueillir toutes les familles. Certaines ont dû se contenter d'écouter les airs musicaux et les mélodies de l'extérieur. L'orchestre composé de musiciens et musiciennes, de différents âges, vêtues d'habits traditionnels algériens, marocains et tunisiens. Cette richesse vestimentaire a donné encore plus de couleur aux noubates interprétées magistralement par ces artistes concentrés sur les regards et les gestes de Rachid Guerbas, qui ne s'est pas empêché, à l'issue de la soirée, d'embrasser le président de l'association El Kaïssaria de Cherchell, organisatrice de cette manifestation purement musicale. Cette rencontre, entre les artistes maghrébins et arabes en Algérie, s'est articulée sur un programme axé sur les conférences, les débats et les répétitions. Chaque participant a pu enrichir ses connaissances en matière de musique savante maghrébine.
A la veille de la soirée de clôture de ce colloque international, M. Taoussar, directeur général de l'ONDA (office national des droits d'auteur et droits voisins) est intervenu pour s'étaler sur tous les aspects juridiques et législatifs relatifs aux droits d'auteur et aux droits voisins d'un côté, mais d'un autre, il a répondu à toutes les nombreuses questions inhérentes à la situation des artistes algériens et des créateurs d'œuvres. L'ONDA est un organisme qui aide à la création et à la sauvegarde des patrimoines dans le domaine des œuvres bédouines, amazighes, châabies et arabo-andalouses. L'orateur a précisé que les droits voisins sont gérés et protégés. « J'appelle tous les artistes à adhérer à l'ONDA, déclare-t-il ; déjà, 650 artistes ont bénéficié des droits. » Cet organisme est sur le point d'éditer 8 noubates sur les 12, en l'occurrence h'sin (33 textes), raml Maya (40 textes), laghrib (28 textes), eddil (40 textes), endjebba (40 textes), ezidane (40 textes), errasd. En répondant aux questions de Rachid Guerbas et des artistes, le premier responsable de l'ONDA a reconnu qu'il lui reste du travail à réaliser au niveau des écoles de Tlemcen et de Constantine en matière d'enregistrement et de transcription des noubates interprétées par ces deux éminentes écoles algériennes, après celle d'Alger.
Le chercheur et musicologue algérien, Rachid Guerbas, invite les artistes algériens à s'intéresser à l'actualité et à consulter les lois du pays dans lequel ils vivent. « Chaque artiste concerné par ces lois se doit de les transmettre aux autres artistes », dit-il. En revanche, il conteste la composition de la commission des œuvres musicales de l'ONDA, sans remettre en cause ses compétences. L'équilibre dans le traitement des écoles de musique andalouse en Algérie est impératif. Le musicien demeure l'un des piliers les plus importants qui retransmet le patrimoine, mais qui ne doit pas être oublié, selon le chercheur et musicologue. Bien entendu, des questions ont été posées sur les moyens mis en œuvre par l'ONDA en matière de contrôle, sachant que des enregistrements sortent à l'étranger et sont exploités au détriment de l'intérêt de l'artiste. Syrine Benmoussa, chercheur et musicienne tunisienne qui n' en est pas à son premier séjour en Algérie, estime que le mélange entre la nouba zidane, dénomination algérienne, asbaïne dénomination tunisienne et hidjaz kabir dénomination marocaine, constitue une véritable richesse musicale, car il y a beaucoup de similitudes entre les mots employés sur le plan de l'interprétation et la prononciation.
« Dans les pays du Maghreb, nous partageons la même base musicale, mais il existe un problème de dénomination par rapport à un même répertoire, indique Syrine Benmoussa, mais cette diversité crée la richesse. » Notre interlocutrice pratique le répertoire en tant que musicienne tout en étant chercheuse musicologue, car ces deux aspects se complètent, selon elle, et lui ont permis d'aboutir à des réponses concrètes au niveau des rythmes, des mots, des modes et des styles. « D'ailleurs, je travaille actuellement sur une étude analytique et comparative entre les modes musicaux maghrébins à la même échelle scolaire », conclut-elle. L'épanouissement de l'univers musical est, lui aussi, menacé par la « pollution », selon les artistes. Des attestations, accompagnées de remerciements, ont été remises aux représentants de la ministre de la Culture, au wali de Tipaza lors de cette ultime soirée. Applaudissements et youyous fusaient en pleine nuit, visages souriants des organisateurs et musiciens, dans une ambiance conviviale et familiale, autant d'éléments qui illustrent le succès de ce premier Colloque international sur les noubates.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.