Organisation nationale des moudjahidine L'ONM appelle à un dialogue national avec la participation de tous    Marches des étudiants : Appel à des négociations sans les symboles du système    Conseil de la Nation : Son rôle et ses missions fixés au titre de la prochaine Constitution    BCE : Draghi évoque une baisse des taux, Trump peste contre l'euro faible    Ouargla: Lancement des travaux d'aménagement du parc industriel de Hassi-Benabdallah    Le Pr Belmihoub Analyse l'impact du "Hirak" sur l'économie dans un entretien à l'APS : ''C'est le temps économique qui va s'aligner sur le temps ...    Présidentielle en Mauritanie: Ould Abdel Aziz quitte le pouvoir, mais pas la politique    Iran : Téhéran ne prolongera pas son ultimatum, les Européens ont moins de trois semaines    Cameroun Entre répression et arrestations, les pro-Kamto continuent de résister    Ouverture de la 32e édition de la CAN-2019 demain en Egypte: Groupe C : Les Verts en mode conquérant en Egypte    A quelques jours de la CAN-2019 : Le foot africain en fête en terre égyptienne    Dr Berkani Bekkat, président de l'ordre des médecins algériens : "Nous n'avons plus le temps pour une Constituante"    Son procès reporté au mois de septembre    Louisa Hanoune maintenue en détention    Prière funéraire à la mémoire de Morsi à Istanbul    La Cour suprême ordonne la réouverture du dossier    Séance plénière consacrée auvote de deux projets de loi    Coup d'envoi demain de la 32e édition    Les mises en garde de Gaïd Salah    Report du procès au 3 juillet    "West Side Story" de Steven Spielberg dévoile sa première photo    Le Barça verrait le transfert de Neymar comme irréalisable    Neuf «Tasers» de 15 000 volts saisis    Gaïd Salah met en garde contre ceux brandissant des drapeaux autres que l'emblème national    Les journalistes appellent l'Etat à agir    L'appel des sept    Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi : "Remettre le club en Ligue 1"    L'octroi d'un terrain au groupe médias de Haddad annulé    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tipaza fait la grande nouba
Clôture du colloque international sur les noubates maghrébines
Publié dans El Watan le 20 - 06 - 2009

La clôture du 1er colloque international sur les noubates maghrébines s'est déroulée, jeudi dernier, au niveau du complexe touristique la Corne d'or de Tipaza, en présence d'une très forte assistance composée essentiellement des familles venues de Koléa et de Cherchell.
L'orchestre maghrébin de musique andalouse composé pour la circonstance a épaté le public. La salle de conférences s'est avérée trop exiguë pour accueillir toutes les familles. Certaines ont dû se contenter d'écouter les airs musicaux et les mélodies de l'extérieur. L'orchestre composé de musiciens et musiciennes, de différents âges, vêtues d'habits traditionnels algériens, marocains et tunisiens. Cette richesse vestimentaire a donné encore plus de couleur aux noubates interprétées magistralement par ces artistes concentrés sur les regards et les gestes de Rachid Guerbas, qui ne s'est pas empêché, à l'issue de la soirée, d'embrasser le président de l'association El Kaïssaria de Cherchell, organisatrice de cette manifestation purement musicale. Cette rencontre, entre les artistes maghrébins et arabes en Algérie, s'est articulée sur un programme axé sur les conférences, les débats et les répétitions. Chaque participant a pu enrichir ses connaissances en matière de musique savante maghrébine.
A la veille de la soirée de clôture de ce colloque international, M. Taoussar, directeur général de l'ONDA (office national des droits d'auteur et droits voisins) est intervenu pour s'étaler sur tous les aspects juridiques et législatifs relatifs aux droits d'auteur et aux droits voisins d'un côté, mais d'un autre, il a répondu à toutes les nombreuses questions inhérentes à la situation des artistes algériens et des créateurs d'œuvres. L'ONDA est un organisme qui aide à la création et à la sauvegarde des patrimoines dans le domaine des œuvres bédouines, amazighes, châabies et arabo-andalouses. L'orateur a précisé que les droits voisins sont gérés et protégés. « J'appelle tous les artistes à adhérer à l'ONDA, déclare-t-il ; déjà, 650 artistes ont bénéficié des droits. » Cet organisme est sur le point d'éditer 8 noubates sur les 12, en l'occurrence h'sin (33 textes), raml Maya (40 textes), laghrib (28 textes), eddil (40 textes), endjebba (40 textes), ezidane (40 textes), errasd. En répondant aux questions de Rachid Guerbas et des artistes, le premier responsable de l'ONDA a reconnu qu'il lui reste du travail à réaliser au niveau des écoles de Tlemcen et de Constantine en matière d'enregistrement et de transcription des noubates interprétées par ces deux éminentes écoles algériennes, après celle d'Alger.
Le chercheur et musicologue algérien, Rachid Guerbas, invite les artistes algériens à s'intéresser à l'actualité et à consulter les lois du pays dans lequel ils vivent. « Chaque artiste concerné par ces lois se doit de les transmettre aux autres artistes », dit-il. En revanche, il conteste la composition de la commission des œuvres musicales de l'ONDA, sans remettre en cause ses compétences. L'équilibre dans le traitement des écoles de musique andalouse en Algérie est impératif. Le musicien demeure l'un des piliers les plus importants qui retransmet le patrimoine, mais qui ne doit pas être oublié, selon le chercheur et musicologue. Bien entendu, des questions ont été posées sur les moyens mis en œuvre par l'ONDA en matière de contrôle, sachant que des enregistrements sortent à l'étranger et sont exploités au détriment de l'intérêt de l'artiste. Syrine Benmoussa, chercheur et musicienne tunisienne qui n' en est pas à son premier séjour en Algérie, estime que le mélange entre la nouba zidane, dénomination algérienne, asbaïne dénomination tunisienne et hidjaz kabir dénomination marocaine, constitue une véritable richesse musicale, car il y a beaucoup de similitudes entre les mots employés sur le plan de l'interprétation et la prononciation.
« Dans les pays du Maghreb, nous partageons la même base musicale, mais il existe un problème de dénomination par rapport à un même répertoire, indique Syrine Benmoussa, mais cette diversité crée la richesse. » Notre interlocutrice pratique le répertoire en tant que musicienne tout en étant chercheuse musicologue, car ces deux aspects se complètent, selon elle, et lui ont permis d'aboutir à des réponses concrètes au niveau des rythmes, des mots, des modes et des styles. « D'ailleurs, je travaille actuellement sur une étude analytique et comparative entre les modes musicaux maghrébins à la même échelle scolaire », conclut-elle. L'épanouissement de l'univers musical est, lui aussi, menacé par la « pollution », selon les artistes. Des attestations, accompagnées de remerciements, ont été remises aux représentants de la ministre de la Culture, au wali de Tipaza lors de cette ultime soirée. Applaudissements et youyous fusaient en pleine nuit, visages souriants des organisateurs et musiciens, dans une ambiance conviviale et familiale, autant d'éléments qui illustrent le succès de ce premier Colloque international sur les noubates.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.