INVESTIGATIONS LIEES A LA CYBERCRIMINALITE : Des juges algériens prennent part à un atelier international    STATIONS SERVICES : Vers la suppression de l'essence super avec plomb    Real Madrid : Toni Kroos blessé !    Atletico Madrid : Simeone juge les débuts de Luis Suarez    POUR USURPATION DE FONCTION DE CADRE A LA PRESIDENCE : Arrestation du prétendu président du Conseil des Jeunes    Organisation d'examens pour les étudiants résidant dans le Sud    AIN DEFLA : Distribution prochaine de 9 000 logements    Covid-19: le bilan dépasse un million de morts dans le monde    Lutte contre la rage: atteindre l'objectif de "zéro cas" en Algérie    Naples : Revirement de situation pour Koulibaly ?    Adel Kansous, nouveau P-dg de l'Anep    L'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Investiture controversée de Loukachenko au Bélarus : L'opposition redescend dans la rue    Le ministère de la Défense dénonce une atteinte à la sécurité    Le SG de l'ONU en appelle à la responsabilité des états    Téhéran dévoile un nouveau missile sur fond de tensions avec les états-Unis    Le ministre des Affaires étrangères à Tunis pour une visite de travail    Visite du président du gouvernement espagnol    Trump exige un contrôle antidopage de Biden en vue de leur débat    Le soutien sans réserve du FLN    Les avocats maintiennent la pression    Les commerçants de boissons alcoolisées reviennent à la charge    Belhoucini à Umm Salal, c'est fait !    Mohamed Sbahi dément sa convocation par la justice    Nabila Smaïl démissionne de l'APW de Tizi Ouzou    Campagne de sensibilisation pour l'utilisation des TPE    La flamme de l'espoir    48 directeurs d'annexes Ansej limogés    Hamidou appelle à la promotion d'un tourisme responsable et durable    Prise en charge psychiatrique d'adolescents : Plaidoyer pour l'aménagement de structures d'hospitalisation    Les partenaires sociaux pas très convaincus    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un tribunal de la "raison" et de la "saison"    "Le prix Yamina-Mechakra toujours dans l'attente d'un agrément"    Actucult    Beni Amrane : Le déplacement de la stèle des martyrs contesté    Une délégation en visite à la Zone industrielle d'Es-Senia: La Chambre du Commerce apporte son soutien aux opérateurs économiques    Sites expropriés pour l'implantation des logements AADL à Es-Sénia: Des exploitants agricoles non indemnisés en appellent au ministre    Adrar: Des promesses pour le secteur de la jeunesse et des sports    CA Bordj Bou-Arréridj: Vers une autre saison ratée    USM Bel-Abbès: Chérif El-Ouazani ne fait pas l'unanimité    Mutisme !    LE BIENFAIT D'UN VIRUS    De pays de demain et de l'Algérie post-novembriste    «Le vent du sud ou ouargla la sultane des oasis»    Report du procès en appel    Guardiola encense de nouveau Mahrez    Sit-in des avocats à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Clôture du festival maghrébin de la musique andalouse de Koléa : Le Maghreb à l'unisson
Publié dans El Watan le 29 - 03 - 2010

Aux premières heures de la journée de dimanche, le rideau de la 1re édition du Festival maghrébin de la musique andalouse est tombé.
Le chapiteau, érigé dans un grand espace de l'ENI de Koléa pour la circonstance, était archicomble. Les orchestres et chanteurs des pays du Maghreb ont non seulement rehaussé la dimension de cette manifestation culturelle, mais surtout permis aux nombreuses familles algériennes et aux mélomanes d'apprécier le niveau musical produit lors de leurs passages successifs. L'orchestre féminin, Fan Wa Nachat, de Mostaganem, dirigé par Mlle Ben Merrah Hadjer et l'orchestre régional de Constantine dirigé par Samir Boukrebira ont accompagné respectivement Farid Khodja et Fateh Rouana dans leurs tours de chants. Le vœu de Khalida Toumi, ministre de la Culture, a été exaucé. En effet, la wilaya de Tipasa a présenté sur scène son orchestre pilote de musique andalouse composé d'élèves musiciens de trois associations de Koléa et de deux associations de Cherchell.
29 élèves de ces cinq associations se sont produits sous la direction du maître Mekdada Zerrouk pour interpréter la nouba h'ssine, s'articulant sur un inkilabe, un labtayhi, un derdj, quatre insirafate et deux khlassate. Les artistes dont six musiciennes étaient tous vêtus d'élégants habits traditionnels. « Le pilote », Mekdad Zerouk, n'avait aucune difficulté pour arriver à bon port en compagnie de cette nuée de studieux artistes, qui tenaient à clôturer leur festival sur une bonne note. « Je considère que pour un premier festival, c'est une réussite totale. Tous les participants à cette édition ont été parfaits », a déclaré Mekdad Zerrouk. « Un chapiteau idéal, une salle qui ne s'est jamais désemplie, une production musicale extraordinaire et la naissance de l'orchestre pilote de musique andalouse de la wilaya de Tipasa, un bouquet de fleurs qui a surgi au milieu de cet événement. Alors, vous ne trouvez pas que ce festival de Koléa aura été un succès sur tous les plans ? », conclut notre interlocuteur.
Les organisateurs ont invité les trois écoles algériennes à ce festival pour faire « déguster » tous les genres de cette musique andalouse qui se replace avec assurance sur la scène musicale algérienne comme dans le passé. Néanmoins, la participation étrangère a enregistré un triomphe auprès du public, notamment l'orchestre Chekara Flamenco de Grenade (Espagne), la troupe Chabab el andalous de Rabat (Maroc) et l'orchestre de Testour (Tunisie). Les Algériens n'ont pas démérité non plus. Le wali de Tipasa s'est avéré être un grand mélomane, ce qui explique sa présence à chaque soirée de cette première édition. « Nous vous attendons pour la seconde édition qui aura lieu au mois de novembre de cette année 2010 », lance-t-il au commissaire du festival, Benblidia Hamid, qui semblait hésitant et tout souriant.
« On verra bien, car il existe quelques problèmes techniques qu'il faut résoudre », lui répond-il lors de son allocution de clôture. Les familles venues d'Alger, Miliana, Blida, Cherchell n'étaient pas lassées par les passages successifs des artistes des pays du Maghreb sur la formidable scène de ce chapiteau. Cette 1re édition du Festival maghrébin de musique andalouse aura marqué les esprits pour deux événements historiques dans la ville de Koléa : d'abord la première présentation d'une danse sevillane (espagnole), puis la naissance de la troupe pilote de Tipasa. « l'aigle du Zaccar », Benblidia Hamid, avec les soutiens de Khalida Toumi et Ouchène Mohamed, a su gérer avec succès son premier Festival maghrébin de musique andalouse de Koléa.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.