Griezmann interrogé sur la polémique Benzema/Giroud    Le Président de la République s'entretient par téléphone avec son homologue turc    COVID-19 : Ouverture d'un CCP de solidarité pour les dons    UNIVERSITE DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES D'ALGER : Reprise des cours le 5 avril via une plateforme numérique    COVID-19 EN ALGERIE : 716 cas confirmés et 44 décès    Une décharge doit être signée avant l'application de la chloroquine !    Aïcha Zinaï claque la porte du CNDH    Le wali de Mascara atteint du Coronavirus    Oran: un respect scrupuleux du confinement partiel    Propagation du covid19-ANP: des instructions sur les dispositions préventives    Un navire battant pavillon des Iles Marshall impliqué dans le pillage des richesses sahraouies    Sahara Occidental: 139.000 t de poissons congelés exportés illégalement par le Maroc en 2019    Ligue 1: le joueur a besoin d'au moins trois semaines pour reprendre la compétition    Lancement des premières journées virtuelles du court métrage    Coronavirus: Feghouli fait un don pour un hôpital d'Istanbul    Le report des jeux méditerranéens d'Oran officialisé    Pétrole: le prix du Brent en hausse grâce à la reprise de la demande chinoise    L'infrangible lien…    Déclaration    Vu à l'aéroport international d'Alger    "L'état de santé de Karim Tabbou s'améliore"    Vers une contribution financière et matérielle de la FAF    Le gouvernement parie sur la solidarité    Le Premier ministre ordonne les réquisitions    Les feuilles de l'automne    TV-6 de l'EPTV récupère des journalistes de Dzair TV    Une exposition virtuelle en temps de confinement    Une ode aux victimes de la décennie noire    Un bébé succombe au Covid-19 aux Etats-Unis    Justice brésilienne : Le gouvernement interdit de prôner le non-confinement    L'Italie espère de bonnes nouvelles la semaine prochaine    Tiaret : Plusieurs produits destinés au trafic saisis    Trois individus arrêtés pour cambriolage d'un magasin à Boulanger    LFP - Arrêt des compétitions: De redoutables conséquences pour les clubs    En difficulté: Les entreprises demandent l'aide de l'Etat    Bouira: Livraison de 4.900 quintaux de blé aux minoteries    A L'OMBRE DES MURS    Hyundai GMI Al Djazair fermé temporairement    La Chine va construire un hôpital de protection en Algérie    GMS Mercedes-Benz à l'arrêt    Zoubida Assoul parle de l'état de santé de Tabbou et Nekkaz    Covid-19 : Contribution financière du groupe parlementaire RND au Conseil de la Nation pour endiguer la pandémie    Covid-19 : un lot de 10.000 livres remis aux résidants des hôtels de confinement    LE PIÈGE DES TRAUMATISMES.    N'ASSUME SES MISSIONS Aïcha Zinaï claque la porte du cndh    Musique- Bob Dylan : Sortie d'une nouvelle chanson    LES VIES LIEES    Et si le passé parlait ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Clôture du festival maghrébin de la musique andalouse de Koléa : Le Maghreb à l'unisson
Publié dans El Watan le 29 - 03 - 2010

Aux premières heures de la journée de dimanche, le rideau de la 1re édition du Festival maghrébin de la musique andalouse est tombé.
Le chapiteau, érigé dans un grand espace de l'ENI de Koléa pour la circonstance, était archicomble. Les orchestres et chanteurs des pays du Maghreb ont non seulement rehaussé la dimension de cette manifestation culturelle, mais surtout permis aux nombreuses familles algériennes et aux mélomanes d'apprécier le niveau musical produit lors de leurs passages successifs. L'orchestre féminin, Fan Wa Nachat, de Mostaganem, dirigé par Mlle Ben Merrah Hadjer et l'orchestre régional de Constantine dirigé par Samir Boukrebira ont accompagné respectivement Farid Khodja et Fateh Rouana dans leurs tours de chants. Le vœu de Khalida Toumi, ministre de la Culture, a été exaucé. En effet, la wilaya de Tipasa a présenté sur scène son orchestre pilote de musique andalouse composé d'élèves musiciens de trois associations de Koléa et de deux associations de Cherchell.
29 élèves de ces cinq associations se sont produits sous la direction du maître Mekdada Zerrouk pour interpréter la nouba h'ssine, s'articulant sur un inkilabe, un labtayhi, un derdj, quatre insirafate et deux khlassate. Les artistes dont six musiciennes étaient tous vêtus d'élégants habits traditionnels. « Le pilote », Mekdad Zerouk, n'avait aucune difficulté pour arriver à bon port en compagnie de cette nuée de studieux artistes, qui tenaient à clôturer leur festival sur une bonne note. « Je considère que pour un premier festival, c'est une réussite totale. Tous les participants à cette édition ont été parfaits », a déclaré Mekdad Zerrouk. « Un chapiteau idéal, une salle qui ne s'est jamais désemplie, une production musicale extraordinaire et la naissance de l'orchestre pilote de musique andalouse de la wilaya de Tipasa, un bouquet de fleurs qui a surgi au milieu de cet événement. Alors, vous ne trouvez pas que ce festival de Koléa aura été un succès sur tous les plans ? », conclut notre interlocuteur.
Les organisateurs ont invité les trois écoles algériennes à ce festival pour faire « déguster » tous les genres de cette musique andalouse qui se replace avec assurance sur la scène musicale algérienne comme dans le passé. Néanmoins, la participation étrangère a enregistré un triomphe auprès du public, notamment l'orchestre Chekara Flamenco de Grenade (Espagne), la troupe Chabab el andalous de Rabat (Maroc) et l'orchestre de Testour (Tunisie). Les Algériens n'ont pas démérité non plus. Le wali de Tipasa s'est avéré être un grand mélomane, ce qui explique sa présence à chaque soirée de cette première édition. « Nous vous attendons pour la seconde édition qui aura lieu au mois de novembre de cette année 2010 », lance-t-il au commissaire du festival, Benblidia Hamid, qui semblait hésitant et tout souriant.
« On verra bien, car il existe quelques problèmes techniques qu'il faut résoudre », lui répond-il lors de son allocution de clôture. Les familles venues d'Alger, Miliana, Blida, Cherchell n'étaient pas lassées par les passages successifs des artistes des pays du Maghreb sur la formidable scène de ce chapiteau. Cette 1re édition du Festival maghrébin de musique andalouse aura marqué les esprits pour deux événements historiques dans la ville de Koléa : d'abord la première présentation d'une danse sevillane (espagnole), puis la naissance de la troupe pilote de Tipasa. « l'aigle du Zaccar », Benblidia Hamid, avec les soutiens de Khalida Toumi et Ouchène Mohamed, a su gérer avec succès son premier Festival maghrébin de musique andalouse de Koléa.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.