Real Madrid: Navas tout proche du PSG ?    CRB: Amrani dirigera le Chabab à N'Djamena    JSK - Zeghdane: «Nous sommes déterminés, la qualification est notre seul objectif»    "Il y a beaucoup d'arnaques"    Le maréchal Haftar source d'alimentation du marché noir pétrolier    «Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région»    L'ONU craint une fragmentation    Le Soudan se dote de nouvelles institutions    Une nouvelle coalition pour barrer la route à Matteo Salvini    5e colonne, en marche !    Benflis insiste sur le départ du gouvernement    Le projet de convention nationale finalisé aujourd'hui    Rassemblement demain devant l'ambassade d'Algérie à Paris    Ribéry prolonge le plaisir chez la Viola    Les joueurs mettent fin à la grève    Où en est l'aménagement du futur parc de Sidi-Ghilès ?    Collecte d'affaires scolaires pour les enfants défavorisés    Nouveau décès parmi les pèlerins algériens    3 morts et 35 blessés dans deux accidents de la route    Un danger permanent en période de grosses chaleurs à Naâma    Tôt ou tard, le rêve redémarrera !    Grande offensive des affaires religieuses    Où est passé le ministre des Moudjahidine ?    Trois sœurs de Kasdi Merbah appellent à rouvrir le dossier    Slimani : Tout pour aider son nouveau club    CAN-2019 (U23) : La sélection nationale en stage à Sidi Moussa    Ligue 2 : Le RCA et l'OMA autorisés à jouer à domicile    L'incident a créé la panique : Deux blessés dans la chute du toit d'une bâtisse à Skikda    Litige opposant Hydro Canal à une société italienne: Risque de vente aux enchères des actions de la société algérienne    Enième report de la livraison des 2.800 logements AADL de Misserghine: Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Un sommet avant le SommetV: Poutine en villégiature à Bormes-les-Mimosas    Constantine - Marchés des fruits et légumes: Chute relative des prix et timide reprise des activités    Chlef: Le secteur hôtelier renforcé    Djemaï s'essaye au désespéré sauvetage du FLN    La discipline des juges et magistrats    Risque d'embrasement ?    Après d'importants travaux de restauration: Les Arènes d'Oran ouvertes aux visiteurs    Tiaret: Le cimetière, ce lieu de rencontre des vivants    Artistes en herbe à l'affiche    Après le Front El Moustakbel, rencontre avec Talaï El-Houryate : L'instance de médiation et du dialogue à la rencontre de la société civile    Au deuxième trimestre : L'économie allemande s'est contractée, l'export souffre    Carlos Lopes: Avec la ZLEC, "les Africains ont avantage à faire du commerce intra-africain"    Au second trimestre : Thomson Reuters relève ses prévisions après une croissance de 4%    Energie solaire L'Algérie est prête pour la réalisation du projet national de production de 5600 MW d'électricité    Les 4 conditions de Benflis    Appel à l'investissement privé    L'opposition s'inquiète de l'entrée en vigueur de l'état d'urgence    Javier Bardem appelle à protéger les océans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Clôture du festival maghrébin de la musique andalouse de Koléa : Le Maghreb à l'unisson
Publié dans El Watan le 29 - 03 - 2010

Aux premières heures de la journée de dimanche, le rideau de la 1re édition du Festival maghrébin de la musique andalouse est tombé.
Le chapiteau, érigé dans un grand espace de l'ENI de Koléa pour la circonstance, était archicomble. Les orchestres et chanteurs des pays du Maghreb ont non seulement rehaussé la dimension de cette manifestation culturelle, mais surtout permis aux nombreuses familles algériennes et aux mélomanes d'apprécier le niveau musical produit lors de leurs passages successifs. L'orchestre féminin, Fan Wa Nachat, de Mostaganem, dirigé par Mlle Ben Merrah Hadjer et l'orchestre régional de Constantine dirigé par Samir Boukrebira ont accompagné respectivement Farid Khodja et Fateh Rouana dans leurs tours de chants. Le vœu de Khalida Toumi, ministre de la Culture, a été exaucé. En effet, la wilaya de Tipasa a présenté sur scène son orchestre pilote de musique andalouse composé d'élèves musiciens de trois associations de Koléa et de deux associations de Cherchell.
29 élèves de ces cinq associations se sont produits sous la direction du maître Mekdada Zerrouk pour interpréter la nouba h'ssine, s'articulant sur un inkilabe, un labtayhi, un derdj, quatre insirafate et deux khlassate. Les artistes dont six musiciennes étaient tous vêtus d'élégants habits traditionnels. « Le pilote », Mekdad Zerouk, n'avait aucune difficulté pour arriver à bon port en compagnie de cette nuée de studieux artistes, qui tenaient à clôturer leur festival sur une bonne note. « Je considère que pour un premier festival, c'est une réussite totale. Tous les participants à cette édition ont été parfaits », a déclaré Mekdad Zerrouk. « Un chapiteau idéal, une salle qui ne s'est jamais désemplie, une production musicale extraordinaire et la naissance de l'orchestre pilote de musique andalouse de la wilaya de Tipasa, un bouquet de fleurs qui a surgi au milieu de cet événement. Alors, vous ne trouvez pas que ce festival de Koléa aura été un succès sur tous les plans ? », conclut notre interlocuteur.
Les organisateurs ont invité les trois écoles algériennes à ce festival pour faire « déguster » tous les genres de cette musique andalouse qui se replace avec assurance sur la scène musicale algérienne comme dans le passé. Néanmoins, la participation étrangère a enregistré un triomphe auprès du public, notamment l'orchestre Chekara Flamenco de Grenade (Espagne), la troupe Chabab el andalous de Rabat (Maroc) et l'orchestre de Testour (Tunisie). Les Algériens n'ont pas démérité non plus. Le wali de Tipasa s'est avéré être un grand mélomane, ce qui explique sa présence à chaque soirée de cette première édition. « Nous vous attendons pour la seconde édition qui aura lieu au mois de novembre de cette année 2010 », lance-t-il au commissaire du festival, Benblidia Hamid, qui semblait hésitant et tout souriant.
« On verra bien, car il existe quelques problèmes techniques qu'il faut résoudre », lui répond-il lors de son allocution de clôture. Les familles venues d'Alger, Miliana, Blida, Cherchell n'étaient pas lassées par les passages successifs des artistes des pays du Maghreb sur la formidable scène de ce chapiteau. Cette 1re édition du Festival maghrébin de musique andalouse aura marqué les esprits pour deux événements historiques dans la ville de Koléa : d'abord la première présentation d'une danse sevillane (espagnole), puis la naissance de la troupe pilote de Tipasa. « l'aigle du Zaccar », Benblidia Hamid, avec les soutiens de Khalida Toumi et Ouchène Mohamed, a su gérer avec succès son premier Festival maghrébin de musique andalouse de Koléa.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.